Assad n'est pas l'auteur des attaques chimiques

BREVES

Une interview de Peter Ford, ex-ambassadeur du Royaume-Uni en Syrie, par Sky News le 5 avril 2017

Lien vers la vidéo originale

Peter Ford : Il faut se demander à qui profite le crime.  Clairement, pas le régime syrien ou les Russes qui en bénéficient, et je considère comme hautement improbable l'hypothèse que l'un ou l'autre soit derrière tout ça.

Il y a plusieurs possibilités.  La première c'est que tout ça serait des fake news.  Les images, les vidéos, les informations proviennent toute de sources de l'opposition et pas de journalistes indépendants et crédibles.

Il est également possible que les images montrent les conséquences d'un bombardement qui aurait frappé un entrepôt djihadiste de munitions chimiques.

Nous savons de manière certaine que les djihadistes stockaient des armes chimiques dans des écoles à Alep-Est, parce qu'elles ont ensuite été vues par des journalistes occidentaux.  C'est une autre possibilité.

Journaliste : Quoi qu'il en soit, ceux qui prennent ces informations pour argent comptant soulèvent la question d'une intervention contre le régime d'Assad.

Peter Ford : En fait, nous n'apprenons jamais, n'est-ce pas.  Les armes chimiques irakiennes, vous vous souvenez ?  On a été matraqués !  À Alep, on nous a dit qu'un holocauste était en cours,  un massacre... mais rien de tel n'est jamais arrivé.  Des reporters indépendants y sont allés ultérieurement et n'ont trouvé aucune preuve d'un massacre.  Ce que nous avons vu ce sont des combattants se faire évacuer en bus, calmement, et nous avons découvert par la suite que beaucoup d'images étaient fausses.

Journaliste : Il y en a aussi qui ont dit "Ok, on en est là, mais une intervention en 2013 aurait pu changer les choses.

Peter Ford : Il n'est pas constructif de débattre de ce qui aurait pu se produire si ou si...  Personnellement, je pense qu'en 2013 il était judicieux de ne pas intervenir au côté des djihadistes.  Peut-être que je me trompe mais je crois que la plupart des gens, lorsqu'ils y ont réfléchi une seconde, se sont demandé ce qui allait remplacer Assad et le régime séculier, qui protège les minorités, les chrétiens, les droits des femmes...

Je ne pense pas que les islamistes auraient constitué un meilleur pari et c'est encore plus vrai aujourd'hui.  Gardez bien à l'esprit qu'Idleb, ou cela s'est produit, est un nid de vipères djihadistes les plus extrémistes.

Tel un chien qui retourne à son propre vomi, ceux qui ont commis toutes ces erreurs : Irak, Libye...  Ils n'apprennent jamais, et souhaiteraient reproduire le même scénario en Syrie.  

Heureusement, l'administration Trump a finalement évolué la semaine dernière - et ceci pourrait s'avérer significatif - pour désavouer la politique d'Obama consistant à essayer de renverser le régime syrien.  L'entourage de Trump a déclaré qu'ils étaient plus intéressés par l'éradication de Daech, et que c'est là leur priorité.  Et il est significatif que cette attaque survienne à peine quelques jours après.  Si les djihadistes voulaient compliquer la tâche de Trump de rendre la politique étrangère américaine plus raisonnable, ils auraient sans aucun doute essayé de monter des fake news comme celle-ci.

Les assertions et opinions exprimées dans les pages du Vilain Petit Canard par des contributeurs, ou dans le cadre d'une reproduction restent propriété exclusive de leurs auteurs respectifs réputés en assumer l'exactitude et la responsabilité qui ne peut être imputable à la rédaction du Vilain Petit Canard. Ces articles sont signalés par une mention spécifique en dessous de l'image d'accroche, mentionnant le nom de l'auteur ou son pseudo s'il a souhaité garder l'anonymat, sous forme de lien vers l'article original.

Les assertions et opinions exprimées dans les pages du Vilain Petit Canard par des contributeurs, ou dans le cadre d'une reproduction restent propriété exclusive de leurs auteurs respectifs réputés en assumer l'exactitude et la responsabilité qui ne peut être imputable à la rédaction du Vilain Petit Canard. Ces articles sont signalés par une mention spécifique du nom de l'auteur ou son pseudo s'il a souhaité garder l'anonymat, et mentionnent un lien vers l'article original.

Newsletter hebdomadaire

Ils l'ont dit [+]

Ce sont deux drôles d'animaux bien bêtes que l'homme et le lapin une fois qu'ils sont pris par les oreilles
Mirabeau
Le capitalisme, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme, c'est le contraire
Coluche
La soif de dominer est celle qui s’éteint la dernière dans le coeur de l’homme
Nicolas Machiavel

Sélection d'Actu