Actions en collectif, gare à l’amateurisme

Dans le cadre de la crise du coronavirus, le gouvernement belge, tout comme la plupart des gouvernements occidentaux d’ailleurs, a pris tant et plus d’arrêtés ministériels liberticides, au mépris des normes supérieures que sont la loi, la constitution, et les traités internationaux auxquels la Belgique est partie.

Confinement, port du masque obligatoire, flicage des clients dans les restaurants, bars et salles de sport, obligation de remplir un formulaire en se rendant ou en revenant de l’étranger, etc.

Si une bonne partie de la population a accepté cela, c’est parce qu’ils sont plongés dans un état de sidération en raison de la propagande de terreur dont les abreuvent à longueur de journée les médias et le gouvernement.

Mais nous sommes tous les jours plus nombreux à nous éveiller à la réalité, à comprendre que ce à quoi nous assistons n’est rien d’autre qu’un coup d’État sous couvert de crise sanitaire.

Il va sans dire que ces arrêtés, écrits avec les pieds, ne tiennent aucun compte de la hiérarchie normative au point qu’on en arrive à penser que désormais, le gouvernement ne cherche même plus à maintenir l’illusion démocratique.  C’est la dictature-dans-ta-gueule et la politique du pot de terre contre le pot de fer.  Celui qui refuse de porter sa muselière sera poursuivi, le commerçant qui refuserait de se plier à ces arrêtés iniques aussi.

Dans ces circonstances, il est logique que les citoyens, se sachant démumis face à un gouvernement omnipotent, envisagent de se joindre à des associations visant à introduire des recours en collectif contre ces arrêtés liberticides.

D’ailleurs j’envisage moi-même d’organiser une telle association visant à collecter un financement participatif destiné à déposer des recours en annulation contre ces arrêtés.

Et plusieurs d’entre-vous m’ont fait savoir que de telles initiatives existaient déjà, telles https://ensemblecitoyens.be en Wallonie et https://www.viruswaanzin.be en Flandre.

Critères de sérieux

S’agissant tout de même de collecter des fonds, donc des milliers d’euros, il est primordial que ces collectifs mettent en place un certain nombre de mesures permettant d’instaurer la confiance des donateurs, or force est de constater que de ce côté-là, c’est un peu la kermesse.

Prenons l’exemple du collectif « ensemble citoyens »

Association de fait, qui pour le coup ne dispose d’aucune personnalité juridique, ni d’aucune obligation légale de publication de ses actes, et qui bien sûr, ne permet pas l’ouverture d’un compte bancaire spécifique.

  • C’est une association de fait (aucun statuts, donc, ni personnalité morale), d’au moins… Une personne, la dénommée Vanessa Grolman.  Sans préjuger de l’honnêteté de la personne, elle est comme qui dirait toute seule dans sa chemise.  Mme Grolman annonce qu’une ASBL a été créée, mais en pratique, celle-ci n’aura une existence légale qu’au jour de la publication de ses status au Moniteur.
  • Initialement, un compte Leetchi avait été ouvert pour l’occasion mais « mais celui-ci pose des problèmes de gestion et de lenteur pour payer les avocats. De plus, il coûte cher », selon cette dame, qui propose désormais de verser les dons directement…  Sur son compte personnel.  Rien que ça devrait vous faire fuir en hurlant.
  • Aucune comptabilité, aucune liste des contributions, seulement un petit tableau « entrées/sorties » dans lesquels on peut bien écrire ce qu’on veut, en somme.  Vérification faite, les « frais » leetchi ne correspondent à rien, quelle que soit la façon dont on calcule.  Mme Grolman m’avait d’ailleurs écrit que ces frais sont de 2%, c’est faux.  C’est 4% jusqu’à 2.000 EUR et 2,9% au-dessus.
  • Techniquement elle n’a aucun droit de collecter les numéros nationaux des gens, elle pourrait avoir des sérieux problèmes judiciaires avec la Comission Vie Privée.  L’usage et la collecte de ces données est strictement réglementée.
  • Sur le site web, on parle de 5G, de puçage, une omniprésence de l’OMS comme « détenteur de la vérité », tout ça me semble des arguments hors de propos plus susceptibles de faire passer ses auteurs pour des clowns complotistes qu’autre chose, même s’il y a là sans doute un fond de vérité…  C’est hors sujet, et malvenu parce que contre-productif.
  • Concernant la procédure en référé (plaidée le 24 juin), on apprend sur le site que « Le juge rendra un jugement qui est attendu aux alentours du 3 juillet.  Nous vous tiendrons informés ! « , sauf que là, on est le 29 juillet et que des nouvelles, ils n’en ont pas donné…  Ca a probablement été rejeté, mais la moindre des choses serait d’en informer le public, en publiant les attendus du jugement, aussi (ça pourrait servir dans d’autres procédures).
Je tiens une nouvelle fois à préciser que je ne préjuge nullement de l’honnêteté de Vanessa Grolman, mais tenais à vous présenter un petit condensé de ce qu’il ne faut jamais, sous aucun prétexte, faire lorsqu’on collecte de l’argent en vue d’une action collective.

Si j’ai pris la peine de rédiger cet article, ce n’est pas pour débiner telle ou telle initiative, mais tout simplement parce qu’il y a de plus en plus de personnes, qui, en-dessous de mes articles réfèrent notamment à « Ensemble Citoyens », en me demandant pourquoi je ne me joins pas à elle.  Les raisons me semblent évidentes, et placer l’argumentaire dans un article séparé lui donnera une meilleure visibilité, notamment sur les moteurs de recherche.

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. L'Erario Mespouille Fanny dit :

    Re bonjour,
    je rejoins tout a fait votre opinion sur citoyens ensembles.
    Pour les mêmes opinions que vous je ne souhaite pas rejoindre ce collectif pas de statut, un compte bancaire privé, pas de paiement sur le compte tiers de l’Avocat.

    • Seul petit problème, Silvano en a fait la pub dans une de ses vidéos. Comme je vois ça parti, le pouvoir va les laisser courir, et au moment où ils auront récolté le plus de fric possible, le parquet de Liège leur tombera sur le paletot, et tous les contributeurs seront laissés pour compte.

  2. Christine dit :

    Bonjour,
    Je suis tombé par hasard sur votre page et vos articles sont très intéressant, d’ailleurs je cherchais justement si il existait un collectif, car il est temps d’agir! le jour ou vous en faite un je me soignerai à vous volontiers!

    • J’ai encore contacté un avocat ce jour, celui-là a déjà lancé une procédure en extrême urgence au Conseil d’État et pourrait être celui qu’il nous faut. Par ailleurs, j’avais, sur un sondage, réuni (en promesse de dons) environ 4.000 EUR.

      Donc, oui, on pourra peut-être le faire.

      Pour vous tenir au courant, abonnez-vous à ma newsletter ou revenez régulièrement. J’ai encore publié un article aujourd’hui, sur la surmortalité en France entre 2020 et 2018.

  3. Vanderheyden Vero dit :

    Je m’abonne à votre newsletter car j’aimerai aussi être informée dès la création d’un collectif. Je savais déjà qu’il y avait une hiérarchie à suivre concernant les lois etc…et maintenant que j’ai pu lire l’article expliquant l’illégalité de l’arrêté ministériel, je suis remontée à bloc pour que nous fassions enfin bouger les choses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *