LVPC – Fin de l’histoire

Aujourd’hui prend fin l’aventure de ce blog, commencée en septembre 2015, soit bien avant que l’on ait observé les premiers symptômes du coup d’état planétaire qui allait suivre, dès le début de l’année 2019.

Mes raisons sont simples et résultent d’un double constat, sans appel :

  • J’ai toujours été à la pointe du combat et j’ai vu venir, très largement avant tout le monde, comment se terminerait l’inexorable effondrement d’un système capitaliste, qui après avoir bouffé tout ce qui était à sa portée, s’est mis à se dévorer lui-même, tel le serpent mythologique Ouroboros.   Nous sommes aujourd’hui à la croisée des chemins, et cette guerre de la bourgeoisie contre le peuple se terminera soit en dictature féroce (grand reset), soit en révolution qui renverra les bourgeois à leurs chères études, ce qui nous fera des vacances pour un siècle ou plus.    Oh, ils ne disparaîtront pas, ils sont toujours là, tapis dans l’ombre, tissant leur toile mortelle en vue d’instaurer la tyrannie.   Il n’y a plus rien à écrire, plus rien à dire.   Chacun a tiré ses cartes, le moment est proche où il faudra les abattre sur le tapis vert.
  • L’autre constat que l’on peut faire à froid c’est que tenter d’éveiller nos contemporains est chose vaine, ils sont trop à l’aise dans la caverne de Platon.   Ils ne se réveilleront que lorsqu’ils n’auront plus rien à manger, et plus rien à perdre, mais cela pourrait bien être un peu tard.  Pour le dire crûment, se décarcasser à écrire des articles qui ne sont lus que par une brochette de gens qui sont déjà éveillés revient à perdre son temps.

Pour ceux qui souhaiteraient garder une archive des articles publiés, je les ai regroupés dans une archive HtTrack, zippée.   Simple à utiliser, vous décompactez l’archive sur un coin de disque dur, puis dans le répertoire principal, vous double-cliquez sur le fichier index.html.

Lien de téléchargement : /wp-content/uploads/varia/lvpc.zip

Je laisserai ce lien actif durant un ou deux mois, le temps que les habitués aient eu l’occasion de le voir, pour les autres, je pense que la disparition du site passera plus ou moins inaperçue.

Le Webmaster