Confinement ou mise en place d’une dictature ?

La machine à distiller la propagande de la peur (les médias, nos gouvernants…) tourne toujours à plein régime, et l’on ne manque pas de vous abreuver de données toujours plus effrayantes les unes que les autres.  La pénurie de masques, qui commençait à faire long feu a été remplacée par une hypothétique pénurie de médicaments nécessaire lors d’une intubation alors que les mêmes médias font état d’un nombre de nouvelles admissions à l’hôpital en baisse régulière…  Peu importe, il faut que vous ayez peur, et surtout, que vous ne vous posiez aucune question.  Pas bouger !

C’est la raison pour laquelle les médias ne vous donnent jamais des chiffres qui feraient sens, mais seulement des décomptes macabres de décès dont on peut se demander ces jours-ci, notamment en Belgique, si on ne se moque pas un peu du monde. 

Les chiffres que les médias vous donnent estiment toujours une mortalité hallucinante, soit le nombre de décès en fonction du nombre de contaminés, lequel de leur propre aveu est parfaitement inconnaissable puisque l’immense majorité des malades ne développe que des légers symptômes ou pas de symptômes du tout.

Une bien meilleure façon de juger de l’évolution de la maladie pour un pays donné, et accessoirement de l’impact positif ou non du confinement est de représenter le nombre de décès covid cumulés, par jour, par pays, en raison de la population, exprimé en pourcents.

C’est ce que j’avais déjà fait dans mon précédent article, celui-ci vient donc comme un update, une mise à jour des données, cette fois considérées entre le 01.03 et le 19.04.

La source des données est l’European Center for Disease Control (ECDC), et le tableau dont j’ai extrait les données (reprenant les calculs et le graphique) est disponible ici.

>>> Cliquer sur le graphique pour l’agrandir

Utilité du confinement

Eh bien une fois de plus on voit clairement que dans les pays qui n’ont pas appliqué de confinement (Hollande et Suède), la situation est plutôt bien meilleure que dans les pays qui ont incarcéré tout le monde à domicile (à l’exception de l’Allemagne).

Manipulation des données en Belgique

Si l’on se base sur la courbe de la Belgique, on peut supputer que la population aura totalement disparu d’ici quelques mois, tout au plus un an, ce qui laissera de la place à nos voisins pour y créer un parc naturel ou un parking géant.

En fait, et on le voit très bien sur le graphique, les données ont été trafiquées dès le 8 avril, parce qu’on a ajouté pêle-mêle tous les décès intervenus dans les homes (ehpad), sans tester personne.

Dans le cas contraire, notre courbe aurait été légèrement meilleure que celle de nos amis français.

Oui mais alors ?

L’analyse que j’ai faite, n’importe qui est capable de la réaliser et aucun épidémiologiste sérieux n’irait se baser sur un taux de mortalité calculé sur base d’une fraction dont on n’a pas la moindre idée de la valeur à mettre au dénominateur.

Donc la violation de vos droits constitutionnels que constitue l’incarcération domiciliaire ne peut en aucun cas résulter d’une « urgence sanitaire », puisqu’on voit bien qu’elle est parfaitement inutile.

Conclusion

Personnellement, je crois que nous assistons à l’effondrement du système néolibéral, dans la foulée de la crise de 2008 dont l’économie mondiale ne s’est jamais remise.   Depuis septembre 2019, tout le monde voyait bien que ça allait tomber.   Le 9 mars 2020, puis le 12 mars se produisait un crash boursier à côté duquel celui de 1929 passerait pour une plaisanterie, il fallait donc de toute urgence justifier les mesures iniques qui ne manqueront pas de suivre, parce que le système essaiera d’appliquer les mêmes recettes qu’en 2008.  Seulement voilà, plus possible aujourd’hui de descendre des taux d’intérêts déjà en négatif et plus possible de faire tourner la planche à billet sans risquer de faire tout exploser.

Alors devinez un peu où ils iront chercher l’argent ?  Vous commencez à comprendre pourquoi, le jour où ils l’annonceront, ils se sentiront mieux à l’aise si vous êtes en pratique sous loi martiale ?

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. eau-pression dit :

    Bonjour Philippe

    Les courbes contiennent entre autres information le fait que la Belgique officielle a décidé de mentir différemment. Si tu pouvais nous en dire plus sur les raisons profondes que tu imagines à cette façon de communiquer. Tu sais que je suis un français du sud, donc question sans a priori. D’autant que dans ma petite ville, l’authentique restaurant belge avec frites à la graisse de boeuf et autres spécialités de chez toi est évidemment en pause forcée, je ne peux donc pas poser la question au patron.

    Je m’aperçois que j’ai tambouriné chez Avox pour qu’on réclame les données détaillées. Au lieu de continuer à râler, je m’en vais voir si je trouve la trace de l’opération lancée par l’Europe vers 2010 justement pour réagir plus intelligemment aux pandémies (mise à disposition rapide des résultats d’analyse sur tout le territoire), et qui passait en France par l’Anses.

    • Salut l’ami,

      Evite la graisse de boeuf, c’est délicieux mais tu vas vite attraper un sang aussi lourd que du pétrole brut. Pour les frites tu prends des bintjes, une première cuisson à 150° durant quatre minutes, tu laisses reposer, puis deux minutes à 180° et t’es comme au restau !

      Je pense que la raison est simple, si l’on avait pas bidonné les chiffres à partir du 8 avril, il y a gros à parier qu’on en serait au plateau à l’heure actuelle, soit plus de décès covid du tout, donc on prend tous les morts des ehpad et on « suppose » qu’ils sont morts du covid, quitte à faire retomber tout ça quand ça n’aura plus aucune importance et que tout le monde regardera ailleurs (vers les conséquences de la crise qui nous arrive dessus plein pot).

      C’est donc juste une façon de maintenir artificiellement l’illusion de la nécessité du confinement, mais ça se voit gros comme un mammouth laineux dans un couloir.

      Ah pour terminer la recette (celle-là je la tiens d’un chef marseillais), tu prends deux beaux steaks, tu mets de l’huile, tu chauffes à donf, puis tu mets les steaks dans la poële (qui ne peut pas être teflon/antiadhésive), tu grilles d’un côté, de l’autre, puis avant même que ça soit chaud au centre, tu réserves entre deux assiettes, au four à 100°.

      Dans la poële, dont tu as vidé l’huile, tu mets une petite noix de beurre, une échalotte émincée, puis tu déglaces au vin blanc, et tu grattes bien tous les sucs (le brun au fond de la poële). Ensuite tu ajoutes la crème, et tu laisses réduire (et tu rectifies l’assaisonnement) jusqu’à ce que ta spatule, en glissant au fond de la poële, laisse apparaître le brillant, ça veut dire que c’est nappant (et que c’est prêt).

      Tu dresses les steaks, tu mets la sauce dessus, et tu manges ça avec une salade….. oh pitain ! C’est bête comme chou, tout le monde peut le faire et le résultat est assez bluffant. Note que tu peux faire ça avec plein de variantes (par exemple sauce roquefort).

  2. eau-pression dit :

    Voila un marseillais pas raciste : huile et beurre. C’est trop souvent chez eux : huile d’olive de mon moulin à moi caché dans la colline. Depuis Raoult, tout le monde sait que sous cette vantardise se cache un coeur d’or …

    Les débats d’hier sur pseudo ou pas, crirad en 2023, mon frittage avec legestruc de l’UPR, mon militantisme technique anti M$/Access, tout ça plus le confinement m’incite à raconter plus en détail ma vie avec les data. Perso, j’estime que quand le bon peuple et Ar Zen comprendront, c’est pas moi qui recevrai les coups de pieds au cul.

    Le focus est bien sur la surveillance des pandémies. Ca arrive vers la fin de mon topo.

    Donc, vers 2007, on m’a demandé de participer à la collecte des données sur le lait en France. C’est un tout petit maillon de la chaîne qu’on me confiait. Parallèlement, quand Juju a réussi à prouver que son caftage lui donnait priorité sur les travailleurs de l’informatique, je n’avais plus grand’chose à faire. Grosse erreur administrative ! Ils auraient dû lire Jean Chalosse, ça les aurait prévenus qu’on ne traite pas comme ça un landais.

    Comme chacun sait, nous vivons le tropisme vers la ferme aux 1000 vaches et le pack de yaourts à base de lait reconstitué, 12 pour le prix de 10. C’est contre ce tropisme qu’il y avait un juste combat à mener. La famille Besnier, qui venait de faire un doigt d’honneur officiel au ministère, n’est qu’un instrument de ce tropisme. J’espère que ce point de vue les vexe.

    Qu’aurait dû faire mon chef le ministre plutôt que la comm’ de Lactalys (ce pourquoi on l’avait choisi) ? Il aurait dû mettre en relation tous les intervenants de l’accompagnement administratif, allant de celui qui organise la collecte physique au directeur de laiterie et au ministre de Nouvelle-Zélande en passant par le laboratoire de surveillance bactériologique, dans le but que la vache coule une vie innocente de contemplatrice de TGVs et que par notre palais passent des produits bienfaisants (pour ceux qui ne sont pas allergiques, évidemment).

    Pour moi, ça passait par la création d’un flux de données publiques qui serait venu accompagner toutes les opérations physiques de suivi vétérinaire des animaux et transformations/conditionnement du lait. Et là, je lâche le vilain sigle : xml !

    C’est vilain, mais ça marche. Preuves disponibles.

    Sur ce, je me suis attaqué à des bases de données beaucoup plus volumineuses, et ça marche encore.

    Sur ce, début 2012, l’Anses cherche quelqu’un pour participer à l’organisation du flux des données des analyses médicales en Europe (opération UE, on n’est pas que sectaire à l’UPR). Il se trouve qu’un autre crâne d’oeuf était parvenu aux mêmes conclusions que moi : la technique de balisage des données, assortie de la technique de requêtage/formatage xsl répondait au besoin. Que ce soit le vieux de presque 60 balais qui possède ce savoir-faire ne les dérangeait pas, et ils m’ont sélectionné. D’où ma légitimité à ouvrir ma bouche.

    D’où mes posts récurrents sur la possibilité technique de faire taire les mensonges officiels sur les méfaits réels du covid, pour les remplacer par des analyses sur les données médicales de base, mises à disposition de façon anonyme bien sûr.

    De là à penser que des gens beaucoup plus intelligents que les crânes d’oeuf cités plus haut aient perçu le danger pour leurs privilèges de cette mise à disposition des données, il n’y a qu’un pas.

  3. Olivier T dit :

    bonjour,
    1er commentaire : peut-être aurait-il été plus juste de recaler des courbes sur l’échelle temporelle d’apparition significative de la maladie (10 morts recensés par exemple)
    2e commentaire : quand tu écris « les données ont été trafiquées dès le 8 avril, parce qu’on a ajouté pêle-mêle tous les décès intervenus dans les homes (ehpad), sans tester personne. Dans le cas contraire, notre courbe aurait été légèrement meilleure que celle de nos amis français. »
    Je pense que nous subissons exactement la même arnaque en France.

    • L’alignement des courbes se fait d’office, puisqu’ils ne peut compter les décès que lorsqu’ils interviennent, la réalité c’est qu’à part pour l’Italie, tout ça se passe dans un mouchoir.

      Pour la manip des données, je crois que c’est vraiment beaucoup plus poussé en Belgique, là c’est digne de l’URSS à la belle époque quand ils annonçaient les progrès dans les récoltes de céréales, par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *