Les tas d’urgences

J’ai fait un drôle de rêve, cette nuit, un peu flippant.  Je me trouvais dans une maison, toutes lumières éteintes, et c’était la nuit, vous savez ce bout de la nuit qui précède les brumes et les premières lueurs du petit matin.  Intrigué par des bruits de véhicules et des voix qui semblaient se rapprocher, j’ai écarté un coin du rideau de la fenêtre pour voir ce qui se passait.  J’ai alors vu les véhicules, les blindés légers et les transports de troupes, puis, se détachant comme des ombres fantomatiques sur l’obscurité, des fantassins en tenue de camouflage, armés jusqu’aux dents, marchant rapidement, comme on progresserait en terrain ennemi, il faut avancer vite, ne pas former de groupe compact qui ferait une cible rêvée, et se tenir sur le qui-vive permanent.

Ce n’était même pas ma maison, probablement pas mon armée non plus, d’ailleurs les nôtres, ils sont gentils, ils sont là pour aider !

Vous reprendrez bien un peu de fiction ?

Alors bien sûr c’était juste un mauvais rêve, on sait bien que dans la vraie vie, ça ne pourrait pas arriver en Europe en 2020.  Impossible d’imaginer qu’en raison d’une crise financière et bancaire qui n’en finissait pas de s’acheminer vers l’explosion, des esprits tordus auraient pu songer à monter une gigantesque psy-op permettant  de faire passer la responsabilité du crash mondial qui allait se produire sur un insignifiant petit virus, en profitant de l’épidémie de grippe.

Évidemment, en pareil cas, qui correspondrait plus ou moins au hold-up du siècle, ce serait bien pratique d’avoir une bonne raison de limiter strictement les allées et venues des otages citoyens, et en pareil cas quoi de mieux que des motifs de « protection civile ».    Accessoirement, pas de bank run possible, d’ailleurs personne ne vous parle de l’état de mort clinique de vos banques, ces temps-ci, c’est le signe infaillible qu’elles vont pour le mieux, j’imagine.

Tout aussi évidemment, ce confinement, ou cette incarcération à domicile ne serait,  à terme que l’ultime barrière qui séparerait ces salauds du réverbère où ils seraient pendus, il devrait donc rapidement être pérennisé en attendant l’instauration d’une bonne grosse dictature,  où l’état d’urgence deviendrait la norme, où le couvre-feu et le flicage généralisé permettraient de couper court aux velléités de rébellion.  Pour votre propre sécurité, cela va sans dire.

Les récalcitrants seront traités de terroristes, et abattus comme des chiens, la propagande médiatique vous expliquera pourquoi il était nécessaire de se débarrasser de ces enragés, et puis si ça peut donner matière à réfléchir aux autres…

J’ai comme la sourde impression qu’il est minuit moins cinq, il est urgent que le peuple européen se réveille et secoue le joug avant d’être étranglé et dans l’impossibilité de bouger pour longtemps.

Il est urgent qu’on en revienne au bon sens, pas besoin des médias à la botte pour nous dire ce que nous devrions penser, tout le monde est capable de faire ça, encore faut-il avoir le courage de contempler la réalité en face, et Dieu sait que ça brûle !

Il est urgent de nous réapproprier la res publica, et de refuser les dictats qui vont aller crescendo : ne lisais-je pas hier une tribune d’un médecin qui appelait à mettre l’armée dans la rue ?  Article d’un médecin ou coup de sonde d’un gouvernement aux abois qui voudrait savoir jusqu’où il pourrait aller trop loin ?

Il est urgent de préparer l’après, à savoir comment nous nous organiserons pour remettre sur pied une économie saine basée sur la valeur du travail et le monde réel, notamment par l’usage de monnaies locales, du troc et de l’entraide.

Il est urgent de se souvenir que nous sommes des hommes, et à ce titre, que nous sommes nés libres et que nous refusons l’asservissement et la tyrannie.

Il est urgent de comprendre que le salut ne viendra pas d’un sauveur providentiel, et encore moins de votre gouvernement.  Ils sont désemparés, et terrifiés à l’idée de ce qui pourrait leur advenir sous peu, au mieux vous êtes le cadet de leurs soucis, au pire vous représentez une menace potentielle.

>> Voilà, vous pouvez à présent rallumer votre téléviseur, et vous convaincre que c’était juste de la fiction, puisque, après tout, nous vivons en démocratie, en Europe, en 2020.

avatar

Philippe Huysmans

Webmaster du Vilain Petit Canard, citoyen de nationalité belge, né à Schaerbeek le 16.10.1966. Marié et père de deux enfants. Je vis en Belgique et j’exerce la profession d’Informaticien à Bruxelles. Mes articles

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. eau-pression dit :

    Totalement d’accord avec le paragraphe
    Il est urgent de préparer l’après, à savoir comment nous nous organiserons pour remettre sur pied une économie saine basée sur la valeur du travail et le monde réel, notamment par l’usage de monnaies locales, du troc et de l’entraide.

    Vous me faites regretter de n’avoir pas mis en forme une récente rêveries où j’imaginais la genèse de la monnaie, au temps où elle s’est avérée plus simple que le troc pour. Ce serait ma voie pour faire le lien entre les notions de confiance, responsabilité et immunité. Le « qu’ils viennent me chercher » révèle de façon indécente l’abus de confiance. La suite s’est envolée, je n’insiste pas.

    L’armée de votre rêve a les attributs d’une armée physique. D’un naturel optimiste, et peut-être par la chance de ne pas avoir rencontré que des FDO abrutis, je me dis qu’elle est peu vraisemblable qu’elle se concrétise. Mais être intelligent, c’est prequ’en position de FDO que c’est le plus difficile; alors je vous en dirai plus si je croise un képi qui prétend m’interdire d’aller à mes vignes.
    Mais les échanges sur Avox auront au moins eu le mérite de faire sortir l’armée de l’ombre, ceux qui ayant évacué les dieux ont reporté leur sentiment religieux sur le système en place. Et je ne suis même pas sûr du bon sens de certaines relations. Beaucoup de gens ne supportent pas le doute. Je crois bien que l’immunité du chef vient de cette carence.

    Tenant compte de l’existence de ces potentiels collabos, vous ne devriez pas utiliser l’expression « virus insignifiant » qui va doper leur haine. Si je vous comprends, cet « insignifiant » indique la disproportion entre la dangerosité du virus et celle de la finance débridée. Mais pour nier le second danger, ils vont se focaliser sur le premier. Je pense à « grippe sévère théâtalisée » ou « virus ciblé » ou « virus physique et mental ».

    Enfin, vous pourriez ajouter en fin de fiction que l’alternative à un retour à une économie réelle, c’est la poursuite de la fiction dans laquelle vivent les gens aux commandes, et que la confrontation Raoult/Lévi montre clairement que cette fiction se poursuit par la sortie inévitable d’un virus totalement incontrôlable d’un labo en génétique (option CRISPR).

    • Bonjour Eau-pression

      Les militaires, ce ne seront pas les vôtres, ils viendront de Lituanie, de Pologne ou de tout autre pays dans lequel les militaires n’ont strictement aucune attache avec le peuple Français.

      • eau-pression dit :

        Bonjour Philippe

        Voici une nouvelle proposition pour nommer le covid_19 : créavirus tragique.
        C’est juste moins mauvais que les précédentes propositions : créa pour rappeler l’hypothèse très vraisemblable qu’il sorte du labo, tragique pour évoquer le jeu de l’OMS aussi bien que la suite de votre cauchemar.

  2. matabre dit :

    Bonjour, vous êtes connecté(e)s /(fiché(e)s) pisté(e)s par votre carte sim, Thierry Breton n’a pas eu meilleur idée de demander aux technocrates de la CEE (que vous n’avez pas élu(e)s de traçer les comptes de…Orange il a fait ses classes là dedans non!? C’est pour votre santé mes braves clients dixit flicer le virus sur le ondes GSM…Brillants!!! Si vous franchissez la ligne rouge la milice vous arrête direct. Même Georges n’vait pas cette technologie en 1948…
    Amateur je vous dis cet Orwell
    République FR Confinés Divisés Taxés

    • Bonjour Matabre,

      En effet, mais ce flicage n’est pas vraiment une nouveauté, ce qui est nouveau, c’est qu’on en parle comme si c’était normal.

      • matabre dit :

        Tant que les frigos sont pleins, drogues légales en vente libre, pas de secousse… Révoltant!

  3. eau-pression dit :

    J’ai oublié de vous encourager pour le style « fiction », qui était très réussi pour NdP. Le succès moindre sur Avox cette fois est sans doute une question de créneau. L’heure est à Raoult.

    Pour être sincère, je n’accroche toujours pas à votre scénario de milices étrangères. Je la retiens néanmoins, d’autant que je trouve qu’on parle fort peu des manoeuvres militaires en cours.

    Je vous encourage sincèrement, parce que dans l’urgence le discours le plus percutant est le plus adapté.

    Pour choquer, on pourrait aussi célébrer le remplacement de Bilou par D.Knuth. C’est un bouchon que j’ai lancé sans succès récemment. Le parallèle est facile, autant que la constance de cet individu à fréquenter les virus est frappante. En effet, il s’agirait de remplacer un pervers par un mec droit.

    Vous anticipez la prise de pouvoir par les multinationales. Sans doute, pour moi qui ai passé mes 10 dernières années salariées dans l’administration française, le phénomène est très engagé. Quand je parlais de collabos dans mon commentaire précédent, ce n’était pas une extrapolation à partir des deux clowns qui se sont donné le rôle d’AV-décodeurs, mais en souvenir de tous les gens qui, soumis à ce choix politique qui doit remonter à VGE (donner le pouvoir aux lobbies) se comportent en morts-vivants.
    Mon cauchemar éveillé, dont les Jujus de mon site ne donnent qu’un mini aperçu.
    Bonne journée

    • Je pense aussi que ce genre de fiction fiche une sérieuse trouille à la lecture, surtout quand il existe, quelque part au fin-fond de l’inconscient des gens l’intuition que ça pourrait bien être vrai.

  4. eau-pression dit :

    J’ai oublié : c’est bien loin de moi la Chine, mais j’intuite que le scénario d’une prise de pouvoir par les multinationales n’est possible qu’en cas d’accord entre leur modèle économique et celui des ricains.