On déménage !

Non, le Vilain Petit Canard ne s’en va pas, il change tout simplement de crèmerie.

Ras-le-bol de Drupal et de ses mises à jour totalement foireuses

Au départ, je m’étais dit, un peu naïvement que Drupal, bien qu’étant d’un abord plus complexe était à la fois plus extensible et plus robuste, et je me suis largement investi dedans, en ce sens que j’avais créé totalement mon propre thème à partir de rien.

J’avais également créé des dizaines de vues, des content-types particuliers, des listes, et tout le layout qui va bien avec.

Tout ça pour… ça.

Chaque fois qu’on doit faire une mise à jour du coeur (core), c’est le même cirque : non seulement c’est horriblement compliqué (on doit supprimer la plupart des répertoires du sites, puis décompresser la dernière version (en n’incluant surtout pas les répertoires qui ne devaient pas être effacés), puis on remet (à la main) les fichiers manquants, notamment dans la racine du site.  À ne pas faire à l’issue d’un dîner bien arrosé au risque de ne plus avoir de site… du tout.

D’ordinaire, j’y arrive sans (trop) de problèmes, après quoi je lance update.php, puis le bousin m’annonce fièrement qu’il est à jour (jusqu’à la prochaine faille majeure, eh).

L.à, rien de tout ça !  À l’issue de l’update, et en lançant le script de mise à jour de la database, je me suis pris une sympathique fenêtre me signalant une douzaine d’erreurs fatales au niveau de mes modules (addons).  Ye, sure !  Bien sûr, pas moyen d’aller plus loin, or tous mes modules étaient rigoureusement à jour…

Au revoir Drupal, bonjour WordPress

Comme le dit mon fils, qui est philosophe à ses heures (et informaticien, lui aussi) : bravo, tu passes d’une grosse daube à une autre grosse daube.  Oui, enfin bon, pas vraiment.  D’abord, je m’en fous en fait, je passe à quelque chose qui fonctionne, utilisant des structures pas trop tordues, un CMS out-of-the-box et un thème tout autant sorti du rayon produits blancs de votre supermarché.

Et si j’ai un peu de temps à y consacrer, je ferai comme pour la première version sous Drupal et créerai mon propre thème à partir de rien, seule manière de garantir que le résultat est totalement conforme à mes attentes.

Et en tout cas, dans un premier temps, tous les articles sont là, les images aussi, et la rétro-compatibilité pour les liens (301) est assurée.

Pertes & profits

À côté de ça, la migration vers WordPress a passé à la trappe un certain nombre de personnalisations, notamment les citations, les news,  les liens vidéos/web, et la totalité des commentaires.  Du boulot en perspective pour réintégrer tout ça peu à peu dans le nouveau CMS.

Ancien site – désormais figé

Pour ceux qui seraient nostalgiques et qui souhaiteraient voir une dernière fois l’ancien layout, je l’ai placé sur un sous-domaine dédié, en attendant de procéder à son enterrement définitif qui ne saurait trop tarder : n’étant plus mis à jour, cela deviendra vite une cible pour les hackers.

Votre avis compte

N’hésitez-pas à me dire ce que vous pensez du nouveau layout, soit dans un commentaire, soit via le formulaire de contact.

avatar

Philippe Huysmans

Webmaster du Vilain Petit Canard, citoyen de nationalité belge, né à Schaerbeek le 16.10.1966. Marié et père de deux enfants. Je vis en Belgique et j’exerce la profession d’Informaticien à Bruxelles. Mes articles

Vous aimerez aussi...