Vaccin Pfizer, la Rolls-Royce des poisons?

Temps de lecture : 8 minute(s)

En cette époque où le pouvoir, les médias à la botte et les vedettes stipendiées essayent à toute force de nous vendre le vaccin comme s’il s’agissait de la panacée, puisqu’il n’existe aucun remède contre le covid (mantra), je crois qu’il serait bon de s’arrêter deux minutes pour réfléchir, avant de commettre l’irréparable.

Se faire inoculer un vaccin n’a rien d’anodin, surtout qu’en l’espèce, on ne peut pas vraiment parler de vaccins, mais bien de thérapies géniques n’ayant jamais été expérimentées sur l’homme, dont on ne connaît rien des effets à long terme, et qui restent, quoi qu’on en dise, au stade expérimental de phase III jusqu’en 2023 au moins.  On a oublié de vous le dire, ça?  Ce sont pourtant des données publiques fournies par les fabricants et centralisées sur le site https://clinicaltrials.gov/.

D’ailleurs ces thérapies n’ont jamais fait l’objet d’une autorisation de mise sur le marché autre qu’une AMMC, soit une autorisation de mise sur le marché conditionnelle.  La condition sine qua non pour qu’un traitement encore en phase de test puisse être mis sur le marché étant qu’il n’existe aucun traitement reconnu contre la maladie.  Vous commencez à comprendre l’empressement des États, des Diafoirus de plateau et des lobbies qui leur graissent la patte pour nier l’efficacité des nombreux traitements qui ont pourtant fait la preuve de leur efficacité?  Ceci est aujourd’hui attesté par des dizaines d’études scientifiques publiées dans des revues à comité de lecture.

Exit donc l’hydroxychloroquine, déclarée substance vénéneuse de classe II par Agnès Buzin en date du 13 janvier 2020, soit trois mois avant les premiers cas de covid en France.  Je ne sais trop ce qu’elle vaut comme médecin, mais en tout cas elle aurait pu faire une belle carrière comme voyante extra-lucide.  Exit aussi l’Ivermictine récemment déclarée tout aussi dangereuse et inefficace contre le covid.

Pourquoi se faire vacciner?

Oui, je sais, dans la psychose actuelle, la question peut paraître saugrenue, c’est pourtant la première à laquelle vous devriez répondre pour prendre en connaissance de cause la bonne décision, ou la moins mauvaise en tout cas.

Il faut savoir que le covid ne tue pas tout le monde, loin s’en faut.  En fait si vous avez moins de 75 ans et que vous ne souffrez d’aucune comorbidité (cancer, hypertension…), vous n’avez pratiquement aucune chance d’en mourir.  L’âge moyen des personnes décédées est de 82 ans, la moitié d’entre-elles avaient plus de 85 ans (médiane).

D’autre part, on sait que l’efficacité des vaccins est fortement diminuée chez les personnes âgées, tout simplement en raison de la dégradation progressive de leur système immunitaire.

Le vaccin n’empêche ni d’attraper le covid, ni de le transmette, dès lors on pourrait se demander à quoi il sert et en vertu de quoi les personnes vaccinées représenteraient un moindre danger en population générale que les non-vaccinés.  Nous verrons plus loin que c’est probablement le contraire qui se passe.

Dangerosité des vaccins

Les médias ne vous parlent que d’effets secondaires rares.  La réalité est très différente, ainsi qu’en témoignent les remontées de pharmacovigilance (EUDRA). 

Ceci sans même parler des centaines de milliers de cas d’effets secondaires graves, parfois permanents.  On est loin des effets secondaires constatés les autres années avec le vaccin contre la grippe saisonnière, ou le vaccin contre la poliomyélite, là.

Et pourtant on continue à vous vendre ces vaccins comme si c’étaient des produits anodins, n’hésitant pas même parfois à vous encourager à les prendre en vous offrant un petit cadeau.  En Chine c’est une boîte d’oeufs, aux US c’est de la marijuana, ou un donut, ou un bon de réduction au Costco, et ça viendra probablement en France et en Belgique aussi.  Si ces vaccins étaient les merveilles qu’on nous annonce, faudrait-il vraiment nous payer pour qu’on les prenne?

Pourtant, les autorités et les fabricants sont parfaitement conscients de ce qu’ils essaient de nous refiler, et ne s’en cachent même pas, c’est juste que ces informations ne seront jamais relayées par les médias.  Ainsi, en Australie, on peut retrouver, sur un site gouvernemental, un projet de décret1 autorisant les militaires à vacciner la population disant ceci :

Public Health Act 2016 (WA) – Instrument of Authorisation – Authorisation to Supply or Administer a Poison [SARS-COV-2 (COVID-19) VACCINE – Australian Defence Force] (No.2) 2021

Guidance : An authorisation by the Chief Health Office under the s. 197 and s.198 Public Health Act 2016 (WA) to authorise relevant Australian Defence Force employees to supply and administer the COVID-19 Vaccine.

Ce qui donne en français « Loi de 2016 sur la santé publique (WA) – Instrument d’autorisation – Autorisation de fournir ou d’administrer un poison [VACCIN SARS-COV-2 (COVID-19) – Force de défense australienne] (n ° 2) 2021″.  Donc en gros, pour autoriser les forces armées australiennes à vacciner, ça prend un décret autorisant à la fourniture et à l’administration par celles-ci d’une substance vénéneuse (poison).  C’est pas très rassurant, mais au moins, c’est cash.

Pourquoi titrer sur le Pfizer?

C’est vrai, à mon avis il n’est pas forcément le pire même si en pratique ça reste quand même celui qui a le plus tué au moment où j’écris ces lignes.  Mais le vaccin Pfizer est intéressant en soi, en raison de ce qu’on trouve dans les documents qui ont servi de base à l’obtention de son autorisation de mise sur le marché conditionnelle, notament le document intitulé « A PHASE 1/2/3, PLACEBO-CONTROLLED, RANDOMIZED, OBSERVER-BLIND, DOSE-FINDING STUDY TO EVALUATE THE SAFETY, TOLERABILITY, IMMUNOGENICITY, AND EFFICACY OF SARS-COV-2RNA VACCINE CANDIDATES AGAINST COVID-19 IN HEALTHY INDIVIDUALS », que vous pouvez télécharger directement chez Pfizer.

Dans ce document, allant des points 8.3.5.1 au point 8.3.5.3 on peut lire2 :

8.3.5.1 Exposition durant la grossesse (EDP)

Une femme enceinte lorsqu’elle est exposée ou après avoir été exposée à une intervention de l’étude en raison d’une exposition environnementale.  Voici des exemples d’exposition environnementale pendant la grossesse:

  • Une femme membre de la famille ou un professionnel de la santé déclare qu’elle est enceinte après avoir été exposée à l’intervention de l’étude par inhalation ou par contact avec la peau.
  • Un membre masculin de la famille ou un professionnel de la santé qui a été exposé à l’intervention de l’étude par inhalation ou par contact cutané puis expose sa partenaire avant ou à peu près au moment de la conception.

Vous avez bien lu, une femme enceinte qui ne ferait qu’être en contact avec un soignant ou un membre de sa famille ayant été exposé à l’intervention de l’étude.  Cette exposition peut entraîner des effets secondaires sérieux (SAE) :

(…) Les issues de grossesse anormales sont considérées comme des SAE. Si l’issue de la grossesse répond aux critères d’un SAE (c.-à-d. Grossesse extra-utérine, avortement spontané, mort fœtale intra-utérine, décès néonatal ou anomalie congénitale), l’investigateur doit suivre les procédures de déclaration des SAE. Les informations supplémentaires sur les issues de grossesse signalées à Pfizer Safety en tant que SAE sont les suivantes:

  • Avortement spontané, y compris fausses couches et avortement manqué
  • Les décès néonataux survenant dans un délai d’un mois après la naissance doivent être déclarés, sans égard au lien de causalité, en tant qu’EIG. De plus, les décès de nourrissons après 1 mois doivent être signalés comme des EIG lorsque l’investigateur évalue le décès du nourrisson comme étant lié ou possiblement lié à l’exposition à l’intervention de l’étude.

Au point 8.3.5.3, on parle d’exposition professionnelle :

8.3.5.3 Exposition professionnelle

Une exposition professionnelle se produit lorsqu’une personne reçoit un contact direct imprévu avec l’intervention de l’étude, qui peut ou non conduire à la survenue d’effets secondaires. Ces personnes peuvent inclure les prestataires de soins, les membres de la famille et d’autres rôles impliqués dans les soins des participants.  

L’enquêteur doit signaler l’exposition professionnelle à Pfizer Safety dans les 24 heures suivant sa prise de conscience, qu’il y ait ou non un effet secondaire sérieux (SAE) associé. Les informations doivent être déclarées à l’aide du formulaire de rapport Vaccine SAE. Étant donné que les informations ne concernent pas un participant inscrit à l’étude, les informations ne sont pas enregistrées sur un CRF; cependant, une copie du formulaire de rapport VaccineSAE rempli est conservée dans le fichier du site de l’investigateur.

En gros, le simple fait de cotoyer un participant à l’étude (un vacciné, quoi) pourrait être cause d’effets secondaires sérieux.  Plus fort que le tabagisme passif, nous avons les effets secondaires contagieux, à ct’heure.

Et si on parlait de la protéine Spike?

Si l’on se base sur diverses études déjà publiées ici et là, on s’aperçoit que ce pourrait bien être les spicules synthétisées par nos propres cellules suite à l’entrée des segments d’ARNM dans nos cellules qui pourraient être la cause des effets secondaires les plus graves.

La protéine de pointe du SRAS-CoV-2 déclenche la signalisation cellulaire dans les cellules hôtes humaines: implications pour les conséquences possibles des vaccins COVID-19

il est important de savoir que la protéine de pointe produite par les nouveaux vaccins COVID-19 peut également affecter les cellules hôtes. Nous devons surveiller attentivement les conséquences à long terme de ces vaccins, en particulier lorsqu’ils sont administrés à des personnes par ailleurs en bonne santé.  Source

Dans cette autre étude menée par le Dr. Pavel Solopov, professeur assistant au Frank Reidy Research Center for Bioelectrics de l’Université Old Dominion :

En utilisant un modèle murin nouvellement développé de lésion pulmonaire aiguë, les chercheurs ont découvert que l’exposition à la seule protéine de pointe du SRAS-CoV-2 était suffisante pour induire des symptômes de type COVID-19, y compris une inflammation sévère des poumons.

Nos résultats montrent que la protéine de pointe du SRAS-CoV2 provoque des lésions pulmonaires même en l’absence de virus intact.  Ce mécanisme auparavant inconnu pourrait provoquer des symptômes avant qu’une réplication virale substantielle ne se produise.  Source

Je n’ai pas la prétention d’être généticien, mais il semble que les indices commencent à pointer nettement vers cette fameuse protéine spike qui est le principe actif du vaccin puisque précisément l’injection d’ARN messager vise principalement à la faire synthétiser par nos propres cellules.  Seulement voilà, si cette protéine a potentiellement des effets pathogènes en elle-même, je ne suis pas certain que la faire produire en masse par nos cellules soit une bonne idée.  Pire, que se passera-t-il lorsqu’à l’automne les vaccinés rencontreront un coronavirus ayant un profil similaire?   Comment leur système immunitaire réagira-t-il?

Toutes ces questions, personne n’y répond et les fabricants de vaccins pas plus que les autres diafoirus de plateaux qui voudraient à tout prix nous faire piquer, mais qui, quand ils sont touchés par le covid, vont se faire soigner chez le Prof. Raoult à l’Hydroxychloroquine avant de nous revenir, tous frais, pour dire qu’il n’existe aucun remède à la maladie.

La came, ils la vendent, mais ils ne la consomment pas, en bons petits dealers qu’ils sont.

  1. Bizarrement, le document pdf quant à lui n’est pas accessible, et retourne un message d’erreur.  Seulement voilà, le code d’erreur (403) ne correspond absolument pas à la description figurant en-dessous de celui-ci.  Le document a très probablement été placé en accès restreint, et la description de l’erreur est un mensonge grossier.
  2. Traduction par le Vilain Petit Canard
avatar

Philippe Huysmans

Webmaster du Vilain Petit Canard, citoyen de nationalité belge, marié et père de deux enfants. Je vis en Belgique et j’exerce la profession d’Informaticien à Bruxelles. Mes articles

43 réflexions sur “Vaccin Pfizer, la Rolls-Royce des poisons?

  • avatar
    4 mai 2021 à 19:23
    Permalien

    Merci pour cet éclairage qui en complète bien d’autres. Mais dans ce domaine où l’occultisme, l’ésotérisme, l’obscurantisme deviennent des religions, la répétition n’est de loin pas un mal.
    Par ailleurs, pourquoi les autorités et a fortiori les bigpharmas se casserait la tête à relever scrupuleusement les effets indésirables ou secondaires, puisqu’ils n’ont rien à craindre sur le plan juridique étant donné qu’ils se sont par avance auto-amnistiés sinon déresponsabilisé ?
    Alors, les baisés, comptez-vous !

    • avatar
      4 mai 2021 à 23:11
      Permalien

      Vous avez raison, pour les mieux informés ces informations se trouvent de façon éparses sur internet, mais mon lectorat n’est pas forcément au courant de tout, j’ai pensé qu’une petite synthèse ne pouvait pas faire de mal.

    • avatar
      16 mai 2021 à 01:58
      Permalien

      Bonjour le Coon coin
      francaouis pur sucre, 86 balais, bloqué en MALAYSIE depuis un an, ( pas de fairs aux pieds ),
      Misère de misère, je me suis fais piquer ( 1ère dose, ) ces jours ci, par Pfizer …
      2ème dose la semaine prochaine
      Je peux vous raconter plus tard la suite de mes aventures, édifiant.
      Courage et bien à vous. rr
      Roland Roblin
      Je connais Hofstade …

      • avatar
        16 mai 2021 à 02:13
        Permalien

        Bonjour Roland,

        Oui vous semblez poster en effet de Kuala Lumpur, donc au delà d’un post un peu bizarre, je peux croire a priori que ce que vous dites est correct. Par contre le délai est trop court, en principe c’est 3 semaines entre les deux injections, à minima.

        Bon courage et tenez-nous au courant.

  • avatar
    5 mai 2021 à 08:07
    Permalien

    Bonjour Philippe,

    Cette propagande vaccinale est devenue une véritable hystérie…. alors que cela cache bien des choses….c’est un génocide…. il y aura bcp de mortalités dus aux effets secondaires irréversibles…..je reçois pas mal de courriers qui vont dans le même sens, si vous voulez je peux vous les transmettre….Article très intéressant!!!

    • avatar
      5 mai 2021 à 11:59
      Permalien

      Bonjour Isabelle,

      Je pense aussi que le premier effet KissCool n’est qu’une mise en bouche, c’est sur le long terme que ça va être terrible.

      • avatar
        9 mai 2021 à 15:17
        Permalien

        je pense également!!!!Qui vivra verra, les gens ne semblent pas réaliser , il y a même des gens qui sont vaccinés, qui font un repas pour fêter la chose!!! impensable!!!

        • avatar
          9 mai 2021 à 15:35
          Permalien

          il y a même des gens qui sont vaccinés, qui font un repas pour fêter la chose!

          Fêter un empoisonnement, il fallait y penser, c’est vrai 🙂

  • avatar
    5 mai 2021 à 11:50
    Permalien

    Bonjour à tous,

    Le document PDF du lien repris en ‘Note 1’ est bien disponible au téléchargement. S’il ne vous est pas/plus disponible, je peux vous envoyer le fichier via courriel.

    Bien à vous,

    • avatar
      5 mai 2021 à 12:03
      Permalien

      Il est en effet reviendu, mais il me pose quand même un petit problème, le document en question a été modifié en date d’hier, pas bien sûr que ce ne soit pas une version caviardée.

  • avatar
    5 mai 2021 à 12:03
    Permalien

    Bonjour,
    Je pourrai savoir d’où vient l’image qui présente le décompte de 9000 morts. L’entête européenne pourrait laisser croire qu’il s’agit d’une production directe de l’ema (ou la commission, ou autre instance européenne). Si c’est le cas donnez nous le lien.
    En fait c’est quelqu’un qui s’est « amusé » à fabriquer cette synthèse sans comprendre comment la base européenne fonctionnait. Il est pourtant indiqué (lien de la deuxième ligne de l’image)
    « Les informations disponibles sous les onglets 3, 4, 5 et 6 tiennent compte de l’effet ou des effets
    indésirables suspectés notifié(s) dans un cas individuel ; étant donné qu’un cas individuel peut faire
    référence à plus d’un effet indésirable suspecté, les informations NE représentent PAS le nombre total de
    cas individuels qui ont été notifiés à EudraVigilance, mais le nombre des effets indésirables qui y sont
    associés. »
    Ce qui signifie que si quelqu’un décède, il sera comptabilisé autant de fois qu’il a eu d’effets secondaires. On ne peut donc pas sommer les « fatal » de l’onglet 6. Le décompte que je viens de faire donne pour les fatal pfizer-293, moderna-68, astra-94, jensen-4. Soit un total de 459, ce qui n’est déjà pas mal, mais bien loin des 9486 que vous annoncez!

    • avatar
      5 mai 2021 à 12:08
      Permalien

      On voit clairement que l’image provient d’un internaute, et non d’un site officiel. D’ailleurs si vous aviez creusé un peu la question vous sauriez que les données ne sont pas accessibles « comme ça » sur le site Eudravigilance, il faut aller ouvrir plusieurs pages, collationner les données, bref, ils ont rendu tout ça bien opaque pour qu’on ne puisse pas avoir une vue d’ensemble aisément.

      Pour vos « interprétations », elle est bien bonne. Avec ça on peut directement se passer de compter les effets secondaires puisque de toutes façons c’est pas la faute au vaccin, j’ai bon?

      Euh si je vous comprend bien les gens remontés à Eudra qui sont morts auraient pu mourir plusieurs fois et à ce titre être repris dans plusieurs tableaux? Mmh 🙂

      • avatar
        5 mai 2021 à 12:36
        Permalien

        « Avec ça on peut directement se passer de compter les effets secondaires puisque de toutes façons c’est pas la faute au vaccin, j’ai bon? »
        Non vous avez totalement faux. Et donc vous publiez des images qui  » viennent d’un internaute, et non d’un site officiel », mais qui porte l’entête de l’ue!! Ça ne vous gêne pas!?

        « si vous aviez creusé un peu la question vous sauriez que les données ne sont pas accessibles « comme ça » sur le site Eudravigilance, il faut aller ouvrir plusieurs pages, collationner les données, »
        Merci je connais les bases oracle, et effectivement les chiffres que j’ai donnés je les sors de cette base, simplement j’ai tenu compte des recommandations d’utilisation. Pour avoir les bonnes informations il faut passer par « line listing » et extraire les données pour les « post-traiter ». Je vous accorde que c’est opaque, pas immédiat d’utilisation, et qu’ils auraient pu rendre directement accessible le nombre de « fatal » (c’est d’ailleurs « death » qu’il faut rechercher!)

        « Pour vos « interprétations », elle est bien bonne. Avec ça on peut directement se passer de compter les effets secondaires puisque de toutes façons c’est pas la faute au vaccin, j’ai bon? »
        J’ai écrit ça où???

        « Euh si je vous comprend bien les gens remontés à Eudra qui sont morts auraient pu mourir plusieurs fois et à ce titre être repris dans plusieurs tableaux? »
        Les fatal sont donnés par « Reaction Groups & Reported Suspected Reaction », et si A a eu plusieurs réactions avant de décédé, oui, il est référencé à fatal dans toutes les Reported Suspected Reaction, qui le concerne. Donc en faisant la somme des fatal, vous recensez plusieurs fois le même individu!
        Donc l’image produite « par un internaute » est du pipo total! (ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’effets secondaires, pas de mort et pas de problèmes avec ces vaccins)

        • avatar
          5 mai 2021 à 12:49
          Permalien

          « Non vous avez totalement faux. Et donc vous publiez des images qui » viennent d’un internaute, et non d’un site officiel », mais qui porte l’entête de l’ue!! Ça ne vous gêne pas!? »

          Tout va bien? L’adresse du site est données immédiatement au-dessus de l’image, qui ne pourrait en aucune façon être officielle puisque nulle part on ne trouve ce genre de résumé sur Eudra. Êtes-vous en train de m’expliquer que la « provenance » de l’image serait plus importante que le nombre de décès mentionné?

          « Les fatal sont donnés par Reaction Groups bla bla »

          Euh, oui, donc en gros vous continuez à nous expliquer qu’on ne peut pas déduire le nombre de morts, que cette base de données n’a strictement intérêt, en résumé, circulez, y a rien à voir.

          Là je pense qu’on a compris.

          Vous avez donné votre point de vue, vous le réaffirmez, là, c’est bon, merci de ne pas en rajouter, sinon ça devient une tentative de noyer le topic, et ça je ne le permettrai pas.

  • avatar
    5 mai 2021 à 13:08
    Permalien

    bla bla bla bla – Dernier mail!

    • avatar
      5 mai 2021 à 13:13
      Permalien

      Non, le dernier sur cette question précise, c’était le précédent, il me semblait avoir été clair? Je vous ai laissé vous exprimer, puis encore ramener votre fraise alors que vous n’apportez strictement aucun élément objectif, on va pas y passer Noël.

    • avatar
      7 mai 2021 à 20:46
      Permalien

      vos reponses a l’auteur sont tout sauf pertinentes. Il est facile de comprendre, en vous lisant, que votre objectif est uniquement de tenter (en vain…) de dénigrer l’évidence de ce que rappelle l’auteur Huysmans. Et vous agissez uniquement parce que vous ne pouvez définitivement pas penser autrement que selon vos certitudes bétonnées.

    • avatar
      7 mai 2021 à 17:11
      Permalien

      Exactement !

  • avatar
    7 mai 2021 à 17:09
    Permalien

    Désolé, mais MOUSTIC a raison.
    Vous basez votre article sur 9400+ morts du vaccin en tirant ce chiffre d’un GIF de source inconnue et juste parce qu’il y a le lien vers la DB européenne vous le prenez pour argent comptant. C’est de la désinformation.

    Ensuite il faut, comme l’explique MOUSTIC, prendre en compte que plusieurs personnes souffrent de plusieurs effets et que on n’a que le total des effets. Il faut, comme l’explique MOUSTIC, se rendre sur l’onglet LINE LISTING REPORT et sélectionner dans la catégorie REPORTED SUSPECTED REACTION toutes les mentions « DEATH ». En réalité il faudrait cependant en exclure les effets du genre « Near DEATH experiment », « Fear of DEATH » et d’autres qui ne sont donc pas « la mort » en elle-même.

    Mais même en laissant les filtres ainsi, on obtient 327 enregistrements (= individus cette fois !) pour le PFIZER (au lieu des 5000+ annoncés par votre GIF). Et si on regarde certains de ces enregistrements on voit bel et bien que parfois on a par exemple le symptôme « DEATH » et « SUDDEN DEATH » qui apparaissent pour un même individu.

    On rappellera ensuite que le seul lien entre la mort réelle de ces personnes et le PFIZER est une SUSPICION liée au vaccin et pas une preuve. Il est possible que ces gens soient morts pour d’autres raisons sans que le vaccin ne soit le catalyseur. Après tout des gens ont des crises cardiaques fatales parfois sans que la cause directe ne soit connue.

    Je pense qu’il ne vaut même pas la peine d’essayer de faire le même exercice pour les autres vaccins pour se rendre compte que votre article repose sur du vent.

    Vous accusez les médias mainstream de faire peur mais en réalité vous ne faites pas mieux. On dirait vraiment que VOUS avez peur et que VOUS avez besoin d’être rassuré en diffusant tout et n’importe quoi.

    Vous basez vos articles sur des informations erronées, vous lisez du texte sans en comprendre la signification (vous le dites vous-même vous n’êtes pas généticien) et vous êtes incapable d’interpréter un graphique correctement (votre article sur le variant indien est un cas d’école).

    • avatar
      7 mai 2021 à 17:17
      Permalien

      Oui, donc à vous entendre personne n’est mort du vaxxin, sauf qu’il semble bien que ces poisons tuent dans une proportion effrayante. Aux US, après à peine 3,5 mois de vaxxination on en est à plus de morts qu’en 20 ans pour tous vaccins confondus. Ces données proviennent du VAERS et nous disent un peu la même histoire que celle que je relate ici.

      Dernier point, les remontées de pharmacovigilance ne recensent que quelques pourcents des cas s’étant réellement produits, la réalité est plus que probablement bien pire.

      • avatar
        7 mai 2021 à 22:26
        Permalien

        Bonjour,

        Là, vous sauvez la face, si vous vous êtes pris les pieds dans le tapis avec les chiffres et les graphiques apportés trop rapidement, ce que vous dites dans cette dernière réponse, sur des données du VAERS, me semble essentiel à transmettre.

        Il est vrai aussi en effet que la pharmacovigilance ne recense que quelques pour-cents des accidents post-vaccinaux. Surtout en France en tout cas.

        Je ne travaille plus dans les services hospitaliers depuis septembre beaucoup en raison de ces impostures-là, et de l’ambiance totalitaire qui y règne depuis l’utilisation de cette infection relativement ordinaire pour faire avancer de façon précipité l’agenda mondialiste.

        Merci pour votre article – malgré ces chiffres à réajuster.

        • avatar
          7 mai 2021 à 22:36
          Permalien

          Je ne sauve rien du tout, le nombre de morts suite au vaccins est effrayant, que ce soit en Europe ou aux USA, il n’y a rien à « réajuster ».

          Et ça ce ne sont que les chocs lors de la première rencontre avec le vaxxin, les vrais effets, on les verra dans les 6 mois à 3 ans. Et là je crois que ça va faire mal. Et puis on nous dira que ce sont des nouveaux variants mortels, qu’il faut donc vaxxiner… plus.

          Et on trouvera encore des pigeons pour y alller en se faisant offrir un morceau de pizza ou un donut.

      • avatar
        7 mai 2021 à 23:06
        Permalien

        On dirait que vous lisez tout en diagonale… [EDITÉ]

  • avatar
    7 mai 2021 à 23:16
    Permalien

    Le nombre de morts est effrayant. Exact. Un scandale.

    [ Il y a juste une erreur à ce qu’il semble d’après Moustic, produite par celui qui a fait ce tableau à partir de la base de donnée européenne. Tableau qu’il aurait fallu peut-être vérifier. ]

    Honnêtement ça ne change rien sur le fond.

    Beaucoup de gens sont déjà décédés des conséquences de thromboses induites par ce « vaccin », et des jeunes, comme ce carabin il y a peu de temps quelques jours après la vaccination alors qu’il était en parfaite santé.

    Beaucoup de gens vont mourir de ces produits de thérapie génique. Mais ils diront que c’est le énième variant du covid.

    Alors que plus un virus mute plus il est contagieux mais plus il est bénin.

    Le vaccin tue et va encore tuer, ils diront que c’est le covid.

    Je connais cette musique, des proches sont morts des antirétroviraux, de l’AZT surtout, et des multithérapies, ils ont dit que c’était le VIH.

    • avatar
      7 mai 2021 à 23:21
      Permalien

      Comme vous dites, ça ne change rien sur le fond, on est probablement bien en decà de la vérité, ne serait-ce que parce que seule une petite partie des cas est remontée.

      Pour les morts ils diront que ce sont des nouveaux variants, et qu’il faut donc vaxxiner encore plus, c’est la spirale infernale. On doit se tenir, nous et notre famille, loin de cette saleté. Ils n’oseront pas le rendre obligatoire, ne serait-ce que parce que c’est un traitement en phase expérimentale 🙂

      • avatar
        8 mai 2021 à 00:14
        Permalien

        Ce qui est inquiétant c’est que les gens avalent des couleuvres depuis plus d’un an maintenant sans réagir.

        La propagande et l’ingénierie sociale, universitaire, politique et médiatique est trop forte. Le procédé très puissant de solliciter l’altruisme des gens en leur faisant croire que la muselière ou le vaccin c’est pour protéger les autres. C’est pas pour eux ah non c’est plus noble que ça : c’est pour leur prochain.
        Ce qui est absurde autant que pervers.

        En réalité ça les rend malade, le masque est un incubateur de bactéries, de staphylocoques, de streptocoques, de germes variés, de virus, normaux s’ils sont évacués par la respiration. Pathogènes dans un étouffoir. Et ça les rend d’autant plus contagieux en période de grippe, ou de corona en fait moins grave que la grippe de 2017, par exemple, si l’on observe la mortalité réelle corrigée des chiffres et des statistiques manipulés pour faire peur. Et si l’on tient compte de la moisson des morts tous les deux ou trois ans.
        L’hypoxie, l’hypercapnie affaiblissent l’immunité.
        Concernant l’injection de cette thérapie génique, encore en phase expérimentale, les cobayes donc, ne veulent surtout pas réfléchir.

        Ils font ce qu’on leur dit de faire. Ils avalent cela parce que c’est l’autorité qui l’exige via les médias, et qu’ils sont dociles, obéissants, soumis. Cela relève du dressage.

        Bon. Je reste confiant. Il me semble que de plus en plus de gens se posent des questions, voire se réveillent.

        • avatar
          8 mai 2021 à 00:31
          Permalien

          Pour la dangerosité, je dirais que seule 2015 passe au-dessus de 2020, mais surtout parce que 2020 était une année moisson.

          Pour le reste je partage largement votre analyse, elle n’est pas réjouissante.

          Je ne suis pas confiant, moi. Je commence à réaliser ce qu’il y a derrière le covid et ça n’a rien de rassurant.

  • avatar
    8 mai 2021 à 23:43
    Permalien

    ╭══• ೋ•✧๑♡๑✧•ೋ •══╮
    vraiment mesquin le P1000 :-p
    ╰══• ೋ•✧๑♡๑✧•ೋ •══╯

      • avatar
        8 mai 2021 à 23:47
        Permalien

        c’ est pas nouveau :-p

        ░░▄███▄███▄
        ░░█████████
        ░░▒▀█████▀░
        ░░▒░░▀█▀
        ░░▒░░█░
        ░░▒░█
        ░░░█
        ░░█░░░░███████
        ░██░░░██▓▓███▓██▒
        ██░░░█▓▓▓▓▓▓▓█▓████
        ██░░██▓▓▓(◐)▓█▓█▓█
        ███▓▓▓█▓▓▓▓▓█▓█▓▓▓▓█
        ▀██▓▓█░██▓▓▓▓██▓▓▓▓▓█
        ░▀██▀░░█▓▓▓▓▓▓▓▓▓▓▓▓▓█
        ░░░░▒░░░█▓▓▓▓▓█▓▓▓▓▓▓█
        ░░░░▒░░░█▓▓▓▓█▓█▓▓▓▓▓█
        ░▒░░▒░░░█▓▓▓█▓▓▓█▓▓▓▓█
        ░▒░░▒░░░█▓▓▓█░░░█▓▓▓█
        ░▒░░▒░░██▓██░░░██▓▓██
        ████████████████████████
        █▄─▄███─▄▄─█▄─█─▄█▄─▄▄─█
        ██─██▀█─██─██─█─███─▄█▀█
        ▀▄▄▄▄▄▀▄▄▄▄▀▀▄▄▄▀▀▄▄▄▄▄▀

          • avatar
            9 mai 2021 à 00:09
            Permalien

            Ca l’ as tellement degouté qu’ il est parti au lit sans manger …
            pov petiot , c’ est trop injuste il pourras rien faire supprimer ici …

            O rage O desespoir n’ as t’ il tant vecu que vautré dans l’ infamie 😀
            https://www.agoravox.fr/commentaire6056784

          • avatar
            9 mai 2021 à 00:15
            Permalien

            Oui, ici, c’est critique autorisée, mais les trolls sont pas trop bienvenus. J’essaie de faire ça honnêtement, dans la transparence.

  • avatar
    14 mai 2021 à 21:09
    Permalien

    « Sur mon site je permets toutes les critiques, mêmes vachardes et manifestement le fait de trolls, mais je les limite à exposer le point de vue UNE seule fois, puis je réponds et éventuellement je laisse l’intervenant répondre à ma réponse. Ensuite, s’il essaient ce qui se fait tout le temps ici, j’édite leur troll en disant que j’ai sabré, et veille à ce que leurs prochains coms soient mis en attente de modération. » dixit Philippe

    Une question restée sans réponse:
    « Combien de doses de Sputnik V commandes-tu ? »
    J’ai vu qu’on ne parlait que des Pfiser & Co.
    Il faut profiter des promos des Sputnik.
    « la Russie réduit de moitié sur son territoire le prix de son vaccin Spoutnik V »
    Mais pour une grande quantité, cela baisse encore.

    • avatar
      14 mai 2021 à 21:19
      Permalien

      Je permets la critique, pas le troll ni le hors-sujet. Sachant que tu as posé ta question débile sur le forum d’Agx et que je n’ai pas jugé utile de répondre à pareille loufoquerie, qu’est-ce qui te donne à penser que j’y répondrais ici?

      D’autre part, étant donné justement le caractère loufoque de la question est-ce que ce ne serait pas justement du troll?

  • avatar
    26 mai 2021 à 18:29
    Permalien

    Bonjour,
    Vos deux articles sur les vaccins font froid dans le dos. Ma mère s’est fait vacciner alors qu’elle est en super santé. Ça me fait flipper vos recherches. J’ai essayé de lui dire d’arrêter en lui envoyant les vidéos de Pierre sur « Décoder l’éco » mais…
    Est-ce à dire qu’il ne faut plus que je la vois si je veux rester en vie ? Sans parler de tous mes collègues au travail que je croise et qui se sont fait vacciner.
    C’est là que je me rends compte sur le terrain que la télé tue. Ça devrait être vendu avec le même message que sur les paquets de cigarettes.
    Quoiqu’il en soit, je vous remercie pour l’info et votre travail d’aller chercher.

    • avatar
      26 mai 2021 à 19:56
      Permalien

      Est-ce à dire qu’il ne faut plus que je la vois si je veux rester en vie ?

      Je crois que ceux qui mettent surtout leur vie en danger sont les vaccinés. Au pire ils peuvent rejeter des protéines spikes en respirant, mais autant que je sache, ce n’est pas la maladie, seulement un irritant violent. L’isolement est sûrement la pire des tortures, il faut éviter ça.

      • avatar
        26 mai 2021 à 20:43
        Permalien

        Merci à vous..
        Je pense que nous ne sommes pas encore préparés à ce que nous allons vivre.
        Il faut en avoir conscience avant, et être prêts afin de ne pas tomber dans la folie qui apparaîtra alors, garder son sang froid….(« Observe, don’t absorb ») pour pouvoir aider.

        • avatar
          27 mai 2021 à 13:04
          Permalien

          Effectivement, se préparer au pire permettra de mettre mieux les choses en perspective et les contempler comme un objet plutôt qu’émotionnellement.

Commentaires fermés.