Québec : des manifestants bravent le froid pour les droits et libertés.

Temps de lecture : 3 minute(s)

Samedi le 8 janvier 2022, des milliers de manifestants se sont rassemblés au coeur du Vieux-Montréal malgré un froid polaire. Cette manifestation était organisée par le groupe Québec Pro Choix. Les manifestants se sont rassemblés à la Place Jacques-Cartier pour commencer la Grande Marche de solidarité vaccinés-non-vaccinés dans le but de dénoncer les mesures  sanitaires au Québec qui briment les droits et libertés, ce particulièrement pour les non-injectés.  Cependant le gouvernement du Québec veut bientôt obliger tous les Québécois ayant déjà reçu le « vaccin anti-Covid 19 » à recevoir une troisième dose, imitant ainsi la France. Cette troisième dose sera nécessaire pour conserver son passeport vaccinal. Selon le ministre de la santé Christian Dubé, « la solution pour protéger le système de santé, c’est la vaccination ».

Le 6 janvier le gouvernement Legault annonçait l’imposition de nouvelles restrictions pour les non-vaccinés (les non-vaccinés incluent également les personnes qui n’ont reçu qu’une seule dose). Sans passeport vaccinal, les Québécois n’auront plus accès aux succursales de la SAQ (Société des Alcools du Québec) et de la SQDC (Société québécoise du cannabis) dès le 18 janvier. Par ailleurs, le gouvernement du Québec étendra ces mesures discriminatoires à d’autres services jugés non-essentiels comme les salons de coiffure. Rappelons que sans passeport vaccinal, les Québécois ne peuvent pas fréquenter les restaurants, les salles de gym, salles de spectacles, cinémas, etc.. Le gouvernement canadien interdit également aux non-vaccinés Covid-19 le transport aérien, les trains et les bus inter provinciaux pour aller à l’extérieur du pays ou voyager à l’intérieur du Canada. Ces mesures représentent une dérogation aux droits et libertés des Canadiens et Québécois qui refusent l’injection génique (ARNm).

 

Voir la vidéo sur le Facebook de ProChoix :

Les grands médias montréalais ont brièvement couvert l’événement du 8 janvier en dénigrant une fois de plus les Québécois et Québécoises qui s’opposent aux mesures sanitaires et à toute forme de discrimination de la minorité refusant l’injection expérimentale. Au lieu de soulever les raisons et le refus [légitimes] d’un « vaccin » dangereux, les journalistes mainstream mettent l’emphase sur l’hospitalisation importante qui selon eux serait due à Covid-19 et inculquant la faute aux non-vaccinés (il ne semble pas qu’un journaliste ait fait une enquête sérieuse sur cet engorgement dans les hôpitaux). « Diviser pour mieux régner » tel est le dictat du gouvernement du Québec (et du Canada)… les grands médias du Québec servent bien la propagande gouvernementale.

Photo : Québec Pro Choix

Sans les médias, la « propagande haineuse » contre les « non-vaccinés » n’aurait pas une telle ampleur au Québec et au Canada. Il n’existe aucun débat sur ladite pandémie et le « vaccin Covid-19 » ! Tout comme notre média indépendant Mondialisation.caRéinfo Covid Québec est censuré et boycotté par Radio-Canada et la grande presse. Les grands médias diffusent le discours officiel du gouvernement sans remettre en question l’autorité. Citoyens et citoyennes, Obéissez ! Les journalistes deviennent ainsi porte-paroles du gouvernement et ne réclament aucune discussion ouverte sur la crise Covid-19. Les « non-vaccinés » sont devenus responsables de tous les maux en termes de santé publique et représenteraient un danger pour le reste de la population doublement injectée (environ 90%)… Les journalistes vont même parfois plus loin dans leurs accusations non-fondées et sans aucune base scientifique. (Lire l’article de Vincent Mathieu, L’homme au casque de fer, Mondialisation.ca, le 9 juin 2021.).

Jusqu’où ira les gouvernements québécois et canadien dans ces mesures contre une minorité ?

Jusqu’à quand la majorité des Québécois et Québécoises vont-ils obéir au gouvernement ?

Les manifestants étaient là pour dénoncer le mensonge et sonner l’alarme face à cette « dictature illégale et injustifiée ».

>> Article original sur Mondialisation.ca

avatar

Micheline Ladouceur

Ph.D. en géographie. Spécialiste des questions latino-américaines et brésiliennes. Directrice associée du Centre de recherche sur la Mondialisation, Rédactrice de Mondialisation.ca et des pages en portugais et en italien.

2 réflexions sur “Québec : des manifestants bravent le froid pour les droits et libertés.

  • avatar
    15 janvier 2022 à 09:31
    Permalien

    DEBOUT avant d’être complètement muselés
    TOTALITARISME : manipulation des masses avec matraquage médiatique de la position unique, biais d’information; avis divergent disqualifié ou interdit!
    unissons nous à travers les villes, les pays, les continents

    Répondre
    • avatar
      16 janvier 2022 à 02:24
      Permalien

      Je ne me laisserai pas museler, plutôt mourir. Cette tyrannie est construite sur le sable, il est temps de la mettre à bas.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.