Depuis le début de la crise dite du "coronavirus", il semble que tout le monde soit en train de devenir plus ou moins marteau, et dans cette ambiance de fin du monde, le moindre petit commentateur ou animateur de plateau se croît investi de la mission de nous éblouir par ses connaissances en médecine et en épidémiologie, généralement acquises de fraîche date via des sources forcément irréprochables.  Tous docteurs, donc, et ce qui est inquiétant, pour nous servir toujours plus ou moins le même brouet. N'a-t-on pas vu le célèbre épidémiologiste de renommée mondiale journaliste Patrick Cohen opposer argument contre argument au controversé Professeur Dr. Didier Raoult, de l'IHU de Marseille ?  Et qu'est-ce qu'il lui a mis, au vieux coiffé comme un dessous de bras et qui semble s'être rasé avec une biscotte !  En PLS, le cacochyme ! Je ne vais pas m'étendre plus avant sur l'aspect totalement surréaliste de la démarche, mais disons que pour moi c'est un peu comme si ce crétin fini de Cohen décidait que pour le prochain prototype d'Airbus, deux ailes, c'est ringard, et que lui verrait mieux, en tant qu'ingénieur aéronautique reconnu (par le PAF), quelque chose de moins symétrique, comme par exemple une seule aile, ou alors une de moitié plus petite que l'autre : ça aurait de la gueule, non ?  Et puis comme ça vous pourriez vraiment jouer à armes égales avec Boeing... Alors voilà, la réalité, que vous le vouliez ou pas, c'est qu'il existe deux types d'approche dans les pays d'Europe hautement industrialisés : Alors évidemment, les épidémiologistes d'opérette viendront nous faire remarquer que justement, si personne n'est mort de la grippe, c'est précisément parce qu'on a confiné tout le monde...  Okay, mais alors pourquoi continuaient-ils à mourir du corona, dans ce cas ? Et puis n'avons-nous pas les statistiques des décès notées scrupuleusement chaque jour par les médias, or parmi ces pays, je rappelle que nous en avons deux qui ne pratiquent pas le confinement (Hollande et Suède).  Voici donc le tableau dont les données sont disponible ici, en date du 2 avril 2020.
Pays Décès Population Ratio
Belgique 1.011 11.476.279 0,0088%
France 4.032 67.000.000 0,0060%
Italie 13.915 60.359.546 0,0231%
Espagne 10.003 46.754.783 0,0214%
Allemagne 872 81.466.681 0,0011%
Hollande 1.341 17.208.663 0,0078%
Suède 282 10.313.447 0,0027%
Et là, tout de suite, y a comme un défaut, non ?  Le nombre de victimes en Hollande se situe quelque part entre celui de la France et de la Belgique, tandis que celui de la Suède est scandaleusement bas.  Ah ça mais, on nous aurait mentiiii, alors ?  Ce n'est pas exclu, en fait. On pourrait parler aussi de cet épidémiologiste du NHS à la retraite qui écrivait il y a quelques jours que même en regardant bien les chiffres de mortalité, il ne voyait pas de différence significative avec les autres années à la même période ? Les chiffres c'est bien beau, mais il faut les replacer dans leur contexte : chaque année, la grippe saisonnière tue 10.000 personnes en France, principalement des personnes âgées, au tableau clinique déjà chargé. De même, chaque année, 10.000 Français meurent stupidement soit en glissant dans leur baignoire, soit en loupant une marche dans l'escalier, soit en s'étouffant avec un noyau de cerise, c'est-y pas terrifiant ?  Non, c'est juste la réalité, et statistiquement, elle se maintient d'année en année. Chaque année, c'est 567.000 Français qui s'en vont rejoindre un monde qu'on leur souhaite meilleur, et parmi ceux-ci, 9.600 parce qu'ils ont choisi d'en finir (suicide). C'est terrifiant, sans doute, et c'est tragique, mais c'est sans commune mesure avec la vague de suicides qu'amènera le confinement.  Les laissés pour compte, les oubliés, les femmes seules ayant charge de famille mais qui n'ont plus un sou pour s'acheter à manger, que dire des loyers et des traites, qui elles ne cesseront pas de tomber ? Et si vous pensez qu'à la levée du confinement ce sera "champagne", détrompez-vous, une bonne partie des commerces et entreprises qui auront fermé ne rouvriront plus jamais, avec des chutes drastiques des recettes fiscales, et l'impossibilité à terme, pour l'État, de subvenir à la sécurité économique de ses citoyens. Et ce sera pareil dans tous les pays ayant opté pour cette folie. Et ça, c'est juste l'apéritif, après, quand les entreprises et les particuliers seront en défaut, ce seront les réassureurs qui tomberont, et derrière eux, les banques, qui n'ont jamais pu reconstituer leurs liquidités après s'être fait rincer lors de la crise des subprimes. Nous vivons une époque historique, sans doute, mais je n'ai pas l'impression que les prochaines années vont être faciles."/>

Utile, le confinement ?

Depuis le début de la crise dite du « coronavirus », il semble que tout le monde soit en train de devenir plus ou moins marteau, et dans cette ambiance de fin du monde, le moindre petit commentateur ou animateur de plateau se croît investi de la mission de nous éblouir par ses connaissances en médecine et en épidémiologie, généralement acquises de fraîche date via des sources forcément irréprochables.  Tous docteurs, donc, et ce qui est inquiétant, pour nous servir toujours plus ou moins le même brouet.

N’a-t-on pas vu le célèbre épidémiologiste de renommée mondiale journaliste Patrick Cohen opposer argument contre argument au controversé Professeur Dr. Didier Raoult, de l’IHU de Marseille ?  Et qu’est-ce qu’il lui a mis, au vieux coiffé comme un dessous de bras et qui semble s’être rasé avec une biscotte !  En PLS, le cacochyme !

Je ne vais pas m’étendre plus avant sur l’aspect totalement surréaliste de la démarche, mais disons que pour moi c’est un peu comme si ce crétin fini de Cohen décidait que pour le prochain prototype d’Airbus, deux ailes, c’est ringard, et que lui verrait mieux, en tant qu’ingénieur aéronautique reconnu (par le PAF), quelque chose de moins symétrique, comme par exemple une seule aile, ou alors une de moitié plus petite que l’autre : ça aurait de la gueule, non ?  Et puis comme ça vous pourriez vraiment jouer à armes égales avec Boeing…

Alors voilà, la réalité, que vous le vouliez ou pas, c’est qu’il existe deux types d’approche dans les pays d’Europe hautement industrialisés :

  • Approche pragmatique : on ne confine pas, et on compte les petit vieux morts du corona avec les victimes de la grippe qui je le rappelle à toutes fins utiles, est cette année principalement de type A, H1N1, soit l’une des plus mortelles.
  • Approche psychotique : on incarcère tout le monde à domicile, et on compte les petits vieux morts de la grippe comme s’ils étaient morts du coronavirus, quitte à faire comme si personne n’était mort de la grippe, ce qui risque de provoquer plus ou moins l’hilarité générale quand le soufflé sera retombé, soit à la fin de la pandémie, quand les vrais épidémiologistes/statisticiens feront le décompte.

Alors évidemment, les épidémiologistes d’opérette viendront nous faire remarquer que justement, si personne n’est mort de la grippe, c’est précisément parce qu’on a confiné tout le monde…  Okay, mais alors pourquoi continuaient-ils à mourir du corona, dans ce cas ?

Et puis n’avons-nous pas les statistiques des décès notées scrupuleusement chaque jour par les médias, or parmi ces pays, je rappelle que nous en avons deux qui ne pratiquent pas le confinement (Hollande et Suède).  Voici donc le tableau dont les données sont disponible ici, en date du 2 avril 2020.

Pays Décès Population Ratio
Belgique 1.011 11.476.279 0,0088%
France 4.032 67.000.000 0,0060%
Italie 13.915 60.359.546 0,0231%
Espagne 10.003 46.754.783 0,0214%
Allemagne 872 81.466.681 0,0011%
Hollande 1.341 17.208.663 0,0078%
Suède 282 10.313.447 0,0027%

Et là, tout de suite, y a comme un défaut, non ?  Le nombre de victimes en Hollande se situe quelque part entre celui de la France et de la Belgique, tandis que celui de la Suède est scandaleusement bas.  Ah ça mais, on nous aurait mentiiii, alors ?  Ce n’est pas exclu, en fait.

On pourrait parler aussi de cet épidémiologiste du NHS à la retraite qui écrivait il y a quelques jours que même en regardant bien les chiffres de mortalité, il ne voyait pas de différence significative avec les autres années à la même période ?

Les chiffres c’est bien beau, mais il faut les replacer dans leur contexte : chaque année, la grippe saisonnière tue 10.000 personnes en France, principalement des personnes âgées, au tableau clinique déjà chargé.

De même, chaque année, 10.000 Français meurent stupidement soit en glissant dans leur baignoire, soit en loupant une marche dans l’escalier, soit en s’étouffant avec un noyau de cerise, c’est-y pas terrifiant ?  Non, c’est juste la réalité, et statistiquement, elle se maintient d’année en année.

Chaque année, c’est 567.000 Français qui s’en vont rejoindre un monde qu’on leur souhaite meilleur, et parmi ceux-ci, 9.600 parce qu’ils ont choisi d’en finir (suicide).

C’est terrifiant, sans doute, et c’est tragique, mais c’est sans commune mesure avec la vague de suicides qu’amènera le confinement.  Les laissés pour compte, les oubliés, les femmes seules ayant charge de famille mais qui n’ont plus un sou pour s’acheter à manger, que dire des loyers et des traites, qui elles ne cesseront pas de tomber ?

Et si vous pensez qu’à la levée du confinement ce sera « champagne », détrompez-vous, une bonne partie des commerces et entreprises qui auront fermé ne rouvriront plus jamais, avec des chutes drastiques des recettes fiscales, et l’impossibilité à terme, pour l’État, de subvenir à la sécurité économique de ses citoyens.

Et ce sera pareil dans tous les pays ayant opté pour cette folie.

Et ça, c’est juste l’apéritif, après, quand les entreprises et les particuliers seront en défaut, ce seront les réassureurs qui tomberont, et derrière eux, les banques, qui n’ont jamais pu reconstituer leurs liquidités après s’être fait rincer lors de la crise des subprimes.

Nous vivons une époque historique, sans doute, mais je n’ai pas l’impression que les prochaines années vont être faciles.

Vous aimerez aussi...

11 réponses

  1. Agoravox dit :

    merci pour votre article !

  2. Bechir dit :

    Toujours aussi pertinent j’ai l’impression que vous mettez en scène mes tristes et réaliste pensé

    • Bonjour,

      Tout comme vous, je pense que la réalité est dure à contempler, mais je reste convaincu qu’on doit avancer les yeux ouverts, sinon, en finale on est encore plus faibles.

  3. Bechir dit :

    Merci pour vos articles 👍👍👍👍
    J’étais bien triste que vous arrêtiez

  4. Luc Capony dit :

    Bonjour Philippe,

    Content de vous retrouver (j’ai bien eu raison de garder le flux rss de votre blog !), vous nous avez manqué.
    Toujours aussi pertinent ! Vous mettez en mots (mieux que moi) mes propres réflexions, bravo et merci !

    • Bonjour Luc,

      Merci pour les encouragements. Je crois en effet que pour une immense majorité des gens, qui au fond d’eux-mêmes sont loin d’être dupes, la difficulté est de pouvoir mettre les mots sur ce qui nous étouffe, parce que si vous ne pouvez nommer votre ennemi (savoir qui il est), vous ne pouvez lutter contre lui.

  5. Sylvie dit :

    Bonjour Philippe,
    Je ne connaissais absolument pas vos articles auparavant mais j’ai découvert celui-ci sur le Coronavirus, et je tiens à vous apporter mon soutien en ce qui concerne ce sujet car je partage pleinement votre point de vue! Mais que pouvons-nous réellement faire?! Rien , nous vivons dans une fausse démocratie…La dictature des « élus », avec le soutien de la presse!!! Tout cela parce-que la plupart des gens n’ont pas d’esprit critique et qu’ils ne se rendent pas compte à quel point ils sont manipulés!!! Et ceux qui ont le malheur d’adopter une opinion dissidente sont traités d’anarchistes ou d’extrémistes! Je vous souhaite une bonne continuation pour la suite de vos articles!!!

    • Bonjour,

      Vous avez parfaitement raison, mais dites-vous que de savoir ceci nous permettra de mieux traverser les épreuves qui nous attendent que ceux qui suivent sans comprendre. Pour l’instant on ne peut pas faire grand-chose, mais je crois que la situation ne va pas en rester là, elle va se dégrader en raison de la crise financière et de l’étouffement de l’économie réelle.