Propagande de la peur et mensonges à tous les étages

La Belgique s’enfonce désormais dans ce qu’il faudra bien finir par appeler par son nom, le terrorisme d’État.  Les médias à la botte n’en finissent plus de publier des articles plus terrifiants les uns que les autres, afin de justifier les mesures toujours plus coercitives prises par le gouvernement.  Nos libertés ne sont plus, et le peu qu’il nous reste de droits nous sera ravi sous peu, soyez-en sûr.  D’ailleurs désormais les médias ne parlent plus de ce qui serait interdit, mais bien de ce qui est encore autorisé par nos mamamouchis omnipotents, omniscients, et si tellement préoccupés par notre protection.    Vous le voyez, là, le petit glissement sémantique?

Et si nous commencions par un peu de démontage en règle, dans la joie et la bonne humeur?  Après tout, c’est bien joli d’affirmer que nous sommes confrontés à une propagande mensongère éhontée, encore faut-il en faire la preuve.

Les hospitalisations

La presse nous présente la situation comme si elle était apocalyptique, et certains petits comiques nous rejouent le même petit couplet bien anxiogène : « Le drame serait qu’on doive faire le tri à l’entrée des urgences« .

Or en date du 17 octobre, selon le dernier rapport de Sciensano, on en est à 2.255 personnes hospitalisées sur tout le territoire du Royaume, dont 381 en soins intensifs, et parmi eux, 181 sous assistance respiratoire.

Si l’on compare à la situation au 7 avril, qui avait marqué le pic des hospitalisations, on avait à ce moment 5.759 lits occupés dont 1.260 en soins intensifs et 999 sous assistance respiratoire.

  7 avril 17 octobre Ratio RatioInv
Hospitalisations 5.759 2.255 39,16% 2,55
Soins intensifs 1.260 381 30,24% 3,31
Assistance respiratoire 999 181 18,12% 5,52

En gros, il y a 3,3 fois moins d’hospitalisés qu’au 7 avril et 5,5 fois moins de gens sous assistance respiratoire.  On le voit bien, là, le drame ?  Vous la sentez, à présent, l’ombre de la grande faucheuse qui viendra vous saisir si vous ne suivez pas scrupuleusement les ordres de vos bons maîtres ?

Et tant qu’on parle d’hospitalisations, précisons aussi qu’en date du 28 avril,  alors que 3.717 patients étaient hospitalisés dont 789 en soins intensifs, on était à 43% d’occupation pour les soins intensifs.    Soit une capacité totale de 1.834 lits, si je calcule bien.

Donc en date du 17 octobre, nous sommes à 381/1.834 = 20% de charge sur les soins intensifs découlant d’hospitalisations covid, ce qui laisse tout de même 1.453 lits au cas où…  C’est Byzance :p

Les « contaminations »

Les médias, qui décidément osent tout, ne parlent plus de « cas », mais de « contaminations » pour en fait parler de résultats de simples test PCR.  Or soyons clairs, un test PCR ne détecte pas une contamination mais bien des éléments spécifiques (signature) de quelques protéines réputées faire partie du virion.

De plus, les tests PCR sont basés sur une amplification des séquences génétiques.  Plus le nombre de cycles est élevé, plus vous avez de chances que le test soit positif1.  On considère que des taux d’amplification (nombre de cycles) autour de 20-25 sont significatifs, or ici il semble bien qu’on soit sur des cycles aux alentours de 40.  Impossible de le savoir, ces protocoles ne sont jamais communiqués.  Sachez toutefois qu’à des taux pareils, même une pizza bien cuite serait probablement déclarée infectée par le covid, et ce même si elle ne tousse pas.

Et soyons clairs, si vous multipliez par 10 le nombre de tests, vous allez trouver mécaniquement 10 fois plus de cas positifs,  cela n’a aucune signification particulière.

Ce n’est pas pour rien que désormais, les médias se servent principalement de cet argument pour alimenter le discours de la peur.

Les décès

Cela devrait être évident pour tout le monde, le seul motif valable pour lequel un gouvernement pourrait prendre des mesures de privation de liberté comme le confinement ou l’instauration d’un couvre-feu et autres joyeusetés serait la gravité de l’épidémie.  Pour faire simple, le nombre de décès causés par celle-ci.

Ah bien, me direz-vous, on n’a qu’a prendre les chiffres publiés par Sciensano, alors…  Sauf que ce n’est pas si simple, parce qu’il y a de fortes chances qu’on a étiquetés « covid »  un bon paquet de personnes qui, soit ne l’ont jamais attrapé tout d’abord2, soit parce qu’elles seraient mortes avec le covid, et non du covid.

Ainsi, en septembre, le Center for Disease Control (CDC) publiait :

Comorbidités

Le tableau 3 montre les types de problèmes de santé et les causes contributives mentionnés en conjonction avec les décès liés à la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). Pour 6% des décès, le COVID-19 était la seule cause mentionnée. Pour les décès avec des conditions ou des causes en plus du COVID-19, en moyenne, il y avait 2,6 conditions ou causes supplémentaires par décès. Le nombre de décès pour chaque condition ou cause est indiqué pour tous les décès et par groupes d’âge3.

Vous avez bien lu, la mortalité ne peut être attribuée au seul coronavirus que dans 6% des cas.  On peut logiquement inférer que la situation en Belgique doit être comparable, à deux pouillèmes près.

Une autre approche

Nous sommes d’accord que la gravité de l’épidémie se mesure principalement au nombre de décès qu’elle cause.  Et de même ces décès devraient apparaître sous la forme d’une surmortalité sur la période concernée, soit des personnes qui, dans des circonstances normales, ne seraient pas mortes.

Je me propose donc de comparer les mortalités toutes causes confondues sur la période allant du 1er juin au 4 octobre, par rapport aux quatre années précédentes.  Les données utilisées sont celles fournies par Statbel4.

Données du graphique (fichier excel)

À l’exception notable d’un étrange pic de mortalité5 au cours de la semaine 33/2020, soit entre le 10 août et le 16 août, on voit que l’année 2020 s’inscrit parfaitement dans la moyenne (basse) des quatre années précédentes à la même période, au moins jusqu’à la semaine 406.

Mais où sont donc passés tous les morts du covid entre le premier juin et le 4 octobre 2020?   Creusons un peu la question, voulez-vous?  Nous irons donc chercher les décès « covid » sur la période allant du 1er juin au 4 octobre dans les statistiques de l’European Center for Disease Control (ECDC).

Un rapide calcul nous conduit à une surmortalité de 705 unités.   Seul petit problème, ils ne sont visibles nulle part sur le graphique, et le « pic » de la semaine 33 ne correspond en rien aux 75 décès covid rapportés entre le 10 et le 16 août.

Ci-dessous, le même graphique, mais cette fois en cumulant les données.  On s’aperçoit qu’à part la hausse autour de la semaine 33, la pente est exactement la même, s’il n’y avait pas eu ce pic, on aurait été incapable de voir une différence avec les autres années.

Seule explication possible, on vous fait passer pour des décès covid tous les petits vieux qui meurent avec un test positif, quelque soit la cause du décès (cancer, infarctus, infections, …).

Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez.

Hannah Arendt

Post-scriptum (20 octobre)

Un lecteur me signalait un article intéressant paru sur RTBF dans lequel on évoque le nombre de cycles pratiqués dans les tests PCR en Belgique, on tourne entre 30 et 35 cycles.  Et comme ils le reconnaissent dans l’article :

On estime qu’à partir de 30 à 35 cycles où on a amplifié le virus, on considère que la charge virale (la quantité de virus) est non significative et négligeable.

Tout est dit, je pense.

  1. A chaque cycle d’amplification, vous multipliez également le taux d’erreur, ce qui conduira à plus de faux positifs que de cas négatif, passé un certain point.
  2. Pour rappel, le test PCR ne sait distinguer le coronavirus du virus de la grippe,  par exemple.
  3. Comorbidities

    Table 3 shows the types of health conditions and contributing causes mentioned in conjunction with deaths involving coronavirus disease 2019 (COVID-19). For 6% of the deaths, COVID-19 was the only cause mentioned. For deaths with conditions or causes in addition to COVID-19, on average, there were 2.6 additional conditions or causes per death. The number of deaths with each condition or cause is shown for all deaths and by age groups.

  4. Et la requête utilisée (pour chaque année est la suivante : SELECT DEMO_DEATH_OPEN.NR_WEEK, Sum(DEMO_DEATH_OPEN.MS_NUM_DEATH) AS SumOfMS_NUM_DEATH FROM DEMO_DEATH_OPEN WHERE DEMO_DEATH_OPEN.DT_DATE Between #6/1/2020# And #10/4/2020# GROUP BY DEMO_DEATH_OPEN.NR_WEEK;
  5. Ce pic serait-il dû à la canicule?  On parle d’une surmortalité de plus de 1.000 unités sur un mois !
  6. Par la magie du calendrier, les semaines d’une année sur l’autre ne sont pas exactement juxtaposables, le 1 juin débutant rarement le même jour que l’année qui précède.  Toutefois, ces différences sont ensuite atténuées par l’effet de répartition.
avatar

Philippe Huysmans

Webmaster du Vilain Petit Canard, citoyen de nationalité belge, né à Schaerbeek le 16.10.1966. Marié et père de deux enfants. Je vis en Belgique et j’exerce la profession d’Informaticien à Bruxelles. Mes articles

Vous aimerez aussi...

38 réponses

  1. Bibi dit :

    Bonsoir Philippe, je me sent pareil que le singe de la photo.
    Je craints que si là, tout de suite, les gens se réveillent pas, on sera tous enfermé pour de bon, mais sans banane.
    C’est maintenant qu’on voit où sont les cons, pardon. (je repense à lui: « Le coup de gueule du chanteur des Forbans contre les masques: « Arrêtez de nous prendre pour des cons! Ca suffit ! Il y en a plein le cul… » – VIDEO morandini

    • Je sais, bibi, je ressens la même chose, raison pour laquelle j’ai écrit l’article. On est trop peu, certes, mais on est éveillés, et pas vraiment près de nous rendormir.

      Nous devons être forts, d’abord pour ceux qu’on aime, ensuite pour tous les autres, tâcher d’être des lucioles dans un monde obscur.

      Et chaque personne qu’on parviendra à éveiller, ou seulement lui faire se poser les bonnes questions sera une petite victoire.

      Pour l’instant, je ne vois rien d’autre.

  2. Deborah dit :

    Bonjour
    Merci pour vos articles très bien écrit, ou vous savez trouver les mots adéquats, qui souvent manque à trouver.
    De mon coté j essaye aussi de mettre ma petite pierre a l l’édifice car c’est un devoir moral de le faire
    Il y a aussi des médecins du monde qui s’y attele.
    Je vous mettrait les liens de mes recherches.
    Bonne journée à tous et à toutes.

    • Tout le monde n’a pas forcément les facilités pour l’écriture, mais tout le monde peut contribuer en faisant connaître les sites qui sont comme des petites îles de bon sens au milieu d’un océan de connerie. 🙂

  3. Remo Zandonà dit :

    Bonjour Philippe, comme signalé précédemment je suis une « clenche » en informatique et c’est définitif !
    Mais expliquez-moi comment faire pour faire suivre cet article et ainsi apporter ma petite pierre !

    • Bonjour,

      Si vous êtes sur Twitter ou Facebook vous pouvez simplement copier l’URL (l’adresse dans la barre de navigation) et la coller comme « poste » dans votre réseau social, il fera le reste et présentera ça avec l’image et tout… s’il n’est pas censuré au bout d’un moment.

      Dans ce cas-ci : https://www.levilainpetitcanard.be/propagande-de-la-peur/

      Sinon pareil, envoyer l’adresse à vos contacts par email en leur signalant l’article.

      Bref, faire connaître le contenu autant que possible, y compris en en parlant autour de nous.

      Bonne journée,

  4. remo Zandonà dit :

    Merci pour l’aide. Par ailleurs, voici ce que l’on me dit à propos de la fermeture des cafés et restaurants.
    La raison de ces fermetures c’est que ce sont des endroits où l’on se conforte et l’on se réconforte et donc ce sont des foyers possibles de contestation qu’il faut absolument éliminés ! Le couvre-feu découle logiquement de ce qui précède, il ne faut absolument pas que les gens privés de lieux horeca puissent malgré tout se réunir par exemple devant chez eux, dans un square etc !

    • Bonjour Remo,

      Oui, les restos, cafés, clubs, salons de coiffure, taxis, … sont ce qu’on appelle des « métiers de bouche », entendez des lieux où l’on échange (l’image du café du Commerce). A ce titre ces métiers représentent un danger pour la dictature qui s’installe.

      Et à cette aune, la liberté d’expression sur internet représente un danger bien plus grand encore. Je crois qu’on va sérieusement déguster dans les mois qui viennent de ce côté-là.

  5. Remo Zandonà dit :

    Tout à fait d’accord avec vous Philippe ! Le moment crucial ce sera février 2021 et ensuite Juillet de cette même année. Il faut garder espoir et toujours se dire qu’en fait ce sont eux qui ont peur de nous !

  6. MT dit :

    Le Pr. Toussaint s’attaque au couvre-feu et aux mesures de Macron sur la soi-disant 2ème vague
    https://www.youtube.com/watch?v=6IarWqZz4pM&feature=emb_title

  7. Remo Zandonà dit :

    A propos de 3 novembre prochain aux USA je suis d’accord avec vous Philippe !
    Je pense aussi Philippe que le citoyen lambda est incapable d’imaginer que l’ennemi soit celui ou celle qu’il à contribué à faire élire, que le médecin qui le met en garde soit capable de ne pas prendre soin de lui, que le journaliste qui s’adresse à lui ne soit soit pas intègre. C’est probablement une des raison de son apathie actuelle. Mais gare au revirement et à ses conséquences !

    • Je ne partage pas votre optimisme, on est loin, très loin d’un climat de défiance tel qu’il pourrait pousser les troupeaux de moutons terrifiés à se retourner contre les quelques loups qui les gardent pour les bouffer.

      On est éveillés, mais on est bien trop peu !

  8. fred dit :

    Bonjour Philippe,
    Concernant la surmortalité aoûtienne, rappelons l’épisode de canicule…… et des concentration d’ozone qui sont toujours corrélées à des pics de mortalité…… (hypothèse probable)
    https://www.lesoir.be/318797/article/2020-08-13/entre-le-6-et-le-12-aout-la-belgique-battu-son-record-de-semaine-la-plus-chaude

    • Oui, cependant c’est un pic vraiment élevé en comparaison des autres année.

      • Francis GERON dit :

        Bonjour,
        pourquoi n’avez vous pas comparé les chiffres de mortalité depuis Mars jusqu’à maintenant, ça me semblerait plus juste et complet pour se faire une idée…

        • Tout simplement parce que je voulais démontrer qu’il n’y a aucun mort spécifique covid dans ce que la propagande décrit comme la « seconde vague ».

          C’est une période notoirement calme tous les ans, ce qui fait que les courbes sont clairement dans un mouchoir.

          Si vous prenez depuis mars, pourquoi pas alors depuis janvier? Parce que le pic de la grippe saisonnière n’arrive pas tous les ans exactement au même moment.

  9. Remo Zandonà dit :

    Bonjour Philippe,
    Mon pharmacien vient de me confirmer qu’il y avait 2 plateaux de décès par an et cela depuis toujours !
    Le premier en octobre et novembre (la dépression automnale « la fameuse chute des feuilles ») et l’autre en février mars (la dépression de la fin de l’hiver qui traine en longueur et aussi le manque de lumière). Pour lui, c’est également des périodes marquées par une augmentation de l’humidité ambiante et donc des problèmes respiratoires aigus chez les patients fragiles. Autant dire que si rien ne change nous sommes partis pour « toujours » avec les »asticots » qui nous gouverne.

  10. Remo Zandonà dit :

    STATBEL semble être du même avis que FRED en ce qui concerne le pic de mortalité d’août dernier !
    Pour info, il donne également la répartition des décès COVID et non COVID. A ce propos je me demande si nos excellences connaissent cet organisme de statistiques !

  11. Remo Zandonà dit :

    D’accord Philippe mais remarquez que cette agence à le mérite de ne faire que sont travail statistique.
    J’en suis resté à une constatation simple et de bon sens; ces gens ne hurlent pas au loup avec les autres et s’il y a manipulation des chiffres elle ne va pas dans le sens du courant actuel. Vous serez bien d’accord avec moi j’espère.
    Par ailleurs, j’en suis resté à apprécier la gravité d’une pandémie au nombre plus ou moins élevé de décès qu’elle provoque par rapport à la normale et là aussi force est de constater qu’ils ne signale rien d’anormal depuis mai dernier. J’ai sans doute tort de penser de la sorte mais vu mon age avancé j’ai tendance à faire confiance à mon intuition pour reconnaitre l’homme honnête de l’autre.

    • Rebonjour Remo,

      Bien sûr, reste que la qualification covid n’est pas de leur fait, du coup qu’ils soient honnêtes ou pas n’a que peu d’influence en l’espèce. C’est aussi la raison pour laquelle je m’attache principalement à des données que le gouvernement ne pourrait pas caviarder, comme les décès, toutes causes confondues.

      A+

      • Remo Zandonà dit :

        rererebonjour Philippe,

        Vous ai-je déjà dit que j’appréciais votre colère car elle est saine. Vous me semblez relativement jeune encore (d’après la photo) et vous avez sans doute des enfants du moins je l’espère pour vous. Moi je suis un vieux soixante-huitard et je suis également en colère pour m’être laissé mettre en boite comme un gamin et de ne savoir que faire et comment le faire pour que la vérité vite l’emporte. Vous avez du courage et il mérite d’être soutenu par tout les moyens. Bien à vous.

        • Bah ce n’est pas un secret, j’ai 54 ans, deux grands enfants, l’un ayant terminé l’unif (master en info) et l’autre en première master traduction. J’ai un caractère assez bien trempé et un parcours assez atypique ce qui fait que je suis peu sensible à la propagande et rétif à l’autorité si je ne la reconnais pas comme valable. Ca fait déjà quelques années que je me suis rendu compte que le monde dans lequel nous vivions n’était plus une démocratie, mais seulement une illusion démocratique, une hyperréalité forgée par les médias et l’engineering social. Mais je dois dire que depuis le mois de mars on est passé vraiment à tout autre chose ! J’écris pour donner un peu d’espoir au gens, pour leur dire qu’ils ne sont pas seuls, et parce que je sais que l’immense majorité d’entre-eux ne peuvent pas faire entendre leur voix, dans un monde où la censure s’installe partout en maître. On doit refuser la dictature qui vient, quel qu’en soit le prix.

          • Fred dit :

            Bah, forcément, l’esprit d’un analyste programmeur, c’est la critique…… on a été formé pour ça 😉 du temps où c’était permis…….
            J’ai une soeur qui travaillait il y a quelques années dans une clinique universitaire au Sud du pays, le long d’un fleuve……
            A l’époque, en temps que secrétaire médicale en pneumologie, son unique travail était de fabriquer de faux protocoles pour que le service encaisse le maximum de subsides…….
            Alors si les primes covid existent, il ne faut pas s’étonner des dérives……

          • Disons qu’on développe une approche de découpage méthodique et logique. Pour la course aux subsides, oui, rien de neuf sous le soleil.

  12. l' hermite dit :

    mais sinon les mail ordinaire le fond tres bien aussi 😉

  13. cyrus dit :

    Jigolo Har Megiddo
    Ghost
    I am the one who preys on weak
    I offer everything they seek
    And I am the one who comes richly endowed
    Harvesting crops of fields that others have plowed
    I am the one, lascivious
    I am the son of one below
    The progeny of beast of woe
    And I am the son who comes into the daughters of men
    Destroying all and make them want it again
    I am the son, lascivious
    He is the one desacralizer
    He is the son of the enticer
    The all seeing subterranean kaiser
    He is the way, he is the way
    I am…

    https://www.youtube.com/watch?v=dtin1QiLrEE

  14. Remo Zandonà dit :

    Bonjour Philippe,
    Ce matin, je suis sur le cul ! J’ai appris hier soir que le chef de service et professeur en médecine du CHU St-Luc de Libramont avait été mis en retrait de son service pour avoir tenu des propos CONTREPRODUCTIFS ! Quel est le crime de ce brave homme et bien tout simplement celui d’avoir publiquement relativisé la gravité de la situation actuelle et contesté l’obligation du port du masque buccal en permanence. C’est sidérant. L’hôpital ne soigne pas, il fabrique des malades qui gênèrent des subsides comme le fait si justement remarquer FRED.

  15. Numéro6 dit :

    Bonjour monsieur et encore merci pour vos articles, j’ai essayer de réveiller le maximum de gens autour de moi mais hélas c’est peine perdue. L’analyse des chiffres réels du covid n’intéresse pas la population qui préfère les annonces eschatologiques du ministère de la propagande et de ces larbins, c’est une constatation pessimiste j’en convient mais j’espère me tromper. Je ne vois que peu de personnes réagir à cette dictature sanitaire et ça commence à me faire peur même si je ne suis pas résigné. L’attaque en règle contre Jean-Luc Gala qui n’est pourtant pas le plus agressif dans ces propos me fait penser que la chasse aux sorcières à commencée.

    • Il y a une raison à cette surdité, elle est simple à comprendre. Les gens auxquels vous parlez ont autant de mal à croire à la véracité de vos propos que vous en auriez à croire que ce sont eux qui disent la vérité. D’un point de vue objectif et neutre, ce sont deux versions également anxiogènes qui s’opposent.

      Ainsi la technique à utiliser est celle du « coin » que l’on enfonce dans la bûche. Mon article est écrit en ce sens. Il s’agit de partir d’une hypothèse fournie par la propagande, pour arriver à démontrer qu’en effet elle ne peut être que fausse (pas de surmortalité de seconde vague entre 01.06 et 04.10).

      Si la personne en face est de bonne foi (pas de raison d’en douter a priori), elle ne pourra que constater qu’il y a apparemment un problème, puis cherchera l’erreur, puis en viendra a se poser des questions. C’est eux qui devront faire le cheminement, on ne peut le faire que pour soi.

      C’est l’allégorie de la caverne, de Platon.

  16. Remo Zandonà dit :

    Philippe, j’oublie chaque fois d’en parler mais pour comprendre ce qui se met en place actuellement,
    il faut lire absolument le livre de NAOMI KLEIN intitulé LA STRATEGIE DU CHOC chez ACTES SUD.

  17. Salut Cyrus,

    Non, personne ne peut casser une clé ECDC 4096 bits. Par contre j’ai des méthodes rigolottes permettant de faire de la crypto classique qui donnerait des cheveux gris au meilleurs cryptographes.

  18. Remo.Zandonà dit :

    Rebonjour, et pourquoi pas cette explication, de ce qui se trame derrière COVID-19, donnée par Dmitri Orlov dans son article intitulé OBJECTIFS INFAMES sur le blog LESAKERFRANCOPHONE.FR

    • Oui en effet, mais il ne fait que lier la cause de l’effondrement à la raréfaction des ressources énergétiques, pour le reste, c’est plus ou moins ce que j’avais décrit comme véritable cause de la « crise sanitaire », ce n’est qu’un prétexte pour préparer à l’effondrement économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *