La tyrannie… éphémère

Temps de lecture : 3 minute(s)

C’est un fait, on assiste à une accélération stupéfiante du processus d’instauration de la dictature, un peu partout dans les pays industrialisés.  La surenchère dans les annonces faites tourne parfois au comique tant les mesures paraissent surréalistes : suppression du permis de conduire, et de la carte sim des réfractaires en Italie, et en France, après le vote en première lecture de la loi instaurant le pass vaccinal, n’a-t-on pas appris que les lieux d’exercice de la démocratie ne pourraient en aucun cas déroger à la loi?   Ceci s’ajoutant aux déclarations hystériques de Macron qui, non content d’affirmer qu’il souhaite emmerder les non-vaxxinés, déclare que ceux-ci ne sont plus considérés comme citoyens français.

Personnellement, j’incline à penser que cette frénésie exprime la panique totale dans laquelle se retrouvent plongés nos bons maîtres, qui commencent à réaliser clairement qu’ils ne pourront appliquer les ordres reçus de leurs propres patrons, et que tout ceci pourrait très mal se terminer pour eux.   Il ne faut pas être constitutionaliste pour comprendre qu’interdire l’accès aux bureaux de vote aux non-vaxxinés tout en ayant accordé aux députés une dispense afin que précisément ils puissent avoir accès aux lieux d’exercice de la démocratie est indéfendable.

Ceux qui me suivent régulièrement savent que pour moi, le coronacircus n’est qu’un prélude visant à obtenir la soumission de la population, et l’instauration d’un système de gouvernement dictatorial1, après quoi interviendra l’effondrement final du modèle néocapitaliste, que les patrons de nos maîtres souhaiteraient nous faire payer intégralement, sans que cela remette en cause leur domination sans partage.

Cependant, je crois qu’en raison de l’arrivée imminente de l’effondrement, les petits génies qui ont devisé le plan n’ont pas pu y adjoindre un ingrédient pourtant essentiel.

Le soutien populaire

Eh oui, que l’on parle de la révolution russe, du régime fasciste de Mussolini ou de l’Allemagne nazie, le point commun c’est que tous ces régimes se sont construits dans un premier temps sur un large soutien populaire, mobilisant toutes les énergies, usant de tous les rouages pour pervertir ensuite le modèle et en arriver à la dictature.

Où voyez-vous le soutien de ceux qu’il faut bien appeler des putschistes à leur projet?   Il est inexistant, une partie de la population est terrifiée, soit par la dictature mortifère, soit par le pouvoir lui-même, une bonne partie d’entre eux (33%) estimant avoir été vaxxinés de force, et le restant de la population s’oppose farouchement à ces dérives (environ six millions de personnes en France).

Même du côté des médias et des administrations, la barque fuit de partout, et les vraies infos commencent à faire surface, semant le trouble dans l’esprit des gens qui réalisent peu à peu qu’ils ont été manipulés.

Le gouvernement et ses députés godillots voudraient essayer de vous persuader qu’ils sont tout puissants, et que vous ne pourrez en aucune façon vous opposer au futur dystopique qu’ils ont prévu pour vous, la réalité c’est qu’ils sont seuls, s’abritant derrière des lois toujours plus farfelues, inconstitutionnelles et totalement déconnectées de la réalité.  Tout ceci sera balayé en un clin d’oeil.

Mon conseil est donc plus que jamais de tenir bon, de ne pas céder à la peur, et s’ils ont les lois2, nous avons le nombre.

  1. Régime de type communiste pour les masses, et ultralibéral pour l’élite, ndlr.
  2. Lois par ailleurs iniques et inconstitutionnelles, donc nulles par essence.
avatar

Philippe Huysmans

Webmaster du Vilain Petit Canard, citoyen de nationalité belge, marié et père de deux enfants. Je vis en Belgique et j’exerce la profession d’Informaticien à Bruxelles. Mes articles

12 réflexions sur “La tyrannie… éphémère

  • avatar
    10 janvier 2022 à 09:33
    Permalien

    Après la lecture de quelques uns de vos articles, je suis désolé de vous dire que vous n’êtes pas très convaincant. Concernant d’abord votre article sur l’ingrédient « douteux » de Moderna, vous ne répondez pas à la question de fond à savoir si le SM-102 est toxique ou non c’est à dire si, dans le vaccin, seul le lipide est utilisé, auquel cas il n’y a aucun risque et votre photo d’accroche serait volontairement utilisée pour faire croire le contraire ou s’il reste des résidus de chloroforme ce qui semble assez improbable pour qui comprend un tant soit peu les principes de la chimie.
    Pour votre article sur Zemmour, vous êtes à moitié pardonnable parce que vous êtes belge et en tant que tel les mécanismes de pensée des français vous sont partiellement inconnus. Le destin de la France est certainement plus grand que vous ne le pensez !
    Pour le reste je suis d’accord avec vous…

    Répondre
    • avatar
      10 janvier 2022 à 18:24
      Permalien

      Je n’ai rien à ajouter ou à retrancher à mon article Moderna, peu me chaut que vous le trouviez convaincant ou pas.

      Pour l’article sur Zemmour, je me suis contenté de rappeler quelques faits et similitudes avec une élection pas si éloignée. Là encore cela peut vous déplaire, qu’y puis-je?

      Répondre
  • avatar
    10 janvier 2022 à 12:15
    Permalien

    Dans le « vaccin » Moderna ― ou les autres, d’ailleurs ― tout est bon, comme dans le cochon. Cependant, je ne sais pas pourquoi, mais ledit « vaccin » aurait dix mille fois plus de chances de me transformer en musulman radical-intégriste ou en partisan fanatisé du régime casher, tandis que le cochon, eh bien non, pas du tout.

    Pour rester dans la chimie, j’ajouterai que mélanger de la m€rde dans une tambouille proposée par des déchets toxiques à visage humain, imposée par des crétins hystériques dilués dans de la coke et à fourguer pour éliminer des obèses noyés dans les médocs de confort ou protéger des multi-milliardaires ensevelis sous des déluges de haine à l’anthrax, ce n’est certes pas de l’ypérite, de l’agent orange ou du Zyklon-B, mais ce n’est pas non plus du Léoville Las Cases millésime ’82 (s’il en reste). Et tant pis pour la dilution de la matière grasse en guise de SM-102.

    Répondre
  • avatar
    11 janvier 2022 à 13:51
    Permalien

    Ultima verba
    … Quand même grandirait l’abjection publique
    A ce point d’adorer l’exécrable trompeur ;
    Quand même l’Angleterre et même l’Amérique
    Diraient à l’exilé : – Va-t’en ! nous avons peur !

    Quand même nous serions comme la feuille morte,
    Quand, pour plaire à César, on nous renîrait tous ;
    Quand le proscrit devrait s’enfuir de porte en porte,
    Aux hommes déchiré comme un haillon aux clous ;

    Quand le désert, où Dieu contre l’homme proteste,
    Bannirait les bannis, chasserait les chassés ;
    Quand même, infâme aussi, lâche comme le reste,
    Le tombeau jetterait dehors les trépassés ;

    Je ne fléchirai pas ! Sans plainte dans la bouche,
    Calme, le deuil au coeur, dédaignant le troupeau,
    Je vous embrasserai dans mon exil farouche,
    Patrie, ô mon autel ! Liberté, mon drapeau !

    Mes nobles compagnons, je garde votre culte ;
    Bannis, la République est là qui nous unit.
    J’attacherai la gloire à tout ce qu’on insulte ;
    Je jetterai l’opprobre à tout ce qu’on bénit!

    Je serai, sous le sac de cendre qui me couvre,
    La voix qui dit : malheur ! la bouche qui dit : non !
    Tandis que tes valets te montreront ton Louvre,
    Moi, je te montrerai, César, ton cabanon.

    Devant les trahisons et les têtes courbées,
    Je croiserai les bras, indigné, mais serein.
    Sombre fidélité pour les choses tombées,
    Sois ma force et ma joie et mon pilier d’airain !

    Oui, tant qu’il sera là, qu’on cède ou qu’on persiste,
    O France ! France aimée et qu’on pleure toujours,
    Je ne reverrai pas ta terre douce et triste,
    Tombeau de mes aïeux et nid de mes amours !

    Je ne reverrai pas ta rive qui nous tente,
    France ! hors le devoir, hélas ! j’oublierai tout.
    Parmi les éprouvés je planterai ma tente :
    Je resterai proscrit, voulant rester debout.

    J’accepte l’âpre exil, n’eût-il ni fin ni terme,
    Sans chercher à savoir et sans considérer
    Si quelqu’un a plié qu’on aurait cru plus ferme,
    Et si plusieurs s’en vont qui devraient demeurer.

    Si l’on n’est plus que mille, eh bien, j’en suis ! Si même
    Ils ne sont plus que cent, je brave encor Sylla ;
    S’il en demeure dix, je serai le dixième ;
    Et s’il n’en reste qu’un, je serai celui-là !

    Victor Hugo

    Répondre
  • avatar
    12 janvier 2022 à 07:54
    Permalien

    « Où voyez-vous le soutien de ceux qu’il faut bien appeler des putschistes à leur projet?  » demandez-vous.
    Je vais répondre à ce que je prends pour une question.
    Certes, et comme souvent, on critique certaines conséquences aversives qui affectent personnellement, tout en en maintenant fermement – consciemment ou pas, le résultat est le même – les causes qui les produisent.
    En l’occurrence, non seulement on ne remet pas en cause le leurre, un mot, un simple mot, mais un mot magique profondément inculqué depuis la maternelle, qui sert de masque à la tyrannie flattant ceux qui s’en réclament, mais on en demande un usage renforcé. Ce mot est « Démocratie ».
    La preuve :  » n’a-t-on pas appris que les lieux d’exercice de la démocratie ne pourraient en aucun cas déroger à la loi? « ,  » une dispense afin que précisément ils puissent avoir accès aux lieux d’exercice de la démocratie est indéfendable  » sont des dénonciations d’un prétendu scandale.
    Non, vraiment, « ils » n’ont aucun soucis à se faire, les conditions de la suite sont assurées, nonobstant quelques « manifs » dans lesquelles le mot sera présent et en bonne place.
    Pour savoir ce que couvrait ce voile, dans la Grèce du V° siècle av. J-C, tant vantée comme modèle de la « vraie démocratie », voir par exemple (attention, contient des images pouvant heurter la sensibilité …) *** Lien supprimé, ndlr ***
    Enfin, il n’est jamais trop tard pour ouvrir les yeux.
    Bien à vous,
    E.

    Répondre
    • avatar
      12 janvier 2022 à 14:20
      Permalien

      Bonjour,

      J’ai supprimé le lien HTML qui n’apporte rien à part un texte pratiquement illisible tant le formatage des caractères est mal fichu et des images, comme vous l’avez dit, choquantes.

      Répondre
      • avatar
        12 janvier 2022 à 21:39
        Permalien

        Le lien supprimé pointait sur une courte fresque de la démocratie athénienne, documentée par des images de vases grecs antiques, qui, il est vrai, sont choquantes. Mais ce ne sont pas des images de synthèse et elles ne font que décrire la réalité du rôle de la pédophilie au sein du régime politique athénien à cette époque, et c’est cela qui est choquant. Ce dont nos modernes démocraties sont fort heureusement préservées.
        Je précise que l’auteur n’est pas un précisément un hurluberlu, puisqu’il s’agit du Canadien Henri Makow PhD, ex-professeur de l’Université de Winnipeg, renvoyé suite à la plainte d’une étudiante pour avoir osé affirmer la prééminence de l’hétérosexualité.

        Bien à vous,
        E.

        PS. Je serais reconnaissant au modérateur de publier ce complément d’information puisqu’il est exempt des défauts reprochés au document original.

        Répondre
        • avatar
          13 janvier 2022 à 13:01
          Permalien

          Je suis le modérateur et c’est moi qui ai supprimé le lien. Outre que ça présente en effet des images choquantes (sans préjuger de la qualité de l’article de fond), l’article est rendu quasiment illisible par un problème de codage de caractère, ce qui le rend très désagréable à déchiffrer.

          Répondre
  • avatar
    17 janvier 2022 à 17:49
    Permalien

    Pour ceux qui comprennent l’allemand, voici les nouvelles règles appliquées en Rhénanie-du-Nord-Westphalie depuis le 16 janvier 2022. Un régal. Les Allemands ont toujours un sens de l’organisation poussé. Ils sont décidés à exterminer le virus jusqu’au Endsieg. Pour ceux qui ne maîtrisent pas la langue casquée, je suggère le recours à Google ou à DeepL pour traduire. Et voici les règles:

    Dreifach Geimpfte:
    Wer bei seiner Erstimpfung Biontech, Moderna oder Astrazeneca erhielt, benötigt für die Grundimmunisierung schon seit jeher eine Zweitimpfung. Mittlerweile ist auch nach einer Erstimpfung mit Johnson & Johnson eine Zweitimpfung nötig (mit Biontech oder Moderna), um als vollständig geimpft zu gelten. Das hat das Paul-Ehrlich-Institut Mitte Januar bekannt gegeben.

    Als geboostert gilt man dann unmittelbar nach der dritten Impfung (mit Biontech oder Moderna). Bedeutet: Noch am selben Tag ist man von der Testpflicht der 2G-plus-Regel befreit. Außerdem muss man als Kontaktperson eines Corona-Infizierten dann nicht in Quarantäne.

    Ihre Fragen: Brauche ich eine dritte Impfung, wenn ich zuerst Johnson & Johnson erhalten habe? | mehr
    Doppelt Geimpfte (vorübergehend gleichgestellt):
    Wer nur zweifach geimpft ist, ist vorübergehend Geboosterten gleichgestellt. Voraussetzung: Die zweite Impfung liegt mehr als 14 Tage und weniger als 90 Tage zurück. Auch dann ist man von der Testpflicht der 2G-plus-Regel befreit und muss als Kontaktperson eines Corona-Infizierten nicht in Quarantäne.

    Geimpfte Genesene:
    Mit Geboosterten gleichgestellt sind auch Menschen, die eine mittels PCR-Test nachgewiesene Corona-Infektion hatten « und davor oder danach mindestens eine Impfung erhielten », wie es in der Corona-Schutzverordnung heißt.

    Für Genesene, die sich impfen lassen, gilt die Gleichstellung mit Geboosterten demnach noch am selben Tag der Impfung. Sie sind dann von der Testpflicht der 2G-plus-Regel befreit. Außerdem müssen auch sie als Kontaktperson eines Corona-Infizierten nicht in Quarantäne.

    Ab welchem Tag Genesene, die vorher mindestens einmal geimpft worden waren, mit Geboosterten gleichgestellt sind, ist in der Verordnung nicht geregelt. Auf eine entsprechende Nachfrage des WDR hat das NRW-Gesundheitsministerium bislang noch nicht geantwortet.

    Genesene (vorübergehend gleichgestellt):
    Auch wer genesen ist, ist vorübergehend Geboosterten gleichgestellt. Voraussetzung: Der positive PCR-Test liegt mehr als 27 Tage und weniger als 90 Tage zurück. In diesem Zeitraum ist man ebenfalls von der Testpflicht der 2G-plus-Regel befreit und muss als Kontaktperson eines Corona-Infizierten nicht in Quarantäne.

    Wozu gibt es die Ausnahmen für Geboosterte und Gleichgestellte?
    Bund und Länder hatten die Quarantäne-Ausnahmen für Kontaktpersonen von Corona-Infizierten am 7. Januar beschlossen. Die Ausnahmen sollen einen Anreiz bieten, sich boostern zu lassen, um somit die Ausbreitung der Omikron-Variante auszubremsen und schweren Krankheitsverläufen vorzubeugen.

    Répondre
  • avatar
    18 janvier 2022 à 05:57
    Permalien

    Je vais suivre votre conseil et tenir bon !
    Mais je pense que ce conseil est inutile, je ne crois pas que ceux qui ont tenu bon jusqu’ici vont tout à coup changer d’avis et découvrir leur épaule pour tendre le bras…
    Si par des encouragement et de la bienveillance ils auraient peut-être pu convaincre quelques réfractaires, leur méthode discriminante, insistante et perverse n’aura pu que radicaliser les résistants.
    Beaucoup je pense, par principe n’accepteront plus jamais leurs injonctions quelqu’elles soient.

    Je ne suis pas sûr que les choses soient laissés au hasard… Si il deviennent tellement écoeurants et déraisonnables cela peut-être une stratégie…

    Pour après faire une pause… Dans la manipulation des masses, ceux qui ont étudié la question nous expliquent que les manipulateurs opérent avec des vagues de terreurs, suivi de vagues d’accalmies qui attendrissent les foules et les rendent plus réceptive à la vagues de terreurs et injonctions suivante.

    Ceci annonce donc peut-être qu’ils ont juste l’intention de faire une pause pour mieux repartir et accélérer ensuite…

    Nous verront, mais quoi qu’il en soit vous pouvez compter sur moi pour tenir le choc. Le décriptage de leur propagande et de leur absurdités commenceraient presque à m’amuser si les conséquences n’étaient pas aussi dramatiques.

    Répondre
    • avatar
      20 janvier 2022 à 12:53
      Permalien

      Assez d’accord avec votre analyse. Ce qui est sûr c’est que ce coup d’État planétaire a été soigneusement étudié du point de vue de la manipulation des masses.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.