Les lois n’ont pas de bras

Temps de lecture : 3 minutes

C’est une évidence, les lois et la constitution ne sont rien de plus que des textes consignés dans des recueils.   Ces textes constituent la source formelle du droit objectif, et l’ensemble des règles juridiques d’application obligatoire.  On ne va pas rentrer ici dans cette invention fumeuse qu’est le bloc de constitutionnalité, sorte de gloubiboulga insipide qui a été abondamment utilisé ces dernières années pour progressivement grignoter les droits fondamentaux des citoyens en toute discrétion.

Reste que ces textes n’ont pas de force, ils n’ont aucun pouvoir par eux-mêmes; et si je voulais être facétieux, je dirais qu’à l’inverse, ceux qui détiennent aujourd’hui le pouvoir et la force publique, eux, ne respectent plus aucune règle et se moquent du droit.

C’est là qu’on touche aux limites du modèle de la démocratie parlementaire, quand, à force de collusion, de corruption et de noyautage on place l’ensemble des pouvoirs dans les mains d’un seul, ou d’une clique au service d’intérêts qui n’ont rien à voir avec le meilleur intérêt de la nation.

L’État de droit repose sur la constitution et l’équilibre des pouvoirs, c’est le président de la République qui est garant de la constitution…  Mais qu’est-ce donc que cette farce?  Non, le seul vrai garant de l’État de droit, c’est le peuple, et c’est devant lui que les serviteurs de l’État doivent répondre de leurs actes.  Les citoyens ne sont pas la chose d’un pouvoir désormais en roue libre, ils sont la chair et le sang de la nation.    Quand le pouvoir se fait oppression, quand les libertés sont abolies, quand on martyrise intentionnellement sa population, et qu’on dresse les gens les uns contre les autres par une politique de ségrégation abjecte, il est du devoir le plus sacré pour chaque citoyen de se révolter.

Croire naïvement que ces dérives ont pour cause une crise sanitaire, et qu’à l’issue de celle-ci les choses rentreront dans l’ordre serait une erreur funeste.   La crise sanitaire n’est pas la cause, mais le moyen, et les fous qui dirigent ce bateau ivre n’ont pas la plus petite intention de revenir jamais en arrière.  Nous sommes en guerre, avait-il dit, il avait seulement oublié de préciser que c’était une guerre des élites contre le peuple de France.

Si vous considérez l’étendue et les conséquences des mesures désastreuses, liberticides et parfois meurtrières qui ont été prises au cours des quelques 500 derniers jours, il est facile de comprendre qu’en cas de retour à la normalité, il y aurait inévitablement des procès, avec à la clé des condamnations très lourdes à l’encontre des responsables, à commencer par E. Macron.  C’est l’illustration de la politique des nefs brûlées sur les plages de Troie par Agamemnon.  Aucun retour en arrière possible.

Aussi, à partir du moment où l’exécutif, les parlementaires godillots, les sénateurs veules et un Conseil Constitutionnel inexistant permettent l’instauration de loi scélérates, s’affranchissant de toutes les barrières juridiques, vous pouvez vous poser la question suivante : jusqu’où pourraient-ils aller?

La situation est inédite, mais on comprend qu’il n’y a plus aucune limite formelle, plus aucun interdit.  On pourrait se retrouver demain, sous un prétexte fallacieux quelconque avec un E. Macron plus fou que jamais qui invoquerait l’article 16 de la constitution et décréterait la loi martiale instaurant une dictature comme la France n’en a jamais connue, même sous l’occupation.  Spoliations, déportations, arrestations arbitraires, pour mater une fois pour toute le peuple, perçu comme l’ennemi ultime de sa caste.  Rien de nouveau sous le soleil, il en a toujours été ainsi.

Je voudrais pouvoir terminer sur une note optimiste, mais les nuages s’amoncellent, et je crois que cette fois, nous ne pourrons pas faire l’économie d’une révolution, ou alors il faudra nous résoudre à survivre comme des esclaves, même plus des hommes, juste des objets,  propriété de l’État au service d’une élite mondialisée.

Il va falloir sous peu nous réapproprier nos libertés volées, nos droits bafoués, et notre dignité piétinée.  Il va falloir réapprendre à résister.  Pacifiquement d’abord, au moyen de la désobéissance civile. 

PS : À cet égard, écoutez cette intervention du Dr. Louis Fouché, qui est ressorti de sa réserve au micro de Radio Courtoisie pour nous en parler :

avatar

Philippe Huysmans

Webmaster du Vilain Petit Canard, citoyen de nationalité belge, marié et père de deux enfants. Je vis en Belgique et j’exerce la profession d’Informaticien à Bruxelles. Mes articles

55 réflexions sur “Les lois n’ont pas de bras

  • avatar
    7 août 2021 à 14:23
    Permalien

    Bon, la loi a pas de bras, mais nous on est chocolat… /o\

  • avatar
    7 août 2021 à 17:14
    Permalien

    Constat qui ne date pas d’hier mais toujours bienvenu à rappeller.
    Surtout que la crise « sanitaire » peut avoir un autre sens. En effet, il y a sanitaire et sanitaire comme le nettoyage.
    Le nettoyage par vaccin ? Nouveaux produits de nettoyage sanitaire ?
    Allons, les gangsters de la chimique et leurs fervents soutiens n’ont pas tant de soucis de discernements, non ?

  • avatar
    7 août 2021 à 18:22
    Permalien

    Ceux qui ont du fric veulent du pouvoir. Ceux qui ont du pouvoir veulent du fric. Les deux castes sont donc destinées à copuler ensemble sur le matelas constitué par le peuple, la chambre nuptiale étant gardée par les forces de police et l’armée. Quand le matelas est trop usé et souillé, ils s’en débarrassent illico, pour le remplacer par un matelas neuf.

  • avatar
    7 août 2021 à 18:50
    Permalien

    Je viens d’apprendre que la soupe populaire de la ville de Marburg, en Allemagne, ne servira plus que les vaccinés, guéris ou testés à dater du 16 août. Ainsi, on force les plus pauvres des pauvres à se faire vacciner. L’organisation faîtière allemande a approuvé cette décision qui, sans doute, va être appliquée partout en RFA. On refuse le pain au non-vaccinés!

    • avatar
      7 août 2021 à 19:06
      Permalien

      Il faut être sur de son coup…. tenter de faire crever les gens de faim…. ca peut provoquer quelques remous. [jolie figure de style non ?]

  • avatar
    7 août 2021 à 23:03
    Permalien

    Une question qui n’est pas soulevée (à ma connaissance).
    Le système actuel s’effondre sur lui-même, soit, c’est vrai depuis des décennies.
    Mort « lente » mais mort certaine.
    Dans la panique, les opportunistes s’emparent d’une crise pour avancer leurs pions démoniaques.
    Soit, rien de nouveau, c’est ce qu’on attendait d’eux.
    Mais, dans cette masse humaine amorphe et bêtifiée à l’extrême, comment pourraient-ils atteindre leurs objectifs de contrôle total, de dictature numérique alors qu’il n’y tout simplement pas l’organisation populaire pour les soutenir ?
    Les nazis avaient un peuple qui acceptait de crever pour leurs convictions, aussi folles soient-elles.
    Mais aujourd’hui, entre obèses et débiles, où voyez-vous la masse critique nécessaire pour réaliser le fameux « Great Reset » ?
    Sur le papier, c’est possible mais l’arbre est tellement mal fichu, ses feuilles malades, son écorce pourrie et sa sève mal répartie, qu’il ne peut que produire des soubresauts ridicules et mortels pour lui-même.
    Ne voyez-vous pas à quel point nous avons dépassé le seuil de non-retour, même pour les grands nantis de notre planète ?
    Maintenant qu’ils vont dans leurs fusées, qu’ils inventent un maxxin qui tuera plus qu’il ne sauvera, que 99% de l’argent du monde est virtuel, que les crises convergent vers la destruction de notre humanité,… pensez-vous vraiment qu’un « passe sanitaire » aura le même effet que l’étoile jaune ?
    Non, quoiqu’ils tentent, ils se plantent car ils s’agitent au fond d’un trou d’enfer qu’ils creusent tous les jours un peu plus.

    Pour les rares qui résistent encore, nous devons trouver nos voies alternatives, sortir de ce creuset maudit et, tant que faire se peut, marcher ensemble, la tête haute, jusqu’à la fin.
    C’est la seule chose morale encore à faire.

    • avatar
      8 août 2021 à 01:23
      Permalien

      Très bonne analyse que la vôtre, elle montre que vous n’êtes pas un chaton de la semaine. Oui, en effet, cette base censée amener la masse chargée de relayer les volontés du « parti » n’existe pas, on pourrait facilement comparer à la Chine…

      En fait, les manifestations des quatre dernières semaines nous montrent, au contraire, que les seuls éveillés, et par la force des choses « dynamiques » sont les opposants au pass sanitaire…

      Mais cela nous révèle aussi quelque chose de plus inquiétant : le pouvoir n’est pas dans l’organisation, mais dans la panique face à quelque chose dont il sait qu’il ne pourra pas la contrôler le moment venu.

      J’aimerais me tromper, mais je pense qu’on va salement déguster.

      • avatar
        8 août 2021 à 01:35
        Permalien

        Mais quand on déguste, on mord…

        Et ils sont peu et nous sommes nombreux. Bien entendu, ils ont la flicaille… allez 120 000… combien de gens sous le seuil de pauvreté en france ? en 2018, c’est 9 millions et des broquilles.

        75 contre 1… Et je parle pas des « sympathisants » non pauvres, et je parle pas des opportunistes, et je parle pas des ‘factieux’ et séditieux’, peut-on penser à 100 contre 1 ? 150 contre 1 ? 200 ? plus ?

        alors non ce ne sont pas des lendemains qui chantent, la fleur au fusil, mais plutôt du sang et des larmes… mais contrairement à 45 (l’ennemi c’est nos dirigeants, et ils ont tué des gens)… ni pardon, ni oubli et je suis certain qu’il n’y aura pas réconciliation mais épuration (avec les inconvénients qui vont avec – pas d’omelette sans casser des oeufs). Et je pense vraiment que cette épuration est nécessaire pour repartir sur de bonnes bases.

        Cela ne veut pas dire que l’avenir sera meilleur, mais je préfère espérer un meilleur avenir que de continuer à voir de la merde à perte de vue.

        Raoult le disait : donner de l’espoir est important, et l’idée de les exterminer donne beaucoup d’espoir.

        • avatar
          8 août 2021 à 14:46
          Permalien

          Oui, l’espoir, sans lequel aucun changement n’est possible. Tant qu’il restera un noyau d’idéalistes éveillés qui garderont l’espoir, il y aura une résistance.

          Et à la fin c’est nous qu’on gagne :p

    • avatar
      8 août 2021 à 08:51
      Permalien

      Merci pour cette analyse très pertinente et lucide !

    • avatar
      11 août 2021 à 02:17
      Permalien

      Je ne suis pas d’accord avec ça. Le gouvernement n’a pas besoin de soutien populaire, il a besoin de passivité. En Allemagne, une fois que le chancelier a été élu, il s’est octroyé les pleins pouvoirs, les autres n’avaient plus qu’à suivre. En appliquant ce raisonnement, aucune dictature ne pourrait se mettre en place car c’est la masse des gens qui a le plus à perdre dans une dictature. La masse roule du côté de celui qui pousse le plus fort. Pour l’instant, cette masse est partie se faire vacciner et en poussant un peu avec le passe sanitaire, la « boule qui roule » pourrait facilement entraîner ses enfants avec elle… quand vous lisez l’histoire de cette maman, dans Sudpresse, qui tue sa fille de trois ans parce qu’elle a interrompu sa partie de jambes en l’air… vous vous dites qu’entre pire que ça et un peu moins pourri, ça doit quand même faire quelques têtes de bétail. Une poignée de braves qui pousse la boule, ce ne sera pas suffisant, la peur doit changer de camp.

      Et puis c’est quoi cette remarque vexatoire : « entre les obèses et les débiles »… ?? Pour l’instant les minces sont occupés à se faire vacciner pour soigner leur bronzage… non mais… dans mon précédent job j’étais le seul à me bouger pour un peu de justice sociale; les autres, qui passaient tous sous la porte préféraient les « sucettes à l’anis d’Annie »… m’énerve ce genre de cliché… c’est le premier matériau des psy-op, la discrimination.

  • avatar
    8 août 2021 à 16:10
    Permalien

    On chasse un roi pour en introniser un autre…

    Nous Somme nombreux à comprendre qu’on ne nous veut pas du bien. Les résistants sont nombreux, mais nombreuses sont également leur motivations.

    Le problème est que nous savons ce que nous ne voulons pas, mais j’ai la nette impression que peu savent ce qu’ils veulent. En tout cas nous ne rêvons pas tous de la même chose. Et je crains que nous soyons rarement d’accord avec ce dont rêvent nos camarades de résistance.

    Nous gagnerons c’est sûr, mais que ferons- nous de la victoire ? Ils serait temps d’avoir un projet commun, de définir un modèle vers lesquel nous voulons tendre.
    Le problème n’est pas seulement la tyrannie, n’est pas seulement le néo libéralisme ou le capitalisme. Le problème est intrinsèque aux humains que nous sommes.
    Si je suis optimiste quant à nos chance de gagner contre les mondialistes, je reste très pessimiste sur l’avenir de l’humanité. Pour autant qu’un tel avenir existe ? J’ai souvent crû, après longue méditation, que nous vivrons tôt ou tard l’Apocalypse. Pour laisser une chance à la vie sur terre d’engendrer quelque chose de meilleur que l’humanité, ils serait peut-être préférable que nous disparaissons le plus vite possible !

    • avatar
      8 août 2021 à 16:15
      Permalien

      Cette diversité d’opinion on la retrouvait déjà dans la résistance, ça ne les a pas empêché de faire front contre les boches.

      • avatar
        8 août 2021 à 16:45
        Permalien

        Exact, et c’est pour quoi je suis sûr que nous gagnerons.
        Ce projet commun n’existant pas, je m’inquiète de ce que nous feront de la victoire. Je n’aimerais pas que le nouveau projet soit pire que celui des mondialistes transhumanistes.
        Il y a chez eux, je pense, une volonté de dépeuplement que je crois nécessaire pour donner un avenir viable à l’humanité. Je suis en profond désaccord avec la manière qu’apparemment ils emploient pour le faire, mais je pense que ce dépeuplement est indispensable pour vivre en harmonie avec notre biotope et dans un soucis de confort pour les vivants. Il est probablement possible de vivre à 10 milliards sur la terre en mangeant tous à notre faim, mais si nous souhaitons offrir à tous des possibilités d’épanouissement personnel et un confort de vie acceptable, je pense qu’il serait préférable de limiter notre nombre sur terre pour en limiter l’impacte négatif sur la nature nourricière.
        Et ceci met à jour une contraction avec la liberté dont nous souhaiterions jouir et pour laquelle je pense nous résistons.

        • avatar
          8 août 2021 à 16:52
          Permalien

          Et pour le dépeuplement, je suppose que vous voyez ça surtout dans des pays fort fort lointains, et que vous n’imagineriez pas un instant que ceci pourrait tout aussi bien s’appliquer à vous? Dommage, d’autres, eux, y ont pensé !

          • avatar
            8 août 2021 à 17:23
            Permalien

            Je n’ai imaginé aucun plan de dépeuplement…
            Je fais juste un constat qui n’est pas partagé par tous, mais qui m’apparaît évident, que nous sommes trop nombreux sur terre.
            Si la biodiversité est en danger, c’est principalement parceque nous prenons l’espace et nous nous approprions des ressources qui ne sont plus disponibles pour d’autres.
            On peut très bien imaginer dépeuplé la planète en prenant soin de nos vieux, mais en limitant les naissances. Cette limitation ne doit pas forcément être liberticide. Le sens civique de chacun peut nous amener à accepter de limiter notre descendance dans un souci de bien-être pour tous.
            Ceci prendrait bien sûr beaucoup plus de temps que des solutions radicales, mais je ne crois pas que le temps presse à ce point qu’il faille précipiter les choses.
            Ce sujet est éminemment délicat, votre réponse en témoigne, il est pour moi néanmoins essentiel pour imaginer un modèle de société de le prendre en compte.
            Dans mon monde imaginaire, personnes n’a faim, tous le monde à droit à l’instruction, à l’eau courante, au chauffage en hiver… ( y compris les enfants biafrais, syriens ou yéménites.)
            Mais ce que j’ai voulu mettre en avant, c’est la difficulté de concilier liberté individuelle et nécessité de prendre soin de notre planète.
            Le même paradoxe s’applique à d’autre aspects qui font la crise qui nous occupe.
            La pollution , la propriété privée, etc

          • avatar
            8 août 2021 à 17:29
            Permalien

            qui m’apparaît évident, que nous sommes trop nombreux sur terre.

            Il semblerait que la propagande de Billou aie fait quelques dégâts chez vous.

            limitant les naissances. Cette limitation ne doit pas forcément être liberticide

            Là encore je suppose que vous parlez de limiter les naissances chez des Panous quelque part à l’autre bout du monde (Afrique par ex)? Et c’est quoi la version « pas liberticide », vous leur refilez un McDo pour qu’ils acceptent de se faire stériliser?

            Ceci prendrait bien sûr beaucoup plus de temps que des solutions radicales, mais je ne crois pas que le temps presse à ce point qu’il faille précipiter les choses.

            Bon, je ne vais pas plus loin, je crois bien que je vous ai assez lu, et vos propos me flanquent la nausée…

          • avatar
            9 août 2021 à 16:06
            Permalien

            Pour le dépeuplement, je suis en total désaccord. Pour plusieurs raisons.
            1. (la première, oui je suis taquin) Je suis intimement persuadé qu’un ‘groupe’ (à grande échelle, on parle pas de 3 personnes) s’auto-gère en terme de nombre. Il sait ce qu’il est capable de « nourrir » et lorsqu’il n’en est plus capable. Certaines peuplades abandonnaient les vieux lorsque la nourriture se faisait difficile.

            2. Les courbes de natalités ne sont pas des exponentielles (l’exponentielle est le terme à la mode chez les petits crétins suffisant faisant semblant d’avoir un peu de culture). Et globalement dans le monde, il y a de plus en plus de courbes qui s’effondrent (et même en afrique, ils arrivent à un plateau). Je fais le pari que le soucis dans les 50 ans à venir est qu’il n’y aura pas assez de naissance, mais je ne serais plus là pour le voir. Il y a un bon film Le fils de l’homme, à ce sujet.

            3. Vous regardez la population dans ce monde hyper industrialisé ou un tracteur sans conducteur (et oui ils arrivent), peut gérer seul des fermes de 2000 ou 3000 hectares. Mais je crois que ce mode de fonctionnement, même s’il va perdurer un peu n’est pas le mode que les gens veulent : faire un bullshit job dans un bureau climatisé avec 2 heures de transport par jour en vivant dans un petit appart avec vu sur un parking, achat dans un supermarché d’aliments insipides ou transformé.. là il faut effectivement peu de personnes et une france avec 5 millions de personne, ça peut le faire ( la france se transformant en 100 ans en une jungle sur 95% du territoire.

            4. maintenant vous pouvez envisager une société « verte » : des « petits » villages intégré dans la nature, ou l’industrie à quasiment disparu, ou les gens cultivent leur jardin, chassent et pêchent, cueillent dans la nature, façonne un environnement accueillant et respectueux, construisent leur maison ossature bois, mur en terre paille, chauffage au bois, cuisine au bois, vivant au rythme des saisons… et bien dans cette vision de l’existence, une famille de 4 (2 parents et 2 enfants) c’est largement insuffisant, il manque des bras. Il faut plutôt envisager … 6 personnes (voir 8 si on veut un peu de loisir). Si on y ajoute qu’il faut en plus « réparer notre environnement », 10 me semble pas si mal… donc nous parlons d’une france de 100 millions de personnes ou peut être même 200 millions…

            C’est pourquoi le néo-malthusianisme qui semble à la mode, me donne un peu envie de vomir. Parce qu’en général c’est surtout destiné à dépeupler les pauvres (blanc chez soi ou noir chez les autres) pour laisser un peu plus de place (et de sécurité avouons-le) aux riches. Alors qu’il vaut mieux supprimer 1 riche que 100 pauvres : LE riche consomme et détruit des milliers de foi plus qu’un pauvre. Je rappelle qu’on fait la chasse aux petits diesels d’avant disons 2010 qui consomment 4-5L au 100 super taxé parce qu’ils polluent MAIS qu’en même temps (un signe des temps – un cygne d’étang) un bon yacht au mouillage (à rien faire) crame 3000L de fioul pas taxé (mais pas polluant probablement).

            donc je propose que l’on éduque à cette société « verte » qui me fait envie plutôt que l’on propagande (figure de style inventée : utiliser un mot comme verbe pour fabriquer une action à partir d’un résultat) nos enfants dans nos école afin qu’ils trouvent « normal » cette société malade et que.. quand même… les noirs… y’s’reproduisent un peu comme des lapins… nan ?

            ps : vilainpetitcanard, on avait discuter antérieurement de chiffrage des mails… quels solutions on peut utiliser actuellement accessible à un public un peu averti ?

          • avatar
            9 août 2021 à 16:22
            Permalien

            Moi j’utilise OpenGPG / Kleopatra avec Thunderbird. Vous vous créez un set de clé (privée et publique), si possible en utilisant les protocoles les plus récents (courbes elliptiques), et roulez carosse.

            Tuto (en anglais) par ici : https://www.youtube.com/watch?v=lAblt1Qt_ng

          • avatar
            9 août 2021 à 16:33
            Permalien

            merkiiiii

          • avatar
            9 août 2021 à 16:35
            Permalien

            En pus c’est cool… car ça montre sous windows (je suis sous linux depuis 2001) et comme je vais y convertir des windowsiens…

          • avatar
            9 août 2021 à 18:07
            Permalien

            Et quand vous aurez fini d’installer tout ça vous pouvez tester en m’envoyant un e-mail encrypté/signé.

            Ma clé publique est sur cette page.

          • avatar
            11 août 2021 à 00:41
            Permalien

            Voila qui semble être fait.. même si nous passons souvent en spam… là.

            🙂

          • avatar
            11 août 2021 à 01:33
            Permalien

            Personne ne passe en spam sans avoir été dûment prévenu, sauf s’il s’agit de bots postant des conneries du genre viagra ou autre « médocs ».

          • avatar
            19 août 2021 à 13:45
            Permalien

            si si gogole nous flag spam parfois.

  • avatar
    8 août 2021 à 22:17
    Permalien

    Absolument rien dans mes propos ne justifie de donner la nausée à qui que ce soit.
    Je m’interroge sans tabous sur l’avenir de l’humanité. Dans un esprit ouvert et positif.
    Cette idée que la terre SERAIT surpeuplée n’est pas l’apanage de Bill.
    Les chinois ont pratiqués la politique de l’enfant unique, j’ai entendu également parlé de campagne de stérilisation en Inde. Je suis profondément indigné de se genre de solutions.
    Je ne suis pas sûr qu’il soit nécessaire de dépeuplé la planète. Je pense simplement que la terre est surpeuplée et que cela rend compliqué d’offrir le confort que nous connaissons, et qui ne me semble pas si mal, à tout ces habitants.
    J’aimerais être éclairé sur comment cela serait possible autrement qu’en limitant le nombres d’humains sur terre. Je serais ravi d’apprendre qu’il n’y a pas de limite à ce nombre. J’accepte facilement m’être trompé lorsque l’on m’apporte la démonstration de mon erreur.
    J’ai dû mal à comprendre qu’il soit compliqué de parler de cela de façon décontractée.
    Probablement que le sujet fait naître chez beaucoup des phantasmes génocidaires ? Pas chez moi !
    Peut-être que je me trompe, mais j’ai vraiment l’impression que notre multitude handicape notre devenir.
    Je présente des excuses à ceux que j’ai pu choquer et je m’abstiendrai à l’avenir d’évoquer ce sujet qui par ailleurs était assez mal placé ici.
    Meas culpa !

    • avatar
      8 août 2021 à 22:27
      Permalien

      Vos mauvaises réponses (téléphonées par les mondialistes, vous mesurez ça?) sont la conséquence que vous vous posez les mauvaises questions. Y aurait-il mille fois plus de richesses sur terre et cent fois moins d’habitants, le seul but de ses élites serait de vous contraindre à l’esclavage et à la famine.

      Vous excuser n’avance à rien, même si c’est déjà mieux que de persévérer. En écrivant de telles monstruosités c’est d’abord à votre propre humanité que vous faites du tort, parce que les gens dont vous parlez de limiter le droit à la vie, c’est vous, aussi, quelque part. Nous n’existons en tant qu’individus que parce que nous vivons dans le regard des autres.

      Il y a bien des formes de barbarie, et on les voit un peu trop à l’oeuvre ces temps-ci, mais entre toutes, l’eugénisme est pour moi l’une des pires formes de mépris.

  • avatar
    9 août 2021 à 12:24
    Permalien

    La vie humaine est devenue un principe indépassable, tronqué et manipulé à souhait par ceux qui justement n’ont que faire de la vie, la vraie.
    La Mégamachine instrumentalise le ressort humain de survie pour avancer les pires choses : la guerre, le massacre des formes de vie non-humaine, la destruction de notre habitat, les obscurantismes etc.
    Ce ne sont là que des manipulations pour se maintenir au pouvoir toujours plus longtemps carn au-delà de la « vie », le pouvoir sur la vie est leur Golgotha, horizon indépassable de ces pervers.
    Nous devons nous questionner sur le rapport à ces valeurs (la vie, l’amour, le spirituel) et leurs réelles significations.
    Sans cela, nous nous condamnons.
    Si ce n’était que nous, soit, mais nous entraînons dans notre aveugle folie toutes les autres formes de vie.
    L’humanité ne serait alors qu’un minable croquemort.

    « Si la vérité n’est pas libre alors la liberté n’est pas vraie » – Prévert

  • avatar
    9 août 2021 à 13:06
    Permalien

    Ah oui, vous trouvez l’intervention de Louis Fouché digne d’intérêt?
    Personnellement je la trouve très confuse, et donc démobilisatrice. Mais il n’est plus écouté, les éveillés manifestent et continueront à manifester. Et ils continueront à dénoncer, contrairement à lui, l’utilisation d’un vaxxin criminel.

    • avatar
      9 août 2021 à 13:47
      Permalien

      Beaucoup de gens n’ont absolument rien compris au message de Louis Fouché dans cette dernière intervention. Il a pourtant été assez clair: il ne peut plus parler clairement et il faut lire entre les lignes.
      Le message qu’il a donné est le bon: manifester c’est bien mais ce n’est pas suffisant pour changer les choses. Il faut maintenant passer à la vitesse supérieure. Je ne vais pas vous faire un dessin.

      • avatar
        9 août 2021 à 13:50
        Permalien

        On ne doit pas faire de dessin, ni ici, ni sur les réseaux sociaux, mais croyez-moi, j’avais bien compris, et ce, depuis des mois.

      • avatar
        11 août 2021 à 14:51
        Permalien

        Lire entre les lignes….
        Entendre ce qu’on entend pas….
        Et le discours serait donc clair?
        Allons donc, Louis Fouché s’est saoulé à l’alcool liquoreux des médias, a dû recevoir diverses menaces même au delà de celles publiques de son directeur qu’il n’a pas trouvé judicieux de dénoncer, et désormais il tente de subsister médiatiquement en donnant des gages de soumission.
        C’est aussi simple que cela.
        Il a été remarquable, il est désormais cramé. A moins de se ressaisir bien sûr.
        Mais sans ressaisissement, la décence et la dignité devraient l’encourager à garder le silence. Mais peut-être a-t-il trop pris goût aux micros…

        • avatar
          11 août 2021 à 19:43
          Permalien

          Vous posez pour réalité ce qui n’est que le fruit de votre intuition.

    • avatar
      9 août 2021 à 13:49
      Permalien

      Fouché est, selon moi, l’un des plus honnêtes dans sa démarche. En revanche je me méfie de plus en plus de gens comme Di Vizio. Chacun voit midi à sa porte?

      • avatar
        10 août 2021 à 09:47
        Permalien

        Est ce que je peux faire un commentaire sans être inscrit.

        • avatar
          10 août 2021 à 13:30
          Permalien

          Bah oui, la preuve 🙂

          Après, ceux qui en abusent pour troller, flooder ou spammer se font exclure, bien sûr.

      • avatar
        13 août 2021 à 22:03
        Permalien

        Je le pense tout comme vous, Di Vizio a-t-il l’humilité nécessaire?
        Je soutiens Louis Fouché car je vois bien les hyennes qui semblent s’acharner à tenter de le faire chuter.
        Ce spectacle ne montre qu’une chose, la mauvaise foi de ceux-ci.
        Envieux sont-ils de tant d’intégrité, de courage et d’intelligence, alors qu’ils devraient plutôt s’élever au-dessus de la fange qu’ils semblent préférer?

          • avatar
            14 août 2021 à 00:33
            Permalien

            Je l’ai visionné hier et l’ai trouvé très touchant, simple.
            Pour moi, il est un exemple à suivre, il crée, il ouvre un bel horizon pour l’avenir, apportant de l’espoir, là où il n’y en avait plus beaucoup, voir plus du tout.
            C’est de ça que nous avons tous le plus grand besoin, alors Merci infiniement à vous, Monsieur Fouché, si vous me lisez.
            Et merci à ce bel espace d’échange qu’est le vilain petit canard 🙂

          • avatar
            14 août 2021 à 13:35
            Permalien

            Il nous rappelle un tas de principes élémentaires qu’on n’aurait jamais dû perdre de vue. À bien y regarder son discours est une véritable boîte à outils nous permettant de nous protéger contre les atteintes, réelles ou supposées (invasives ou juste anxiogènes) auxquelles nous sommes soumis.

  • avatar
    17 août 2021 à 10:31
    Permalien

    Vidéo importante sur les investigations toujours en cours de Fuellmich (pour rappel, c’est le gars ayant découvert la magouille des tests bidonnés sur les moteurs diesel des Volkswagen et d’autres) : https://rumble.com/vk3p5e-dr.-fuellmichdr.-martin-les-brevets-autour-du-covid.html?fbclid=IwAR2yqcA0saVFqRaqzGsuOR9RsmpJLe1ej2VbvbdksMZzv5azPqu1nUhB47A

    Ce n’est pas très facile à suivre mais en gros j’ai cru comprendre qu’ils auraient les preuves d’un énorme complot des Big Pharma fomenté depuis 20 ans, avec la complicité de gens très hauts-placés dans le milieu gouvernemental de la santé tels que Fauci. Ils ont fabriqué le poison pour pouvoir vendre « l’antidote » (le vaccin). Les brevets existent depuis 2002.
    Tout ceci est pour le moment évidemment qualifié comme hautement complotiste, mais les preuves semblent s’accumuler pour aller au tribunal.

    • avatar
      1 septembre 2021 à 23:32
      Permalien

      l’énorme complot a environ 3000 ans d’âge, durée citée d’après un des comploteurs racistes eux-mêmes dans les années 1950.
      Pour commencer à comprendre cette Leçon (de politique et plus) en une phrase qu’aucun être humain n’était en mesure de donner, d’inventer, sauf s’il n’est surtout Autre : parce que très concis : apocalypse 2,9 puis 3,9, il y a d’autres perles.

      • avatar
        2 septembre 2021 à 00:38
        Permalien

        Plus le temps passe, plus je commence à croire que les références à l’apocalypse de Saint-Jean (et autres prophéties d’ailleurs) ne sont qu’un clin d’oeil, et accessoirement une façon de faire gober au naïfs qu’on traverserait une époque biblique là où l’on a affaire qu’à l’effondrement du néolibéralisme mondialisé.

        On est peut-être complotouilleux, Monsieur, on n’est pas stupides pour autant, et il se pourrait même qu’on aie pour deux sous de culture.

        Du coup, vos perles, vous pouvez vous les enfiler, et faire un joli collier avec 🙂

  • avatar
    18 août 2021 à 17:17
    Permalien

    Personnellement, Fuellmich, ça m’avait l’air d’être une mise-en-scène, depuis le début.
    Et pas que lui d’ailleurs.
    De plus, big pharma et co n’auraient pas prévu d’opposition contrôlée? que ça serait plus que surprenant, trop le genre à tout cadenasser.

    • avatar
      18 août 2021 à 17:58
      Permalien

      Je suis du même avis que vous, et en effet il y en a d’autres, y compris des avocats véreux et des médias sortis de nulle part qui subitement ont presque autant de moyens et de visibilité qu’un média mainstream 🙂

      • avatar
        18 août 2021 à 23:01
        Permalien

        le « révoludroit » de Valérie Bugault (cfr son site) – rien que ce nouveau mot sonne orwelien et si on l’inverse, fait: droit révolu…donc???
        paradoxale – double langage, etc…encore de l’hypnose du bourgeois-conteur?

        Et Richard « coeur de lion »-boutry…qui se prend pour le gourou des perdus, etc…bref, si on creuse un peu, on découvre des clowns-comédiens ayant rater leur vocation 😉

        • avatar
          18 août 2021 à 23:57
          Permalien

          Pour Valérie, je crois qu’elle est honnête, mais à mon avis elle n’a pas vraiment de colonne vertébrale pour soutenir un combat. Boutry me déçoit, il racole les pires complotistes, fait semblant de marcher dans tout et n’importe quoi.

          Vous le voyez, je le vois, mais que peut-on faire? Les gens suivent les joueurs de flutiau, comme d’habitude.

      • avatar
        19 août 2021 à 12:23
        Permalien

        Je ne suis pas d’accord avec vous. Je veux dire par là que sans pouvoir juger de la qualité de tous ceux que vous mentionnez, j’apprécie qu’au moins ils luttent contre le rouleau compresseur en marche. Tout comme j’apprécie votre site sans vous connaître. Et à vrai dire, je me fous pas mal des considérations de personnes. D’habitude, je juge uniquement du fond et je me fais une idée sur le fond. Parfois je suis d’accord, parfois pas. Et quand je suis dans l’incapacité de juger, je reste dubitatif.

        En ce moment-même Fouché et Raoult vont probablement perdre leur emploi pour avoir dit ce qu’ils pensaient (ne disons même pas qu’ils ont dit la vérité, chacun jugera en son âme et conscience). Tout comme Perronne avant eux. Mais les gens qui ne font rien pour la cause ne manquent pas pour venir dire « ce sont des charlatans », « ils cherchent la notoriété », « ils veulent se sucrer », blabla…

        Et même parmi les gens qui font quelque chose, il y a des dissensions. Par exemple, toute la résistance n’était pas derrière le général De Gaulle, loin de là. C’est inévitable et c’est très bien ainsi. Mais il serait stupide d’oublier avant la fin de la guerre qu’il y a un ennemi commun. Ce dernier ne cherche que cela, d’ailleurs. A fomenter la division chez ses ennemis. C’est de bonne guerre.

        • avatar
          19 août 2021 à 17:57
          Permalien

          Longue réponse pour dire que finalement que tout le monde a son avis.

        • avatar
          1 septembre 2021 à 23:41
          Permalien

          Ne pas oublier que raoult est marié à une psychiatre du nom de Caïn, une fille portant le nom cohen raoult, … qu’il porte une bague avec une tête de mort alors qu’il est censé être sérieux, qu’il s’est fournit de chloroquine auprès de certaines firmes détenant 80 % du marché mondial. Qu’il a injecté donc empoisonné des français avec des produits sans que les moutons ne puissent citer un seul ingrédient donc sans consentement éclairé. Qui peut donc avaler qu’il est du côté du Bien.

          • avatar
            2 septembre 2021 à 00:34
            Permalien

            Votre argumentation est totalement bancale, vous réalisez ceci ou bien vous nous prendriez pour des lapins de la semaine? Les arguments crypto-antisémites, vous pouvez bien vous les remettre dans votre poche avec votre mouchoir par-dessus. Oh mon Dieu, il a une chevalière avec une taitedemaure dessus, mais c’est sûrement un symbole cabalistique, ça, madame! Bref, avalez ce qui vous plaît (ça doit pas être terrible n’oubliez pas de boire un verre d’eau après), et ne vous croyez pas obligé d’essayer d’intoxiquer votre petit monde avec votre propagande à deux sous. Bisou 🙂

  • avatar
    19 août 2021 à 21:31
    Permalien

    ^^
    Disons plutôt que le souci réside dans le fait que la plupart des gens attendent que quelqu’un fasse le boulot à leur place et pour cela quoi d’autre que l’opposition contrôlée offerte sur un plateau d’argent par l’oligarchie, qui connaît l’être humain mieux que lui-même.
    Alors que chacun a sa responsabilité dans tout ce qui se passe et son oeuvre à accomplir pour un avenir viable.

    • avatar
      19 août 2021 à 22:03
      Permalien

      Oui, c’est très juste. C’est le fast-food du crétin pantouflard qui ne veut surtout pas se bouger le popotin, être un héros en ayant ajouté un « like » à un vendu.

      Rien ne peut nous dispenser de penser par nous-mêmes, d’exercer notre libre-arbitre, notre esprit critique. Trop l’oublient.

Commentaires fermés.