Démocratie ou mascarade ?

En ces temps de folie furieuse, où l’on voit des gouvernements prêts à reconfiner des pays entiers sous le prétexte d’une épidémie qui n’existe plus que dans leurs cerveaux malades, il est peut-être temps de s’interroger sérieusement sur le fondement juridique des mesures coercitives qui nous sont imposées. 

Cette analyse n’est valable que pour la Belgique, chaque pays ayant une constitution et des lois différentes, bien qu’il y a fort à parier que la constitutionnalité des mesures prises dans la majeure partie des pays européens est des plus douteuses, si l’on met en balance leur impact avec les raisons invoquées pour les appliquer.  C’est un désastre, et les autorités ne peuvent absolument pas invoquer l’erreur de bonne foi sachant qu’il y a des pays, tel la Hollande, qui n’ont confiné personne, qui n’ont pas détruit méthodiquement leur économie libérale, et qui se trouvent avoir eu à déplorer moitié moins de morts que la Belgique à raison de la population, et ces chiffres ont été disponibles dès le début, ils étaient publiés quotidiennement par l’ECDC.  Ces dirigeants sont directement responsables de la mort de plusieurs milliers de personnes, sans parler des morts indirects, ceux qui n’auront pu être opérés durant le confinement, et ceux qui, stress et absence de soins aidant, seront morts d’AVC ou de crise cardiaque.

Obligation du port du masque dans les lieux clos

Nous commencerons par cette mesure, parce qu’il est facile de démontrer qu’elle est fondée sur du sable, elle est parfaitement illégale.

Cette mesure est basée sur un Arrêté Ministériel du 10 juillet 2020 « modifiant l’arrêté ministériel du 30 juin 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19″.  Vous le voyez, le loup ?

Seul hic, les pouvoirs spéciaux accordés au Roi dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus1 portent sur la période allant précisément du 30 mars (date de la publication au Moniteur) au 30 juin, soit une durée de 3 mois.  Ces pouvoirs spéciaux n’ont pas été prolongés.

Du coup, cette mesure coercitive, tout comme celle qui a été décidée aujourd’hui même (port du masque dans la quasi-totalité du domaine public) est parfaitement illégale, parce que tout d’abord on ne peut modifier rétroactivement une loi de pouvoir spéciaux alors que ces pouvoirs spéciaux sont éteints.  Cela reviendrait à dire qu’à n’importe quel moment désormais, le gouvernement pourrait rajouter des articles à cet arrêté du 30 juin, ou, si l’on veut l’exprimer autrement, que ces pouvoirs spéciaux seraient permanents, ce qui est spécifiquement interdit par la constitution.

On pourrait ainsi imaginer, dans six mois, qu’un nouvel article soit ajouté à ce même arrêté ministériel portant sur l’obligation vaccinale contre le covid19.   C’est la dictature débarrassée des oripeaux de la démocratie.

Mesures rendues publiques ce 23 juillet par le gouvernement

Tout d’abord, on peut raisonnablement penser que ces nouvelles mesures feront également l’objet d’un nouvel arrêté ministériel (à paraître aujourd’hui ou demain) modifiant… l’arrêté ministériel du 30 juin2.

Je vous donne ci-dessous, pêle-mêle ce qui est ressorti de la conférence de presse du premier ministre.

Voyages à l’étranger: obligation de remplir un formulaire pour faciliter le tracing

Sophie Wilmès a annoncé la mise en ligne prochaine sur le site des Affaires étrangères d’un formulaire numérisé que les personnes revenant de voyages devront remplir sous peine d’amende.

Pour les retours des zones oranges, le CNS conseille une période de quarantaine et un test, des mesures obligatoires pour les personnes revenant de zones rouges.  Source : Le Soir

Les clients de l’horeca (restaurants, bars) devront donner leur identité

Le port du masque sera désormais obligatoire dans les établissements horeca, sauf quand le client est assis à table. Il sera également demandé aux clients de fournir leur adresse e-mail ou un numéro de téléphone à leur arrivée, ces données pourront être communiquées en cas de contamination. Elles seront détruites après 14 jours et ne pourront pas être utilisées à d’autres fins. A partir de samedi, un formulaire standard sera disponible pour les professionnels sur le site du SPF Economie.  Source : La Libre

Un peu plus loin, on peut lire cette pépite qui est une citation de Sophie Wilmès :

« nous ne pouvons plus tolérer les comportements qui ne correspondent pas aux règles définies. Ces comportements contreviennent clairement au travail que l’on mène collectivement pour freiner la propagation du virus. Faire la fête, danser, discuter de tables en tables dans des bars et cafés font partie de ces comportements à risques. C’est pourquoi nous souhaitons que les contrôles soient renforcés. »

Ah oui, là on comprend bien de quoi ce gouvernement a peur.

Élargissement de l’obligation du port du masque dans les lieux publics

Au niveau national : à partir de ce samedi 25 juillet, les masques seront rendus obligatoires sur les marchés, brocantes, dans les rues commerçantes, les lieux à forte fréquentation. Ces lieux seront définis précisément dans chaque commune. Globalement le port du masque sera rendu obligatoire dans « tout endroit à forte fréquentation ».

Au niveau des services publics, les masques seront rendus obligatoires dans les parties accessibles au public.  Source : RTBF

Confinement local rendu possible

Par ailleurs, comme c’était attendu, le CNS acte une autonomie plus importante au niveau local pour prendre des mesures plus ciblées.  Source : RTBF

Doit-on comprendre ici qu’on donnera des pouvoirs de petits Gauleiters de province aux Bourgmestres qui pourront confiner la population de leur commune à leur guise ?  Et sur quelle base légale, en fait ?

La loi de pouvoirs spéciaux

En Belgique, la constitution ne peut être suspendue en tout ou en partie3.  Il ne peut donc y avoir d’état d’urgence en Belgique.  Mais ça c’est juste la théorie, dans les faits, les pouvoirs spéciaux sont le fruit d’une curieuse lecture de l’article 105 de la constitution supposé limiter la compétence du pouvoir exécutif à ce qui est prescrit par la Constitution (vous le voyez, là, le serpent qui commence à se mordre la queue ?).

Art. 105 – Le Roi n’a d’autres pouvoirs que ceux que lui attribuent formellement la Constitution et les lois particulières portées en vertu de la Constitution même.

Que l’on interprète, ma foi fort libéralement, comme étant le pouvoir, pour le parlement, de voter une loi de pouvoirs spéciaux donnant, pour une période limitée dans le temps, le pouvoir à l’exécutif de légiférer par arrêtés royaux ou arrêtés ministériels.  Ces arrêtés ont force de loi dès leur publication au moniteur ont le pouvoir de modifier, compléter, remplacer ou abroger les dispositions de lois existantes, mettant sérieusement à mal la hiérarchie des normes.

Si vous voulez mieux comprendre les fondamentaux des lois de pouvoirs spéciaux, et les éventuels recours contre les arrêtés qui en découlent, je ne peux que vous conseiller la lecture de l’excellent article rédigé conjointement par Michel Kaiser et Cécile Jadot, tous deux avocats constitutionnalistes, sur le site de leur cabinet d’avocats, Altea.

On peut y lire :

Malgré cet encadrement législatif, les arrêtés de pouvoirs spéciaux, doivent pouvoir être contrôlés par une juridiction indépendante. Il est vrai qu’aussi longtemps que l’arrêté de pouvoirs spéciaux n’aura pas été confirmé par une loi, la norme échappera au contrôle de constitutionnalité de la Cour constitutionnelle. Lorsqu’elle aura été adoptée, la loi de confirmation pourra faire l’objet d’un recours en annulation (ou d’une question préjudicielle) devant la Cour constitutionnelle. Certes, rien n’empêche d’introduire un recours en annulation, et le cas échéant une demande de suspension, contre les lois de pouvoirs spéciaux elles-mêmes, en l’espèce les deux lois du 27 mars 2020. Mais un tel recours apparaît comme assez théorique. Au moment où la Cour le tranchera, la loi de confirmation, appelée à intervenir dans un délai d’un an, aura été adoptée. Et il n’est pas évident d’envisager que puisse être traité, à bref délai, une demande de suspension devant une Cour constitutionnelle qui s’est, elle aussi, mise en confinement.  Source : Altea

En gros, le gouvernement passe exactement toutes les mesures qu’il veut et il n’y a en pratique aucun recours à ce stade.  Ajoutez à ceci (cerise sur le gâteau), que le parlement a accepté dans la loi de pouvoirs spéciaux que le gouvernement se dispense de l’avis de la section législative du Conseil d’État, au titre d’une urgence qui n’existe pas.

27 MARS 2020. – Loi habilitant le Roi à prendre des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus COVID-19 (I) (1)

(…) Par dérogation aux lois coordonnées du 12 janvier 1973 sur le Conseil d’Etat, les arrêtés visés à l’article 5, § 1er, 1°, de la loi du 27 mars 2020 habilitant le Roi à prendre des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus COVID-19 (II), ne sont pas obligatoirement soumis à l’avis de la section de législation du Conseil d’Etat.

Vous ne rêvez pas, ces gens sont en roue libre, et se sont accaparés tous les pouvoirs :

  • Pouvoir législatif
  • Pouvoir exécutif
  • Contrôle de la constitutionnalité des arrêtés (?!)

Particulièrement savoureux venant d’un « gouvernement » qui n’est même pas légitime, mais seulement la continuation du gouvernement Michel, 424 jours après les dernières élections fédérales (26 mai 2019).

Et le pire c’est qu’on peut maintenant bien voir que ces pouvoirs, ils n’ont nullement l’intention de les rendre.

Que peut-on faire ?

Eh bien s’il est illégal de modifier a posteriori un arrêté de pouvoirs spéciaux alors que les pouvoirs spéciaux sont éteints, il y a un sérieux angle d’attaque du point de vue juridique.  J’ai posé cette question à l’auteur de l’article, Maître Keiser, et si sa réponse est positive, je pense que nous pourrions faire ce que Silvano Trotta a fait en France : rameuter le ban et l’arrière-ban, faire appel à un financement participatif dont les fonds seraient consacrés à se payer les services d’un bon cabinet d’avocats spécialistes du droit constitutionnel.

Ce qu’il faut comprendre ici, c’est que tant que personne ne les arrêtera, ils pousseront toujours plus loin le bouchon.

  1. Loi habilitant le Roi à prendre des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus COVID-19 (I) (1)

    Loi habilitant le Roi à prendre des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus COVID-19 (II) (1)

  2. Update (24.07 – 17h : C’est très exactement ce qui s’est passé, le gouvernement a derechef publié un arrêté ministériel ce 24 juillet  « modifiant l’arrêté ministériel du 30 juin 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 ».  Si vous aviez encore quelques doutes sur la question, je pense qu’aujourd’hui c’est clair, ils ont instauré un tout nouveau concept dans ce pays, la gouvernance par loi de pouvoirs spéciaux même lorsqu’ils sont éteints, et dans toutes les langues, on appelle ça la dictature
  3. Art. 187 – La Constitution ne peut être suspendue en tout ni en partie.

Vous aimerez aussi...

38 réponses

  1. Paul dit :

    Philippe, je me présente. Je m’appelle Maurice Paul (Paul étant mon nom de famille) et ai découvert votre site depuis une semaine. J’ai lu plusieurs de vos articles et adhère totalement à vos analyses. Pour ma part, je m’intéresse à notre Souveraineté, à ce que l’Europe détruit et à la façon dont nous pourrions nous en sortir. Comme vous je constate que la plupart des personnes sont dans une somnolence et une passivité effrayantes. J’ai, pour ma part, relayé l’adresse de votre site et encouragé mon entourage à faire de même. Pourrions-nous nous rencontrer et, tous ensemble, faire bouger les lignes ? Notre devise n’est-elle pas : »l’Union fait la force » ?

    • Bonjour Maurice,

      Vous avez mis le doigt dessus, le problème ce n’est pas nos dirigeants, ce sont des ordures patentées depuis la nuit des temps, bien avant qu’on nous fasse avaler que nous vivons en démocratie… puisque nous votons ! En réalité nous vivons dans une aristocratie élective (bien souvent héréditaire d’ailleurs). En démocratie, on n’élit pas ses maîtres, on vote les lois…

      Non, le problème c’est le peuple, aujourd’hui. Apathique, terrorisé, moutonnier et résigné. Un troupeau de moutons effarés, serrés en bloc (à distance de sécurité quand même), tremblant comme une masse de gélatine, croyant voir le loup dans chaque ombre. C’est à pleurer de rage.

      Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leurs âmes, disait Machiavel. C’est terriblement vrai, on le voit bien aujourd’hui.

      La constitution est supposée garantir nos libertés, mais qui garantit la constitution en dernier ressort ? Le peuple dont cette constitution émane. Et là, du coup, y a plus personne, en fait.

      Pour être entendus, il faudrait que nous soyons des milliers, voire des dizaines de milliers, ce gouvernement se fiche éperdûment du peuple pour lequel il est supposé travailler, et les médias taxent tout ce qui ne va pas dans le bon sens de fake news…

      On peut parfaitement créer une communauté sans avoir à réunir tout le monde, mais là encore la censure des Gafam frappe tous ceux qui osent tenir un discours qui ne serait pas la doxa. Du coup, si l’on voulait créer une communauté, ce devrait impératiement être sur une plateforme de média social hors de portée de la censure, comme Mastodon, par exemple. Et là encore, on va se heurter à l’apathie des masses qui ne jurent que par Facebook alors même qu’ils s’y font censurer à tour de bras ! Pour avoir dénoncé en bas d’un article du Soir la clique d’experts stipendiés (Van Ranst, Van Laethem) et mentionné que c’étaient déjà ces mêmes escrocs financés par GSK qui nous avaient fait acheter plus de 10 millions de doses de Pandemrix (GSK) en 2009, je me suis fait rien moins que fermer mon compte.

      Si vous le souhaitez on peut se faire un skype un de ces quatres (à convenir par e-mail, pour me contacter, utilisez le formulaire de contact).

      Bien à vous

      Philippe

      • Maurice Paul dit :

        Rebonjour Philippe,
        Merci pour votre réponse.
        Je prendrai, si vous me le permettez début de la semaine prochaine, contact via le formulaire. J’aimerais beaucoup vous rencontrer, en Skype, et voir comment nous pouvons nous organiser pour éveiller les consciences :-/
        Je suis prêt également à participer financièrement à l’élaboration d’un collectif.
        Et pour terminer sur une note positive, et Dieu sait si cela est nécessaire, je me sens moins seul depuis la découverte de votre site 😉

        • Je me sens moins seul depuis la découverte de votre site

          C’est une de ses raisons d’exister. Comprendre que nous ne sommes pas seuls, qu’on n’est ni fous ni conspirationnistes, juste critiques et éveillés. Par un patient travail d’information, en veillant à respecter strictement la déontologie journalistique, on peut parvenir à créer la confiance avec son lectorat, et sur cette base, l’élargir toujours plus. Ca prend un temps fou, il faut une patience de moine capucin, mais ça porte ses fruits.

          Pour terminer moi-aussi sur une note positive, je dirais que les mesures tant et plus coercitives prises par le gouvernement alors que chacun voit bien que l’épidémie est terminée pousse bon nombre de gens à s’interroger… Puis ils cherchent sur internet, et là, croyez-moi, ils trouvent bien vite les réponses et se prennent une solide claque quand ils réalisent à quel point on les a manipulés. Puis ils deviennent eux-même vecteur de cette information, qui se propage… exponentiellement, comme un virus (et c’est savoureux).

          En quelques semaines le nombre d’abonnés à ma newsletter a été augmenté de 54%, c’est assez parlant :p

        • Deborah dit :

          Bonsoir a toutes et a tous
          En Belgique il y a peu de gens comme vous qui dénonce et qui informe sur un blog ou un site, hormis le journal Kairos et initiative citoyenne qui maintenant dénonce aussi les incohérences des mesures covid- alors qu ils sont surtout connu pour le combat sur la vaccination forcé et leur dégâts.
          Je dis pareil à tout le monde unissons nous, crayons un collectif, des avocats pour nous défendre.
          Car ce qu’ils veulent c’est nous vacciner, nous devons préparer cela, car leur agendas avance à grand pas.
          On doit pouvoir avoir le droit de ce soigner comme on veut sans nous forcer à quoi que ce soit.
          Merci a vous Philippe et à tous et toutes.

          • Bonjour Deborah,

            Oui c’est un petit pays, aussi (et des petits esprits, rajoutait notre « bien aimé » Roi Léopold).

            Comme je le disais à Philippe Frankson, vous avez, vous aussi, une part à jouer, peut-être aussi importante que financer des actions en justice. Il faut éveiller nos proches, nos amis, les gens que nous rencontrons. Doucement, sur base d’arguments irréfutables et bien clairs !

            C’est ainsi que demain, nous serons légion.

            Je suis agréablement surpris du nombre de gens qui s’éveillent, ces temps-ci, cela devrait nous redonner le moral, cela veut dire que nous sommes nombreux, et c’est magnifique.

            Au fond, nous sommes les gens qui refusent d’accepter la dictature en échange d’une « sécurité sanitaire » qui n’existe pas, face à une menace tout aussi inexistante.

            Bonne soirée, et au plaisir de vous lire !

            Philippe

  2. **** dit :

    Bonjour,

    Suite à votre article, je suis également prêt à participer (y compris financièrement) à une action juridique contre l’état si vous recevez une réponse du cabinet d’avocat que vous avez contacté.
    Je ne suis pas juriste mais je me suis penché sur le Pacte International relatif aux Droits civils et Politiques des Nations Unies ainsi que sur les Principes de Syracuse et il me semble qu’il y a des pistes de ce côté.
    Cordialement,

    **** nom anonymisé à la demande de l’auteur du commentaire *****

    • Bonjour ****,

      Merci de votre soutien, ça fait chaud au coeur, je vous assure.

      Concernant les « déclarations » et autre cornichonneries des Nations Unies, je suis plus pessimiste que vous, ces documents n’ont strictement aucune valeur juridique contraignante, et pour le coup, je sais de quoi je parle, j’ai travaillé sept ans pour une représentante de mon pays au sein d’une des commissions des Nations Unies qui se trouvait être également docteur en droit.

      Les possibilités aujourd’hui sont au nombre de trois : recours jurisdictionnel contre les lois scélérates, manifestations et désobéissance civile ou révolution. En dehors de ça c’est le vide intersidéral.

      Croyez que je ne veux pas vous choquer, je vous dis simplement la réalité de notre monde : ce n’est pas le pays des bisounours.

      Bien à vous et au plaisir de vous lire,

      Philippe

  3. Danju dit :

    Bonjour,
    je suppose qu’en cas d’action juridique possible vous mettrez au courant la liste d’abonnés à votre newsletter? Merci.

    • Bien sûr ! S’il y a moyen de concrétiser cela parce que nous aurions un argument juridique, j’en ferais un article et mettrais en place une campagne de financement participatif. Cela a l’avantage que je n’aurai pas accès directement aux fonds, et que ceux-ci ne peuvent être libérés que dans le cadre précis pour lequel la campagne a été faite. Cela me paraît une condition sine qua non pour mériter la confiance des gens qui financeraient le projet.

      Parce que vous l’avez compris, gueuler sur facebook ou twitter ne sert à rien, crever de rage en lisant les roueries que la presse ne se lasse pas de nous servir non plus !

      On doit bouger, le monde n’est QUE la conséquence des actes que nous posons, le reste c’est de la branlette intellectuel pour petits snowflakes lobotomisés.

      • danju dit :

        Et bien je vous en remercie. Attendons donc l’argument juridique et le financement participatif, nous en ferons la publicité.

        • Mmh c’est avant qu’il faut en faire la pub. Je n’ai pas envie de me retrouver dans la situation où nous récolterions disons 1.000 euros, et puis qu’on doive rembourser tout le monde parce qu’avec ça on ne peut rien faire du tout. C’est la raison pour laquelle dans l’update de cet article (le suivant donc) j’ai fait un mini sondage en deux questions, histoire de savoir même de manière imprécise, où nous en sommes.

  4. Update : l’avocat que j’ai contacté, d’une part ne souhaite pas attaquer l’État parce que d’autre part il est le conseil d’une des administrations prenant des décisions dans ce domaine (santé), et c’est tout à son honneur…. D’autre part, il a botté en touche concernant la légalité des AM du 10.07 (et maintenant du 24.07)

    « (…) d’un point de vue strictement juridique, par rapport à la question que vous évoquez, il me semble que la fin de la période des pouvoirs spéciaux, qui ne permet plus au Roi d’adopter des arrêtés royaux exerçant dans les domaines fixés certaines parcelles de la fonction législative n’a pas d’incidence directe sur la compétence du Ministre de l’intérieur pour adopter des arrêtés ministériels de police. Cela ne signifie pas pour autant que ceux-ci sont réguliers mais cette analyse relève d’autres questions alors. »

    Ah oué, mais là ils ont porté les A.M. du 10 et du 24 juillet comme « modifiant l’AM du 30 juin ». Le 30 juin les pouvoirs spéciaux étaient encore d’application (jusqu’à minuit), mais aujourd’hui ?

    Du coup qu’est-ce qui empêchait le ministre de l’Intérieur de simplement pondre deux A.M. de police ? Eh bien tout simplement parce que les deux A.M. incriminés portent sur des matières qui ne sont accessibles que par la magie des pouvoirs spéciaux, tiens !

    J’ai contacté deux autres avocats spécialistes du domaine, l’un est en congé et ne pourra me lire que le 2 août, l’autre, je ne sais pas mais je vous tiendrai au courant !

  5. laurent szaller dit :

    Un vent de fraîcheur et d’espoirs. Pour la bataille juridique, n’y a-t’il pas des avocats révulsés par la situation morbide, prêts à intenter ce procès quasi « pro bono »? I want to believe,… Laurent.

    • Bonjour Laurent,

      J’ai consulté trois avocats, deux m’ont répondu, l’un étant actuellement toujours en vacances jusqu’au 2 août. Je ne partage pas votre optimisme, malheureusement. Je m’attelle tout de suite à la rédaction d’une page UPDATE pour cet article, dans lequel j’exposerai les avis au fur et à mesure que je les recevrai, et je mettrai un lien vers un formulaire qui nous permettra de nous compter, histoire de voir combien de personnes seraient prêtes à participer à un financement participatif, une sorte de sondage (anonyme).

  6. Parmentier dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant. Concernant la non réaction des citoyens, aujourd’hui à 14h, il y a un direct live de https://www.viruswaanzin.be avec d’autres associations tel que « Ensemble citoyens », « Accrochez-vous, ça bouge », … N’oublions pas l’excellent travaille de « Initiative citoyenne » qui depuis la crise du H1N1 essaye de réveiller les gens. Ceci dit, si toutes ces associations, mouvements pouvaient s’unir, peut-être avec votre aide, pour créer quelque chose tous ensemble, nous serions plus fort et ce sont des milliers de personnes qui suivent ces associations précitées. Pour ma part, je pense que c’est depuis plusieurs décennies que les politiciens nous ont pris notre démocratie et que nous devrions faire comme en Islande, c’est à dire que le peuple devrait écrire sa nouvelle constitution. Le peuple est souverain, il écrit la constitution et les politiciens sont placés par le peuple pour respecter et représenter les intérêts de celui-ci. Hors, actuellement, les politiciens changent notre constitution sans nous demander notre avis et émettent des lois contraire au bien être et à la liberté du peuple. Chaque être humain a le droit à la dignité; de quoi se loger, se nourrir, se soigner, s’éduquer et se cultiver comme il le souhaite. Merci et bon week-end.

    • Bonjour,

      Pour viruswaanzin, je m’interroge : c’est une ASBL (en formation donc légalement inexistante) qui récolte des fonds soi-disant pour lancer des actions en justice en utilisant (forcément) le compte privé d’une personne physique… Hum.

      De plus, leur truc a l’air des plus flous, et je n’aime pas trop le poing (OTPOR) sur l’image d’accroche de leur dernier article. Dès que vous voyez ce symbole quelque part, Soros et sa litanie d’organisations « open society foundations » n’est pas bien loin, et je n’ai pas l’impression que ce sont nos alliés objectifs.

      Pour le reste vous avez raison, mais en Islande, ils ont commencé… par faire la révolution. Autant dire qu’en Belgique, c’est pas gagné.

  7. Serru Saskia dit :

    Bonjour…. Ça fait du bien de vous lire.. De voir qu’il n’y a pas que des moutons en Belgique, même si ils sont nombreux et que tout cela va trop loin. J’aimerais aussi faire partie d’un groupe qui passe à l’action et fait bouger les choses. J’ai perdu mon travail durant cette crise… Ras le bol de toute cette masquarade.. Si je peux être utile ce serait avec plaisir !

  8. Philippe Frankson dit :

    Bonjour,
    quel plaisir de découvrir un journal indépendant Belge.
    Je suis beaucoup l’info « covid » sur France Soir ( http://www.francesoir.fr/ ), indépendant également et nombreux lanceurs d’alertes, comme Silvano Trotta, que vous avez cité et qui font un travail incroyable.
    Par rapport à une action juridique, je viens d’apprendre qu’en France, l’avocat Maître Brusa a établit l’illégalité des amendes pour « non port du masque ». ( https://covidinfos.net/experts/lavocat-me-brusa-etablit-lillegalite-des-amendes-pour-non-port-du-masque-document-juridique-telechargeable/1297/?fbclid=IwAR1XWSxTDZk0wAJryiomM4LzrWCAe-9_imu9RHvu7O5s6taCaZ3FC0jLLDo ).
    Je sais que les lois sont différentes en Belgique mais je pense que c’est une piste à creuser.

    En tout cas, ça fait plaisir de lire quelqu’un qui réfléchit et qui n’est pas piloté par l’état profond 🙂
    Encore bravo pour votre travail et, courage, tout le monde ne dort pas ! 🙂

    • Bonjour Philippe (quel beau prénom :p)

      Merci pour votre soutien ! J’ai vu la vidéo de Me. Brusa, il a raison de rentrer dans le lard, mais comme vous le dites, en Belgique, on a une situation différente. En fait, en Belgique, les décisions prises dans les arrêtés ministériels des 30 juin, 10 juillet et 24 juillet ne relèvent en aucune façon de la compétence du ministre de l’Intérieur en dehors d’une loi de pouvoirs spéciaux, c’est du pipeau. Mais de là à établir ceci en droit, il y a de la marge.

      J’ai commencé à écrire fin 2015, parce que je ne supportais plus de devoir fermer ma g… alors que je voyais le monde partir en sucette. Aujourd’hui c’est la même chose, mais à la puissance 2. Tragique.

      Ce que vous devez faire, si vous vous sentez concerné (et comme le dit bien Silvano) : éveiller chaque jour une personne. Doucement, par des arguments impossibles à nier, vous serez étonné des réactions des moutons, ils voudront vous mordre, puis se mettront à pleurer, parce que vous démontez l’édifice des croyances qui leur tiennent lieu d’esprit critique. Puis ils s’éveilleront, doucement, très lentement, mais à partir de ce point, les gens sortent de la caverne de Platon, et c’est gagné, plus jamais ils ne se feront avoir.

      Bien à vous, et au plaisir de vous lire !

      Philippe

  9. Dellapina dit :

    Bonjour, merci pour votre article. Une respiration, je me sens moins seule et le nombre fera la différence. Allons au légal. Je lis des heures durant depuis 5 mois sur ce sujet. Courage, c est la goutte qui fait déborder le vase…. restons connectés, un à la fois le groupe devient une foule.

    • Bonjour Carla, ou plutôt bonsoir,

      Nous ressentons tous la même chose, l’étreinte d’une masse sombre, l’impression d’être pris dans une toile d’araignée, la rage qui en découle parce que nous sommes fondamentalement des êtres libres et que cela nous révulse.

      Le bon sens est… le bon sens. Nous savons ce que nous voyons, et sommes capables de réaliser quand on nous arrose de propagande.

      La clé est dans la résilience et dans la détermination. Ne pas lâcher un pouce de terrain, et plier comme le roseau sans casser comme le pommier.

      Je sais que nous sommes des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers, rien qu’en Belgique, la question c’est que je ne sais pas comment atteindre ces gens, comment leur faire réaliser qu’ils ne sont pas seuls ! On se trouve face à un mur du silence imposé par les médias, les réseaux sociaux, et le pouvoir, tous à la botte des mêmes intérêts.

      J’ai des (grands) enfants, je refuse qu’ils vivent en dictature. On doit refuser ce monde, tout simplement parce qu’il est immoral, abject, injuste et corrompu.

      Le seul espoir que j’ai est celui que me dicte la logique : nous sommes les 99,99%. Il en est toujours ainsi parce que les dictatures veulent toujours, au bout du compte, se partager le gâteau entre un nombre le plus restreint possible de gens… Le modèle pyramidal impose que la base soit toujours la plus nombreuse, et le pyramidion toujours plus pointu.

      Belle soirée, et gardez espoir.

  10. Nadia dit :

    Bonsoir,

    Oulala que ça fait du bien de se sentir moins seule.
    Malheureusement je ne comprends pas toujours les textes de lois qui sont complexes. Dès le départ j’ai bien senti la manipulation de ce gouvernement mis en place (comme une moule à son rocher, on s’accroche et il ne faut surtout pas le quitter). Ah quel plaisir jouissif de diriger ce pauvre pays et de se faire « obéir » par des moutons terrorisés !
    On tue notre économie au profit des lobby pharmaceutiques.
    Ce qui me terrorise, c’est les retombées économiques, ça va être une catastrophe.

    Je suis des vôtres.

    Ps: désolée, j’ai du mal à m’exprimer par écrit

    • Bonjour Nadia,

      Oui, ça fait du bien, c’est l’une des raisons d’exister de ce site : faire savoir que nous sommes plus nombreux que ce que le pouvoir voudrait nous faire avaler.

      La raison pour laquelle on tue l’économie libérale est simple : c’est la seule façon d’empêcher le peuple de se rebeller lorsque viendra la dictature pure et dure. Il faut tuer la classe moyenne.

      Les retombés seront à ajouter à la crise qui a commencé avec le crash des 9 et 12 mars 2020. Ce sera un tsunami, je le crains.

      Vous pouvez aussi aider : parlez autour de vous, tentez d’éveiller les gens, présentez-leur un ou deux articles de ce média, poussez les à se poser eux-mêmes les bonnes questions. Chacun doit trouver son chemin vers la sortie de la caverne.

  11. Conasse dit :

    Bonjour
    Vous n’êtes pas seul depuis le début Mr Jean-Jacques Crèvecoeur a rassemblé des avocats pour ns défendre en Belgique (initiative citoyenne s’en occupe voir leur site) , au Canada , en Hollande , en France ( Mr Trotta la relayé ), en Suisse & des scientifiques pour prouver que les dispositions masques distanciations sont erronées .A noter que Mr Crevecoeur est sensuré sur Youtube donc il a une adresse privée & il faut s’inscrire. Bcq de bonnes nouvelles
    courage Charlotte

    • Bonjour,

      Je connais JJC (pas personnellement), et je suis nâvré qu’il se soit fait censurer même si c’était prévisible.

      Jetez un oeil sur l’article que j’ai écrit concernant Initiative citoyenne.

      Il y a des problèmes, là, j’espère que vous le comprenez ? Je ne tire pas sur l’ambulance, mais on doit faire attention.

      • bibi dit :

        Bonsoir Monsieur,
        Il semblerait qu’il y ait aussi quelques soucis concerant Mr Crèvecoeur; 300.000 boules et c’est « le bordel », selon ses propres mots, avec ses collaborateurs et sa fondation (désaccord et dépenses excessives – il a avoué s’être rémunéré).
        Il a aussi dit qu’il fermerait sa chaîne, il a toujours sa chaîne privée où il invitait à la rejoindre et pour laquelle il faut donner sa carte de paiement, même sans achat…à creuser, c’est important de tout vérifier.
        Selon moi, Il aurait des choses à régler avec lui-même, avant d’entreprendre une telle initiative, car il faut être rigoureux et posé.
        Moi aussi, je souhaite me joindre à une procédure, comme par exemple celle de maître Manna et Leguevaques, relayé par Silvano (un peu trop trump à goût, mais qui a du mérite pour tous ses partages.
        Je vous remercie pour tous vos articles et votre volonté de recherche quant à la vérité à travers les nombreux mensonges de cette structure si limitante. Bien à vous

        • Bonjour,

          J’avais vu ça avec la fondation canadienne (St. Blais). Des petits combats d’egos, voire des avocats qui mènent volontairement le dossier sur une voie sans issue. Crèvecoeur rêverait que chacun aille s’inscrire sur sa chaîne privée payante, mais il va faire un bide.

          Sa chaîne youtube, quant à elle, a été supprimée par Youtube, de ce côté-là, il disparaît définitivement.

          L’initiative de Silvano ne peut pas être louche, tout simplement parce que ce sont les avocats eux-mêmes qui se chargent de collecter le financement participatif.

          Pour Trump : faut essayer de comprendre que le combat qui se joue là-bas (et ici), c’est le combat entre les mondialistes et les nationalistes, les tenants du nouvel ordre mondial et ceux qui veulent garder des États souverains. Si les « démocrates » gagnent, ce sera le N.O.M. Voilà pourquoi Silvano le « soutient ». Pour moi Trump est une crapule, mais ce qu’il y a en face est nettement pire, notamment pour nous.

          Merci pour votre soutien, et essayez, vous aussi, de réveiller les gens autour de vous, par petites touches, nous devons être contagieux :p

  12. Bibi dit :

    🙂 Merci pour votre réponse.
    Concernant Trump, je crois qu’il s’agit d’opposition contrôlée.
    La bourgeoisie capitaliste risque gros, vu qu’elle est minoritaire, même si elle possède quasi tout, tout est soigneusement préparé pour la protéger, dans les moindres détails et pour arriver à son but.
    Une vidéo sur le site de Michel Dogna – page dé-pistage, faux vaxxin – « protégeons nos enfants, chaîne « pourquoi pas », à partager aux parents et aux autres.
    La composition du vaccin (modificateur d’adn) est très inquiétante – écoutez la vidéo du Dr Kaufman à ce sujet.
    Au-delà de notre perte de liberté, de tout ce qui nous est essentiel, il s’agit, selon moi, de la destruction du genre humain, du risque de l’arrêt définitif de son évolution spirituelle, puisque génétiquement modifié.
    Pour ce qui est d’être contagieux…c’est assez laborieux ; ils ont l’ingénierie sociale et le mot magique « complotiste » imparable etc.. ^^
    Belle soirée

    • Bibi dit :

      Ils ont la même idéologie, le même culte et les mêmes amis (secte messianique – les types au chapeau noir ou au carré noir sur le crâne). (pour les talmudistes, les goy ne sont que du bétail).
      Comme ils attendaient le Messie qui est déjà venu mais qu’ils n’ont pas reconnu, ils veulent provoquer la fin des temps par eux-mêmes. Youssef Hindi en parle mieux que moi – dans « aux origines du confinement ». (sur Stratégika etc).

      • L’analyse de Y. Hindi fait sens, le gars n’est pas un con. Mais je ne suis pas bien sûr qu’on parle religion, ici, on parle plutôt pognon. Bon après dans la religion protestante, avoir du pognon = être un saint, plus ou moins, d’où pas mal de dérives. Je vois que vous avez un brin de culture (ou plus) 🙂

    • Bonsoir Bibi,

      Vos inquiétudes sont justifiées, je crois. Mais tout cela n’a rien d’inéluctable. Ces gens croient pouvoir imposer ce qu’ils veulent, mais ils se trompent, de plusieur ordres de grandeur.

      La première chose à faire, c’est refuser la peur, le discours psychotique. Le reste vient tout seul, votre bon sens parlera.

      Notre espèce est dégénérée au point de croire qu’elle domine l’univers, qu’elle peut choisir qui doit vivre et qui doit mourir, elle ira à sa perte. Nous ne sommes pas des dieux, juste des petites crevettes.

      Je dois accepter l’idée d’être montré comme « complotiste » même si ça n’a pas de sens, même si les fausses nouvelles viennent toujours du même côté. Je n’ai pas besoin de leur reconnaissance, je sais en quoi je crois, et surtout, je sais pourquoi.

      Vous vivez une époque formidable, épique, profitez du spectacle, servez-vous une bière et préparez les pop-corn. C’est comme ça qu’il faut le voir, vous aurez tout le temps de méditer inlassablement quand vous serez mort !

      Pour moi, j’accueillerai la mort debout.

      • Bibi dit :

        Par une curiosité très grande et surtout, à travers une jeunesse douloureuse, j’ai été amené à me poser tout un tas de questions assez tôt.
        J’ai dû interrompre mes études supérieurs pour raison de santé (post-vaccinal).
        Je fouine sur le net depuis que j’ai appris à me servir d’un ordinateur, c’est-à-dire depuis 10-12 ans à peu près.
        J’ai aussi eu le temps de fouiner durant le confinement 😉

        J’ai toujours cru en un Créateur, Source de toute vie (bing bang ou pas ; j’exclus souvent le mode binaire 😉
        Malgré une éducation catholique, qui ne répondait pas à toute logique, en discutant avec un ami, j’ai déduit que le principe de la réincarnation pouvait expliquer bien des choses (j’ai d’ailleurs lu ensuite, dans un vieux dico qu’il faisait partie du dogme avant un concile) ce qui nous dit déjà combien il est important de ne jamais déléguer quoi que ce soit, à qui que ce soit.
        Je crois que le plus important, comme pour les études, est de ne jamais assimiler sans examen approfondi, de toujours remettre en question les savoirs et dogmes pour se faire sa propre idée, comprendre et ainsi en avoir conviction, valable aussi pour toutes les croyances, quelles qu’elles soient.
        Pour moi, le Christ éclaire le chemin d’une lumière qui n’a pas son pareil.
        (pour Sa conviction, par la Parole, venu rappeler aux êtres humains leur origine spirituelle (par le risque de perte de l’étincelle encouru, et risque de mort éternel), Il n’a pas même reculé devant la menace d’une mort atroce, puisqu’il s’est fait assassiné par les docteurs de la loi (instigateurs) qui sont, à mon avis, les ancêtres de ceux qui attendent toujours le Messie, dans le déni qu’ils sont).

        Oui, les dominants sont « pognon », ils sont avant tout matérialistes, piégé par leur égo et deviennent ainsi les trabans de leur idole, qui réclame toujours plus de sacrifices humains, jusqu’au dernier, et au final, eux y compris, qu’ils sont nigauds 😉 en réalité, complètement possédés.
        Le souci, c’est qu’à travers eux, agit toujours celui qui veut la destruction totale des êtres humains; lucifer (le très vieux culte de Baal, déjà présent chez les mayas, les aztèques (qui avaient hérité de quelques savoir des toltèques, mais optant finalement pour Baal) (Chez les atlantes, je crois qu’ils se faisaient appelé les fils de belial, contre les fils de la loi de Un).
        Parszifal l’a terrassé (voir le tableau de « St Georges terrassant le dragon » qui est en réalité Parszifal, ce qui ne convenait pas assez au pouvoir de l’Eglise), mais ses serviteurs humains possédés continuent son oeuvre destructrice. Tout ça nous dépasse, petites « crevettes » que nous sommes, toujours est-il qu’il y a bien une intention d’annihiler tout progrès spirituel par manipulation génétique. (écoutez Dr Alexandra Henrion-Causse).

        Tout ceci est assez sidérant et pourtant, nous aide à comprendre pourquoi la vie sur terre est un tel chaos – nous ne sommes pas que matière, nous sommes aussi doté d’un corps immatériel.

        Conclusion : plus de prêtres, plus de gourous, plus de chefs, plus d’intermédiaire entre l’être humain et ce qui lui appartient, son âme. Seul l’être humain debout face à ses propres responsabilités, face à son destin, avec le savoir d’entre ce qui est mamon de ce qui est vrai.
        Sortir des illusions et du mensonge. Choisir le mouvement de ce qui est vivant.
        La dépendance est le signe de l’enfance, l’indépendance est le signe de l’âge adulte.
        Tout examiner de près, à la loupe, avant de donner son consentement.

        Je n’ai rien besoin d’avoir ou d’être pour être qui je suis, le cœur libre et joyeux.
        C’est à mon avis, l’état dans lequel j’étais enfant, avant de perdre cet état, assez tôt.

        Ps : Je suis bien d’accord sur le fait d’éviter de céder,(comme le suggère la demoiselle dans la vidéo), à la peur, la confusion, la colère et l’obéissance.
        Et donc, de choisir, le calme, la clarté, la maîtrise de ses émotions et de ne faire confiance qu’à ses propres convictions, intuitions, faire le choix que l’on ressent à l’intérieur, de ce qui nous est propre, ce que l’on souhaite pour soi, sans se laisser tenter ou distraire par l’extérieur.

        • Bibi va au lit dit :

          Désolé pour le roman, je me relis et me dis, hormis les fautes d’orthographe, j’aurais pu faire court et surtout dire bonsoir, voici ma faconde ^^

  13. Bibi dit :

    Je veux présenter mes excuses auprès de ceux qui auront lu mon long post hier, qui, au passage peut être effacé, si vous êtes d’accord.
    Je l’ai écrit sur le coup de l’émotion, qui m’emporte ces dernières semaines, plus que de raison.
    J’ai vécu un drame hier et le côté positif, c’est que ça m’a secoué et fait redescendre d’où j’étais perchée.
    J’ai menti, je ne suis qu’arrogance, derrière mon écran, je me prends pour un sauveur, pour tout dire, je me sents seul.
    En réalité, les êtres humains, à part quelques exceptions près, sont des riens, des merdes, pardon (je m’inclus dedans quand je ne suis pas vrai).
    Et de ce côté-là, j’aurais presque penché en faveur du camp adverse, sauf que je préfère le bien, malgré tout.
    Car je ne l’assimile pas à l’être humain, mais seulement à Dieu.
    Je n’ai pas à déballer des trucs incompréhensibles, sur un blog que j’apprécie, je ne peux que faire mon possible déjà pour moi-même et c’est pas une mince affaire, la preuve ici.
    Je suis d’accord avec tout ce que vous dites et lorsque je parlais de remise en question, je m’adressais à tous, car, votre blog est bien la preuve, que pour ce qui est de tout examiner, vous êtes bien placé.
    Mourir debout, plutôt que vivre rampant.

    • Bonjour,

      Je ne juge pas les écrits des gens bien que j’aie un peu de mal à comprendre comment les mayas auraient pu pratiquer le culte de Baal. Si vous voulez que j’efface ce post, je le ferai, sinon, je le laisse là. Comme vous préférez. Après, comme vous dites, le contenu n’est pas trop clair, mais je peux vivre avec ça.

      Merci pour votre soutien 🙂

      • Bibi dit :

        Bonsoir,
        j’avoue que je l’ai écrit sur un coup de tête, assez désordonné – un peu des méfaits de l’hypoxie?
        Faites comme vous le souhaitez, étant donné que c’est votre blog, je ne serais pas vexé du tout.
        Surtout si il y a des confusions. Vous pouvez le copier pour vous si cela vous donne matière, bien qu’il soit assez pauvre de contenu en regard de sa longueur 😉
        Tant de sources d’information un peu partout disséminées, à côté de mon petit « discours »…
        J’aurais tout simplement pu simplifier en rappelant la marque de la bête dans l’apocalypse 13 de Jean, mentionnée sur le site santé globale.world du Dr Tal Schaller blog 11 et les articles sur le site de Michel Dogna, sur la marche par pailier successif (préparation psychologique) vers le bouclage définitif, d’une dictature mondiale.
        Autres sites si jamais: L’art de vivre sain overblog, babylondecoded – Marguerite Rothe (que vous connaissez sans doute déjà), etc…
        Merci à vous d’avoir relancer vos articles et pour votre gentillesse.
        ps :j’ai bien apprécié lire votre réponse taquines sur Agora 🙂

  14. Bibi dit :

    ps: rectification : en tant que lecteur, j’ai bien apprécié vos réponses taquines sur Agora, Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *