L’éditocrassie en panique

Des CRS sympathisent avec les « gilets jaunes » : l’ordre républicain ne se divise pas en tranches de saucisson

L’éditocrassie, ici incarnée par Jean-Michel Apathie commence à flipper sérieusement quand il lui revient que des CRS sympathisent avec les gilets jaunes.  Juste assez malin pour comprendre que tout ce qui sépare la Macronie d’une révolution, ce sont les forces de l’ordre, et qu’elles se trouvent être composées de citoyens qui sont avant tout des travailleurs de la classe moyenne inférieure, méprisés par leur propre hiérarchie, craints par le petit peuple qui y voit le bras armé du pouvoir, et qui se prennent en pleine gueule les mesures antisociales du gouvernement d’Edouard Philippe comme tout le monde.

Ailleurs (generique)

Cette catégorie générique reprend les articles provenant de diverses sources (soit libres soit avec la permission de l'auteur).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

28 − = 19